Néron du soir : intégrale, boucle, express

Publié le 30 Avril 2015

Reprise des sorties du jeudi avec Candice mais de mon côté, je prolonge encore un peu la pause grimpe pour réparer mon doigt. Comme Candice se prépare à un joli projet rando pour cet été, je lui "vends" une traversée des arêtes du Néron.

Compte tenu du timing (et encore plus des capacités de Madame à s'orienter dans Grenoble), il ne faudra pas traîner d'où le paramètre "express". Pour faire un peu plus original sur cette course assez fréquentée au-dessus de la ville, nous partons de tout en bas (et non de Narbonne) et reviendrons par un autre sentier rive gauche du Souchet histoire de ne pas employer, ne serait-ce que sur dix mètres (!) le même sentier.

Les premières parties intéressantes : un sentier facile en balcon mais très exposé

Les premières parties intéressantes : un sentier facile en balcon mais très exposé

Une fois sur l'arête : on marche sur de grandes dalles blanches

Une fois sur l'arête : on marche sur de grandes dalles blanches

Ou grises. Nous avons relevé un balisage bleu absolument dégueulasse, parfois tous les trois mètres alors qu'il n'y a aucune autre possibilité que de suivre l'arête. Cette abondance de balisage inutile et très grossier est à mes yeux une nuisance

Ou grises. Nous avons relevé un balisage bleu absolument dégueulasse, parfois tous les trois mètres alors qu'il n'y a aucune autre possibilité que de suivre l'arête. Cette abondance de balisage inutile et très grossier est à mes yeux une nuisance

Un peu plus haut. Un terrain plus herbeux mais moins vert. On va quand même finir à 1300 m d'altitude et on n'est que fin avril

Un peu plus haut. Un terrain plus herbeux mais moins vert. On va quand même finir à 1300 m d'altitude et on n'est que fin avril

Un des passages les plus photogéniques de l'arête. Si on devait lui donner un nom, je l'appellerais le rasoir

Un des passages les plus photogéniques de l'arête. Si on devait lui donner un nom, je l'appellerais le rasoir

Le passage rocheux facile au-dessus de la brèche du Z

Le passage rocheux facile au-dessus de la brèche du Z

Descente couloir de Clémencières en trottinant puis droit en-dessous sur Ripaillère (talweg puis tracé bleu à droite). Ensuite, c'est toujours footing sur petites routes et chemins jusqu'à Gatinet puis on passe rive gauche pour trouver une succession de chemins qui coupent la route et ramènent au point de départ (magasin de cycles à Saint-Martin-Le-Vinoux)

Descente couloir de Clémencières en trottinant puis droit en-dessous sur Ripaillère (talweg puis tracé bleu à droite). Ensuite, c'est toujours footing sur petites routes et chemins jusqu'à Gatinet puis on passe rive gauche pour trouver une succession de chemins qui coupent la route et ramènent au point de départ (magasin de cycles à Saint-Martin-Le-Vinoux)

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi, #randonnée sportive

Repost 0
Commenter cet article