Ski et alpinisme

Publié le 22 Avril 2015

La dernière fois que David était de passage dans la région, nous avions fait un magnifique tour en Chartreuse. L'an dernier, c'était la face nord-est de Bramanette ; la fois d'avant la tour Percée... A chaque fois, j'essaie de lui proposer quelque chose d'original. Aujourd'hui, compte tenu du recul de la neige dans les massifs intérieurs, de la température annoncée et tout et tout, je lui propose un départ archi connu (le Pleynet) et un tour vers la Belle Etoile. Rien de spécial me direz-vous sauf que j'ai plusieurs idées en tête pour sortir des sentiers battus. Au fil de la balade, on va l'adapter aux conditions.

Les premiers rayons. Dommage pour les images, David est habillé en clochard

Les premiers rayons. Dommage pour les images, David est habillé en clochard

On laisse tomber la montée vers la Belle Etoile par les vernes et on file dans le vallon du Pra puis à gauche vers la crête de l'Evêque. On ne choisit pas la meilleure option et on se décide à passer en mode crampons. Il y a quelques années, avec des skis de deux centimètres de moins au patin, j'aurais gardé les peaux. Plus c'est large, moins on accroche. Et comme David est comme moi (anti-couteaux), on met les crabes.

On rejoint l'arête de l'Evêque à la dernière tour rocheuse

On rejoint l'arête de l'Evêque à la dernière tour rocheuse

Une once d'alpinisme

Une once d'alpinisme

Arête que l'on suivra jusqu'au sommet de la dent du Pra.

Arête que l'on suivra jusqu'au sommet de la dent du Pra.

Quatre-cents mètres de dénivelé en crampons, avec quelques courtes redescentes. Un bien bel itinéraire à cheval entre deux vallons. Et pour rester dans l'original, nous skierons cette arête que je n'avais jamais faite.

Départ raide et fuyant

Départ raide et fuyant

Rester concentré

Rester concentré

Cette fois on peut se lâcher

Cette fois on peut se lâcher

Suite en grandes courbes

Suite en grandes courbes

On rejoint le vallon de la Belle Etoile où les premiers descendent déjà (en neige béton trafolée, j'avoue ne pas comprendre...) et on remet les peaux. Direction le sommet phare du secteur et je vends à David une traversée intégrale des arêtes jusqu'au pic des Cabottes via le pic de l'Apparence. Je ne la connais pas et j'ai l'impression que ça a l'air beau.

Aiguilles de Chamonix ? Non ; arête Belle Etoile - Apparence

Aiguilles de Chamonix ? Non ; arête Belle Etoile - Apparence

Sommet de l'Apparence

Sommet de l'Apparence

Si la partie jusqu'à l'Apparence est sans histoire (PD pour la traversée en versant ouest à 40-45° sous l'édifice sommital et la micro escalade en nord pour l'atteindre, le reste F), la suite jusqu'aux Cabottes se corse. Eh oui Romain ! C'est effilé avec des pentes de neige raides (50°) et la franchissement de quelques petits gendarmes bien aérien avec un peu d'escalade en III. Tout ça en crampons (alu pour bibi) et avec les skis sur le sac. Pas aussi pratique qu'en mode "été". En même temps, le mode été ici, c'est peut-être pire !

 

L'arête Apparence - Cabottes

L'arête Apparence - Cabottes

Le bitard le plus impressionnant

Le bitard le plus impressionnant

La suite ? Une descente parfaite au niveau dégel de la neige à 13h dans la face ouest des Cabottes, decsente la plus directe possible, bien lisse, jusqu'à l'Evêque. Un peu de pourri sous ce dernier puis au chalet du Pra, comme la piste d'accès est en grande partie déneigée, on prend le sentier qui remonte (cinquante mètres à peine de dénivelé) à l'Oursière de façon à skier intégralement jusqu'à la voiture par la piste de ski du dessus (j'ai oublié son nom).

 

Haut des Cabottes

Haut des Cabottes

Ca va trop vite !

Ca va trop vite !

Encore une belle sortie avec "DRO" : de l'alpinisme (deux arêtes PD puis AD), du dénivelé (2km), du ski de pente (deux faces de niveau 4) et une très bonne neige.

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article

MonCahierNature 24/04/2015 18:52

Photo 4 : Panasonic invente le piolet au galbe vers l'arrière...=:^)

lta38 25/04/2015 07:18

Le Panasonic en question est un Samyang 7,5 mm