Grand tour de Saint-Même

Publié le 27 Mai 2015

Sans aucun doute la plus belle façon de parcourir le site. Je l'avais réalisée façon ++ (on pourrait l'appeler le "très grand tour de Saint-Même") en rajoutant les lances de Malissard avec inscription romaine et cheminée de Fontanieu. Un must de Chartreuse. Pour cet après-midi, ce tour-là suffit amplement : pas Ruat, sources du guiers, pas de la Mort, habert de la Dame et Tracarta. La façon la plus simple et la plus courte (mais qui prend quand même du temps si on s'encorde) de faire le tour du propriétaire, un des plus beaux sites d'Europe sans aucun doute.

J'en avais le souvenir d'un truc vite fait. C'est sûr qu'en trottinant et en baskets... Avec les filles c'est une autre paire de manches mais sans nous presser on attaque à 15h. J'émettais même la possibilité de finir par une glace ou un petit tour aux sabots de Vénus au col du Granier. C'est cela oui !

Pourtant je n'ai pas l'impression d'avoir traîné. Les filles ont super bien avancé et ont été irréprochables concernant la sécurité. A noter que le casque n'aurait pas été un luxe.

Donc nous avons fait la grande cascade puis le pas Ruat, la traversée de la Baume puis les sources du Guiers. Ensuite, direction le pas de la Mort et son sangle aérien dantesque. Si je passe en courant, là c'est encordement (d'ailleurs dès le pas Ruat) et suivi des filles au centimètre près.

Ensuite, déjà pas en avance, j'ai tenté le raccourci du "Sombardier". Notre auteur préféré des randos du vertige n'ayant pas mis plus de détail que ça sur le raccourci, j'y étais allé en pensant que ce serait à vaches. On avait même rangé les baudriers. Que nenni ! Au fur et à mesure, la sente s'amenuise, déverse, glisse, s'expose... à mort. Et surtout difficile de s'assurer. Ce n'est pas équipé comme plus bas. Au bout d'un moment : demi-tour et direction le habert de la Dame par le sentier classique. Une demie-heure de perdue. Le retour par Tracarta ne court pas : c'est gras, bien glissant, on assure. Les filles assurent tout le long et ne se plaignent de rien. On discute, raconte des histoires... 20h30 à la voiture. Restent : le retour motorisé, la douche, le repas du soir. Et demain c'est l'école. Père indigne ? Sur ce coup-là, j'ai merdé sur l'horaire (une fois n'est pas coutume hein ?) mais on a assuré et je n'ai pas l'impression d'avoir pris des risques si ce n'est peut être à un ou deux endroits le fait d'avoir regretté le casque au cas où (notamment un passage de la faille du pas de la Mort). Mais nous étions seuls ; c'est la saison morte donc pas inquiets d'avoir des prédécesseurs lapidants.

On termine avec les images de ce circuit absolument majeur.

Sous la cascade du pas Ruat

Sous la cascade du pas Ruat

Dans le pas Ruat

Dans le pas Ruat

La source du Guiers, cirque grandiose

La source du Guiers, cirque grandiose

La traversée très exposée vers le pas de la Mort

La traversée très exposée vers le pas de la Mort

Pas de la Mort : les échelles

Pas de la Mort : les échelles

La sortie du pas de la Mort

La sortie du pas de la Mort

Prairie et lumière magnifiques : la sortie au sommet, près du habert de la Dame

Prairie et lumière magnifiques : la sortie au sommet, près du habert de la Dame

Couchant sur la face nord du Granier sur la route du retour

Couchant sur la face nord du Granier sur la route du retour

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost 0
Commenter cet article

Mick 30/05/2015 08:28

Très chouette en effet !
On avait fait une version allégée il y a 2 ans et j'en garde aussi un super souvenir...par contre même erreur que toi pour le casque, on n'en avait pas pris et c'est sans doute bien plus utile que la majorité des grandes voies !
A+
Mick

lta38 05/06/2015 17:27

Oui j'avais vu ton cr. Aucun doute pour le casque. A+