Joyeux anniv' Volo

Publié le 10 Mai 2015

Ce fut difficile à organiser mais nous y sommes arrivés. Enfin nous, surtout Leïla et JC d'une part, et Daniel de l'autre, désigné d'office pour convaincre le quasi septuagénaire de sortir du côté de la croix de Fer ce dimanche.

Une fois la sortie calée, il restait à faire passer à tous (26 ce jour) les informations de dernière minute sur l'heure et le lieu exacts pour le rendez-vous.

A l'arrivée de l'intéressé, la foule est bien présente. La surprise est réussie.

Une grosse partie du groupe

Une grosse partie du groupe

Estelle et Pierre, partis tranquillement avec un peu d'avance

Estelle et Pierre, partis tranquillement avec un peu d'avance

D'ordinaire, Pierre serait plutôt parti après. Citation du jour "Ca doit faire vingt ans que je n'ai pas fait le rocher Blanc par ici ; les trois dernières fois, j'étais parti de Chamrousse..."

Pour cette première montée, ça monte tranquille et surtout, ça papotte. Avec Pierre justement et Justin, nous faisons un premier aller-retour au sommet via un petit couloir sud-est et rejoignons le grupetto sur le replat supérieur. Re-montée, avec cette fois d'autres partenaires pour discuter. L'occasion aussi de rassurer les plus hésitant(e)s qui n'avaient pas chaussé les peaux depuis fort longtemps.

Replat sous le sommet

Replat sous le sommet

De gauche à droite : JCP, JAD et VSH (voir sur volopress.fr pour les significations de ces trigrammes)

De gauche à droite : JCP, JAD et VSH (voir sur volopress.fr pour les significations de ces trigrammes)

Lac du Cos en pleine débâcle (2170 m). Une image normale pour un... premier juin !

Lac du Cos en pleine débâcle (2170 m). Une image normale pour un... premier juin !

L'artiste en termine, suivi par STB

L'artiste en termine, suivi par STB

Encore le Volo, dans le petit couloir sud-est

Encore le Volo, dans le petit couloir sud-est

Volo c'est bien sûr Volodia Shahshahani. Pour les plus jeunes, ceux qui ont commencé à skier dans les années 2000, Volo c'est Volopress, l'édition numéro un des topos de ski de randonnée. Certains diront que je ne suis peut-être pas objectif car directement concerné (en tant qu'auteur) par ces topos mais très franchement, on ne fait pas mieux aujourd'hui. Et de loin. C'est avant tout pour cette raison que j'ai choisi de mettre ma (petite) pierre à l'édifice en novembre 2000 quand Volodia me l'a proposé par confiance.

Notre monde éditorialiste à beaucoup évolué depuis. Camptocamp.org, à l'origine skirando.ch était le site  web numéro un dans le domaine du ski-alpinisme (ou ski de rando...). Depuis, Skitour s'est peu à peu imposé pour, à mon avis, devenir la première source d'information (en quantité) dans ce domaine depuis quelques années. Il n'en reste pas moins que le Toponeige papier aux éditions Volopress est à ce jour inégalé en terme de justesse, homogénéité et donc qualité de l'information topo-historico-technique du ski de montagne. Le sérieux et le côté méticuleux de Volodia, associés à sa passion de l'activité nous ont permis de disposer d'un outil dont personne ne se passe car ne l'oublions pas, tous les sites web s'en sont inspirés.

En remontant un peu plus loin dans l'intimité du personnage, outre son passé journalistique de haut vol que l'on partage ou non ses idées, Volodia fut aussi un des pionniers du ski de pente raide à l'époque de Patrick Vallençant, Anselme Baud... Si on ne lui doit que quelques courses mythiques de haute difficulté comme le couloir de l'Infernet ou le col Est du Pelvoux (pour ne citer que ces deux-là - et en comparaison à un extrémiste comme Pierre tardivel que l'on ne présente plus), Volo a su défricher un nombre incalculable d'itinéraire nouveaux, pas forcément extrêmes en terme de difficulté mais à coup sûr, il fait partie de ceux qui ont insufflés cette recherche de l'inédit, transformant notre pratique.

Cela a commencé dès 1984 et il fallait le rappeler avec le précieux ouvrage "ski-alpinisme" (déjà le terme) décrivant 89 itinéraires souvent inédits autour de Grenoble, du Charmant Som à l'Infernet en terme de difficulté. On commence alors à passer de la course de ski de printemps en aller-retour à la boucle d'hiver ou au couloir raide en poudre. Vous connaissez la suite...

En 1996, il crée la collection Toponeige avec Belledonne comme premier numéro. Le premier bouquin de ski quasi exhaustif sur un massif. Naît alors le mythe de la traversée de Belledonne non-stop dont nous avons déjà parlé ici. Le Chamrousse-Gleyzin par les cols devenant en 2015 avec le trio Equy/Gignoux/Menet un Chamrousse-Grand Cucheron via dix sommets et 8000m de dénivelé.

Un personnage de caractère et si on n'est pas toujours d'accord sur tout, quelqu'un avec qui j'ai travaillé avec un immense plaisir. Volo est sans doute aussi la personne la plus pointue que j'ai pu rencontrer en terme de connaissance de la technique du ski et du matériel.

J'aimerais pouvoir faire un rocher Blanc dans les mêmes conditions que lui à 70 ans.

J'espère qu'on pourra fêter les 80 de la même façon.

On se croirait sur une piste de ski. Risque de percussion.

On se croirait sur une piste de ski. Risque de percussion.

Déchaussage 1950 m et encore, tiré par les cheveux. Comme le dégel du Cos, normal pour un début juin.

Déchaussage 1950 m et encore, tiré par les cheveux. Comme le dégel du Cos, normal pour un début juin.

Rédigé par lta38

Publié dans #portraits, #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article

Lio 16/05/2015 15:59

Sympa ton article