Les Sept-Laux, J1

Publié le 16 Mai 2015

Choix difficile pour ce week-end qui devait être à l'origine du ski en altitude. Compte tenu des conditions, seul le dimanche sera favorable. Je passe mon tour. Quant à trouver un partenaire pour descendre grimper dans le sud au tout dernier moment... 

L'occasion de se faire un week-end rando/photo/bivouac. La destination est vite trouvée : les lacs des Sept-Laux par le sud. Je démarre en milieu d'aprem avec une première pause au milieu des bouquetins, nombreux par ici.

Une étagne m'a repéré. Les femelles sont un poil plus farouches que les mâles

Une étagne m'a repéré. Les femelles sont un poil plus farouches que les mâles

La même dans son milieu. Notez les cornes d'un bouc

La même dans son milieu. Notez les cornes d'un bouc

Etiqueté, mais pas pour la viande !

Etiqueté, mais pas pour la viande !

Le portrait du bouquetin, tout le monde en a. Alors j'essaie de faire des images un peu différentes

Le portrait du bouquetin, tout le monde en a. Alors j'essaie de faire des images un peu différentes

Autre photo de corne au GM1 + 150 mm f/5,6

Autre photo de corne au GM1 + 150 mm f/5,6

Et au 300 mm f/4 Canon sur APS-C. Noter la différence de bokeh (profondeur de champ)

Et au 300 mm f/4 Canon sur APS-C. Noter la différence de bokeh (profondeur de champ)

Les sabots

Les sabots

Gros plan de tête

Gros plan de tête

Un bel animal quand même !

Un bel animal quand même !

La montée est assez pénible. Outre le poids du sac à dos avec le matos photo et de bivouac, la neige récemment tombée a transformé le sentier en rivière et il en reste même sur le chemin. Il faut alors éviter les congères pour ne pas avoir les pieds mouillés dans le début du premier jour. Et aussi pour ne pas trop s'enfoncer ce qui est fort pénible. Par endroit, je coupe par des passages un peu exposés. Je comprends que malgré le beau temps il n'y ait absolument personne.

Enfin je débarque sur le plateau des Sept-Laux et, après une première flaque, au niveau du lac de la Sagne.

Arrivée au lac de la Sagne. Le vent s'est calmé

Arrivée au lac de la Sagne. Le vent s'est calmé

Le même, depuis une petite bosse juste à l'ouest

Le même, depuis une petite bosse juste à l'ouest

Pour les photos, je le contourne par l'ouest mais j'en bave dans la neige avec le poids du sac

Pour les photos, je le contourne par l'ouest mais j'en bave dans la neige avec le poids du sac

C'est ici que je vais monter le campement

C'est ici que je vais monter le campement

Coup d'oeil au lac de la Corne

Coup d'oeil au lac de la Corne

C'est ici qu'aura lieu le dîner, pas pire comme décor

C'est ici qu'aura lieu le dîner, pas pire comme décor

Chose atypique, le vent du nord se relève vers 21h m'obligeant à entrer dans ma minuscule tente de bivouac. Ca fait du bien de ressortir le matériel léger de bivouac (tente + sac de couchage en plume -15°C à 3kg200).

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages, #animaux

Repost 0
Commenter cet article