Bivouac test

Publié le 28 Juin 2015

Ce dimanche ce devait être escalade et puis, pour de multiples raisons, je décide partir en bivoauc avec le nouveau matériel, déjà essayé aux Plagnes il y a une semaine. Je retourne en Belledonne nord.

La Power Lizard et un beau ciel du soir

La Power Lizard et un beau ciel du soir

La tente coûte la bagatelle de 450€ en moyenne. C'est un sacré investissement même si j'ai pu la toucher pour 100€ de moins (merci à mes contacts ; ils se reconnaitront).

L'argument de base : le poids/encombrement. Elle est annoncée pour 1370 g et sur la balance, elle les fait exactement, y compris la housse de transport et les foureaux des arceaux et piquets. Un bon point pour le fabricant car souvent, les masses réelles sont au-dessus des données constructeur. Et bien sûr, l'encombrement, vraiment très réduit, réductible encore en rajoutant une sangle de compression.

Le montage est ultra-rapide. On place l'arceau central puis les deux mini-arceaux aux entrémités et on tend. On termine en tendant le powerframe à l'intérieur.

De ces deux points de vue, je ne regrette nullement l'achat car l'objectif était de pouvoir passer sous les 1500 g en dormant à trois. Je ne l'ai pas encore testée à trois mais je peux d'ores et déjà annoncer que si à trois adulte ça doit rester du dépannage, avec les filles, ça devrait aller nickel y compris avec les sacs à l'intérieur.

Il y a tout de même un hic : cette tente n'est pas facile à tendre et la condensation se fait sur la chambre par contact avec le double-toit. Lors de la première sortie, il y avait du vent et je n'y ai pas échappé. Là, le vent était faible et je n'y ai pas échappé non plus. Je vais me perfectionner et je donnerai des nouvelles après d'autres utilisations.

 

Bivouac test
Pour compléter, le duo magique : thermarest prolite regular et Valandré Mirage 3/4

Pour compléter, le duo magique : thermarest prolite regular et Valandré Mirage 3/4

Le tapis de sol : Thermarest, la valeur sûre. J'ai choisi le Prolite régular étant donné que je ne suis pas fragile du dos. 450 g. Se gonfle en dix inspirations/expirations.

Le sac de couchage : un Valandré of course, le mirage 3/4. Je possède un Northface Ultralight pesant 1500 g avec sa housse, en duvet d'oie et avec lequel j'ai dormi par exemple (en été certes) à plus de 3800 m d'altitude sans tente (sommet du mont Viso). La température est descendue -7°C. Je n'ai pas eu froid. C'est un sac annoncé -9°C confort mais qui reste trop chaud et donc trop lourd dans la plupart des utilisations. Pour le reste, j'utilise un sursac Quechua Bionnassay pesant à peine plus de 700 g et donné à +9°C confort utilisé seul. Même en été, par températures fraîches, je suis toujours limite et parfois, je m'habille. Bref, pas top. Et c'est guère mieux avec un autre vieux Quechua (Forclaz +5°C light mais qui date) et pèse 1100 g (aujourd'hui le même passe tout juste sous le kilo). Il me fallait donc investir et tant qu'on y est, dans du durable et bon.

Le Mirage pèse 770 g en L et est annoncé à une température 0°C confort. Deux nuit à +5°C et j'étais presque aussi bien que dans mon lit. La housse de compression est très bien conçue. Là encore, on doit pouvoir encore compresser.

Là encore, 250€ d'investissement (330€ prix public moyen) mais je ne devrais pas regretter.

La housse du Mirage

La housse du Mirage

La veste en duvet qui complète tout ça. Un modèle de chez Rab, 370 g.

La veste en duvet qui complète tout ça. Un modèle de chez Rab, 370 g.

J'avais emporté le téléobjectif en cas de rencontres intéressantes. Au final, rien d'exceptionnel mais quelques images d'ambiance de ces deux demies-journées en montagne.

Trois chamois en cherchant bien

Trois chamois en cherchant bien

Trois biches (il y a même un futur daguet) à la tombée de la nuit

Trois biches (il y a même un futur daguet) à la tombée de la nuit

Biche du matin

Biche du matin

Lune du soir

Lune du soir

Bauges du soir

Bauges du soir

Et une jolie boucle le lendemain matin afin de voir l'impact sur le portage de tout cet attirail.

Et une jolie boucle le lendemain matin afin de voir l'impact sur le portage de tout cet attirail.

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel, #balade, #animaux

Repost 0
Commenter cet article