(Presque) au soleil

Publié le 20 Août 2015

Enfin le grand ciel bleu.

Approche sans nuage dans le val d'Arpette

Approche sans nuage dans le val d'Arpette

Face aux couloirs d'Arpette, le soleil enfin retrouvé

Face aux couloirs d'Arpette, le soleil enfin retrouvé

On prend notre temps et on s'organise. Point d'orgue de notre séjour ici, deux courses de montagne avec bivouac (au demeurant complètement facultatif) histoire de profiter un peu plus de ces hauts lieux et de ne pas avoir à redescendre en vallée pour remonter. Si Jojo est encore équipé "classiquement" (et pour le coup, les températures pourraient lui donner raison), pour ma part, il y a aussi l'envie d'utiliser à leur "juste valeur" les équipements de montagne ultralight : le tapis de sol Thermarest NeoAir xlite (190 g housse comprise), le sac de couchage Valandré Mirage (770 g en taille M)... Tout ce petit matériel est déposé à l'intersection Ecandies / fenêtre d'Arpette où coule un petit ruisseau bienvenu pour refaire le plein d'eau et on prend la direction du Six Carro.

Les premières longueurs de la voie "plaisirs d'automne"Les premières longueurs de la voie "plaisirs d'automne"

Les premières longueurs de la voie "plaisirs d'automne"

Malheureuement, l'humidité des jours précédents se transforme rapidement en nuages avec le réchauffement et on ne profitera pas d'une journée de grand beau. Ce sera alternance d'éclaircies, brouillard et temps couvert.

La voie alterne entre longueurs raides sur le fil du pilier et vires/traversées/rappels pour rester dans l'axeLa voie alterne entre longueurs raides sur le fil du pilier et vires/traversées/rappels pour rester dans l'axe

La voie alterne entre longueurs raides sur le fil du pilier et vires/traversées/rappels pour rester dans l'axe

Un beau granit et quinze longueurs entrecoupées de jonctions, le tout entre 5b et 6b sur le topo, plutôt 5a et 6a sur le terrain (cotations généreuses sur le topo de Olivier Roduit) nonobstant un pas bien bloc dans la première longueur en 6a, à mon sens le plus difficile de toute la voieUn beau granit et quinze longueurs entrecoupées de jonctions, le tout entre 5b et 6b sur le topo, plutôt 5a et 6a sur le terrain (cotations généreuses sur le topo de Olivier Roduit) nonobstant un pas bien bloc dans la première longueur en 6a, à mon sens le plus difficile de toute la voie

Un beau granit et quinze longueurs entrecoupées de jonctions, le tout entre 5b et 6b sur le topo, plutôt 5a et 6a sur le terrain (cotations généreuses sur le topo de Olivier Roduit) nonobstant un pas bien bloc dans la première longueur en 6a, à mon sens le plus difficile de toute la voie

Si bien que dans la partie terminale (sans doute un peu tard), je finis en grosses. Ces Scope sont vraiment excellentes dans cette situation. Aucun souci jusqu'au 6a granit. Si bien que dans la partie terminale (sans doute un peu tard), je finis en grosses. Ces Scope sont vraiment excellentes dans cette situation. Aucun souci jusqu'au 6a granit.

Si bien que dans la partie terminale (sans doute un peu tard), je finis en grosses. Ces Scope sont vraiment excellentes dans cette situation. Aucun souci jusqu'au 6a granit.

Jojo contemple le pilier sud du Six Carro

Jojo contemple le pilier sud du Six Carro

Une météo quand même bien meilleure que les jours passés

Une météo quand même bien meilleure que les jours passés

Petite déception quand même concernant cette voie. Elle était annoncée partiellement équipée. On avait donc pris le matériel en conséquence : un jeu de câblés et trois friends du 0,75 au 2. Pas grand chose me direz-vous et le problème n'est pas de les avoir portés pour rien (on a dû poser cinq points sur quinze longueurs). Ni même concernant l'erreur d'information concernant l'équipement (en réalité, la voie est quasi toute équipée de plaquettes). Mais j'ai trouvé qu'il était dommage d'avoir fait ce choix. Avec une petite dizaine de plaquettes en plus, on aurait une voie entièrement équipée et on partirait avec douze dégaines. Ou alors, on aurait fait comme dans les voies granit du massif : un ou deux spits par longueur là où l'on ne peut rien mettre et pour baliser la voie et on complète le reste avec des friends (encore mieux). Du coup, c'est une voie qui cherche un peu son identité entre T-A (pardon, il paraît qu'il faut dire "trad" maintenant) et "moderne".

Mais sinon elle est recommandable et d'un niveau plus modéré qu'il n'y paraît. Les rappels (intermédiaires + 2 rappels pour rejoindre le couloir de descente) ne dépassent pas 20-25 m donc corde de 50 m à simple largement suffisante.

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article