Brame 2015 (XVIII) : nouvelle visite du 15

Publié le 3 Octobre 2015

Nouvelle montée à l'affût du haut, bien chargé (le 300 et le 70-200 f/2,8). heureusement qu'il y a les bouteilles d'eau sur place même si le stock diminue de jour en jour. J'arrive alors qu'il fait encore nuit. L'activité n'est pas démente. Après quelques raires, ça se calme dès huit heures et une heure plus tard, je ne comprends pas un tel silence. Je sors de l'affût pour me décaler et mettre un coup de jumelles sur les clairières que l'on ne voit pas depuis l'affût. Rien de rien. Tout est calme. Tout à coup un raire, pas très loin mais pas non plus à proximité. Puis un second trente secondes plus tard tout près. Je cours et me jette dans l'affût. A peine repris mon souffle que le quinze cors apparaît sur l'ouverture nord.

Une bête désormais bien connue ici

Une bête désormais bien connue ici

Il approche. Je m'attends à le voir venir à proximité, bramer, etc. Et bien non. Il change de direction, passe au seul endroit où je ne peux pas photographier, s'arrête derrière un épicéa !! Puis disparaît. Je ne le reverrai pas. Midi. Rien de rien, calme plat. Le ciel se couvre. Je jette l'éponge. Mais où sont-ils ?

 

Brame 2015 (XVIII) : nouvelle visite du 15
Ambiances d'automne

Ambiances d'automne

Je descends à l'affût du bas. C'est ici un festival, comme d'hab., mais la photo est très compliquée. L'affût se révèle inefficace car les places de brame sont masquées. Je ne m'y installe pas et vais me poster avec la ghilie sous un gros épicéa où j'ai une vue correcte sur la forêt et une petite clairière malgré de nombreuses branches gênantes. J'y resterait près de trois heures avec de bien belles observations et surtout écoutes. L'an prochain, je fais le ménage dans toutes les branches parasites depuis le pied de ce petit épicéa !!

Encore un dissymétrique à treize cors

Encore un dissymétrique à treize cors

cache-cache

cache-cache

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0
Commenter cet article