L'exploration continue

Publié le 5 Novembre 2015

Je n'ai pas l'ambition de parcourir toutes les arêtes du massif mais l'envie de continuer à en découvrir est bien présente. Il me manquait quelques morceaux entre les Sept-Laux et le pas de la Coche.

D'où l'idée de parcourir une fois de plus en mode "light express" l'intégralité de la crête allant du col de la Vache à la cime de la Jasse avec cinq sommets au programme : Illettes, Belle Etoile, Vouteret, dent du Pra, cime de la Jasse.

Je lance quelques "invitations" à la dernière minute et Nico répond présent. C'est cool et en plus, ça ne devrait pas trâiner. Dès le départ, il faut s'accrocher. Nico envoie et en plus "m'oblige" à parler. Le souffle est vite court. 1h35 de la Betta au col de la Vache en passant par le pas de la Coche. Comme dit Nico une fois arrivés : "j'ai l'impression qu'on est parti il y a un quart d'heure...". C'est bon ça !

On enchaîne directement par les arêtes, mi-ombre mi-soleil selon le versant (NE ou SW). Cette partie n'est pas si facile et, si on peut vraiment rester sur le fil sans tricher, propose quelques pas un peu acrobatiques jusqu'au 3. C'est du style des arêtes du Gerbier, en plus délicat (car il y a aussi des pas en redescente).

Au-delà de la Belle Etoile, les difficultés sont moindres et on tombe dans le niveau d'entrée (F) de l'alpinisme. Il faut quand même rester concentré.

Encore un bien beau parcours sur Belledonne, pas loin de 4 km d'arêtes pour un dénivelé total dépassant les 1500 m. Un après-midi bien occupé. Retour dans l'ambiance dont seules les soirées d'automne en montagne ont le secret. Un calme, une sérénité...on aimerait s'y poser et ne plus bouger, laissant le monde d'en-bas "s'exciter". Un troupeau de onze bouquetins sous les lacs du Vénetier marque le dernier moment fort de ce parcours. Il est l'heure de descendre.

Col de la Vache en vue.

Col de la Vache en vue.

Avant-goût hivernal sous le col

Avant-goût hivernal sous le col

Sur la crête des Illettes

Sur la crête des Illettes

Sans doute le terrain sur lequel je suis le plus efficace : solo sur les arêtes avec passages d'escalade facile jusqu'au 4

Sans doute le terrain sur lequel je suis le plus efficace : solo sur les arêtes avec passages d'escalade facile jusqu'au 4

Quelques passages bien aériens

Quelques passages bien aériens

La Belle Etoile en ligne de mire

La Belle Etoile en ligne de mire

Passage délicat en redescente

Passage délicat en redescente

Derniers passages aériens avant Belle Etoile

Derniers passages aériens avant Belle Etoile

Après le Vouteret, sur l'arête menant à la dent du Pra

Après le Vouteret, sur l'arête menant à la dent du Pra

Les deux lurons au sommet de la dent du Pra

Les deux lurons au sommet de la dent du Pra

Arête Pra - Jasse

Arête Pra - Jasse

Petit ressaut juste avant la cime de la Jasse

Petit ressaut juste avant la cime de la Jasse

Un des lacs du Vénétier

Un des lacs du Vénétier

Boucs sous les lacs du Vénétier

Boucs sous les lacs du Vénétier

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi, #randonnée sportive

Repost 0
Commenter cet article