Point neige

Publié le 9 Janvier 2016

Il y a des séries comme ça. Je me souviens à la fin des années 80 (88, 89, 90 si mes souvenirs sont bons). Après de très bons hivers, trois années de disette. Puis le catastrophique 93 : jusque fin février, la montagne était marron jusqu'à 2500 m et une majorité de stations étaient fermées. 

Nous avons vécu une année très chaude et très sèche : depuis mars inclus, mis à part un début d'automne un peu frais et humie, on n'a pas vu beaucoup tomber la pluie. Cela s'est poursuivi jusque fin décembre avec des cumuls de neige presque nuls en moyenne montagne et faibles en altitude.

Le mauvais temps est de retour mais avec des températures dignes d'un mois d'octobre (ou de mai). Après une brève incursion à 1000 m, la neige ne tombe en effet qu'au-dessus de 2200 m. Les faibles quantités présentes en-dessous sont lessivées ; et au-dessus, on ne trouve pas de neige dite "sèche", la vraie poudreuse, avant 2500 m, avec à ce niveau, des risques d'avalanches très importants.

- Alpes du nord-nord : ce sont les mieux loties en quantité en ce moment avec en moyenne 50 cm vers 1500 m et le double à 2000-2200. La sous-couche est bien densifiée par le redoux et devrait être bonne si elle résiste jusqu'au retour du froid.

- Isère : c'est un chouïa moins bien en terme de quantités. Mêmes remarques pour le reste.

- Hautes-Alpes : C'est encore un peu moins bien mais elles ont été moins touchées par le redoux en raison de leur résistance habituelle aux entrées d'air chaud (vallées perpendiculaires au flux comme la Durance, position plus à l'est). Avec une différence : la neige présente est essentiellement constituée par la dernière chute ce qui fait une sous-couche moins dense : moins résistante au redoux et, pour le skieur, moins protectrice du sol.

- Alpes du sud-sud : c'est encore moins bien. Rien à espérer sous les 2000 m et très peu au-dessus. La misère.

Si je compare tout ça avec les deux années précédentes, je ne peux que trouver des analogies. Laissant de côté des différences dues aux dates des petits épisodes neigeux de début de saison, on nse retrouve avec des conditions très proches à la même date : faibles cumuls, moyenne montagne très peu enneigée, hors-piste nécessitant l'utilisation des skis dits "cailloux". D'autres similitudes avec les titres sur mon blog concernant les sorties ayant véritablement lancé les deux hiver précédents : voir le 22 janvier 2014 et le... 22 janvier 2015. Ces deux sorties, bien qu'un peu limites en partie basse, ont ouvert véritablement les deux précédentes saisons d'hiver. Il y a fort à parier (je ne risque pas grand chose à cette date) que ce ne soit pas beaucoup plus tôt cette année si le froid de la semaine à venir était effectivement accompagné d'un peu de neige (50 cm au moins) à basse altitude.

Dans tous les cas, nous avons perdu la moitié de l'hiver. L'hiver (du skieur), c'est la période susceptible d'être bien enneigée et durant laquelle la neige n'évolue pas malgré les températures diurnes et reste de la poudreuse. Il s'étend de décembre à février inclus. En espérant que les prochains seront plus précoces et plus normaux, à moins qu'il faille s'habituer à une nouvelle normalité.

Allez, quelques images pour jouer sur les nerfs des plus dépressifs d'entre nous.

Chamonix. La misère. Bon on n'est qu'à 1000 m mais ici, on n'est pas habitué à une telle peau de chagrin.

Chamonix. La misère. Bon on n'est qu'à 1000 m mais ici, on n'est pas habitué à une telle peau de chagrin.

Courchevel 1650. C'est blanc (encore heureux à cette date et à cette latitude) mais pas épais. Et des arbres bien noirs

Courchevel 1650. C'est blanc (encore heureux à cette date et à cette latitude) mais pas épais. Et des arbres bien noirs

Les Sept-Laux. La cata à Prapoutel à 1300 avec le déluge actuel ; Pipay résiste à 1500 m.

Les Sept-Laux. La cata à Prapoutel à 1300 avec le déluge actuel ; Pipay résiste à 1500 m.

Chamrousse. C'est un peu mieux à 1600 mais on risque vite d'y retrouver des skieurs remontant les pistes !

Chamrousse. C'est un peu mieux à 1600 mais on risque vite d'y retrouver des skieurs remontant les pistes !

La Bérarde 1700. Comme à Courch', voir encore moins

La Bérarde 1700. Comme à Courch', voir encore moins

Vercors. Bois Barbu à 1100 m. Une image que l'on n'aimerait plus revoir. Ne pas tenir compte de la température de la cam' qui surestime de plusieurs degrés.

Vercors. Bois Barbu à 1100 m. Une image que l'on n'aimerait plus revoir. Ne pas tenir compte de la température de la cam' qui surestime de plusieurs degrés.

Vercors. Le frigo de Gève à 1300 m résiste. Pour combien de temps encore ?

Vercors. Le frigo de Gève à 1300 m résiste. Pour combien de temps encore ?

Vercors. Les déboires de Villard par redoux, sans doute la station alpine la plus exposée dans ces conditions. Ici à 1700 m.

Vercors. Les déboires de Villard par redoux, sans doute la station alpine la plus exposée dans ces conditions. Ici à 1700 m.

Abriès. Plus à l'est, encore de la neige sur la route. Incroyable. 20 cm sur les toits semblent un maximum. Les arbres sont tout aussi noirs.

Abriès. Plus à l'est, encore de la neige sur la route. Incroyable. 20 cm sur les toits semblent un maximum. Les arbres sont tout aussi noirs.

Serre Che. 1900 m. Vraiment pas lourd. En une seule couche.

Serre Che. 1900 m. Vraiment pas lourd. En une seule couche.

Vars. A 1700 m, seule la piste est enneigée (canons). L'herbe est recouverte de cinq centimètres de lourdasse.

Vars. A 1700 m, seule la piste est enneigée (canons). L'herbe est recouverte de cinq centimètres de lourdasse.

Val d'Allos. La station annonce 40 cm en bas des pistes (surestimation comme souvent). C'est le cumul tombé depuis deux mois ?

Val d'Allos. La station annonce 40 cm en bas des pistes (surestimation comme souvent). C'est le cumul tombé depuis deux mois ?

Isola 2000. Misérable. C'était presque mieux en octobre.

Isola 2000. Misérable. C'était presque mieux en octobre.

Allez, finissons par une note optimiste. La limite pluie-neige s'est abaissée sur l'Isère depuis ce midi. La neige s'est invitée au-dessus de 1400 m sous de bonnes averses. Un aperçu de ce qui nous attend dans les jours à venir ?

Chamrousse 1800 m

Chamrousse 1800 m

Super Collet d'Allevard 1600 m

Super Collet d'Allevard 1600 m

L'Oursière, 2200 m. Une image qui fait (enfin) plaisir.

L'Oursière, 2200 m. Une image qui fait (enfin) plaisir.

Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mick 10/01/2016 21:25

Si c'est ça pour la fin de semaine, ça serait quasi parfait !
Bon trêve de plaisanterie et même si je ne suis pas dans le trip ski, c'est quand même juste hallucinant la météo depuis plusieurs mois et cette douceur humide est un peu le coup de grâce.

Mick 09/01/2016 22:17

Ce qui serait surtout très bien c'est que l'air s'assèche un peu avec du mistral car les falaises sur bien sèches dans le sud mais on ne peut pas tant que ça en profitant avec la moiteur ambiante :)

lta38 10/01/2016 19:06

c'est peut-être prévu... mais avec 10°C de moins ! Ca irait ?

l'ange blanc 09/01/2016 18:44

Beau tour d'horizon des stations, et c'est vrai que c'est plutôt maigre dans l'ensemble. Fin des années 80 je me rappelle de la "disette" dans les Alpes du Sud, seul Puy St Vincent tirait son épingle du jeu avec un enneigement presque raisonnable, par contre j'étais allé à Risoul et Vars mais pas besoin de skis là !