On ne gagne pas à tous les coups

Publié le 19 Février 2016

Après la petite perturbation de la nuit/matinée, des éclaircies sont annoncées pour la fin de journée. Et à 14h, ça semble se préciser. Il n'en faut pas moins pour motiver les troupes afin de tenter le "coup du soir". Nico est partant. On retourne dans le secteur de Saint-Mury car on voulait explorer le verrou direct de montée à la Sitre.

Une piste d'accès quasi parfaite

Une piste d'accès quasi parfaite

Ca part plutôt bien mais au niveau du premier verrou, c'est le but malgré le soleil : trop de neige fraîche sans cohésion (soixante centimètres de neige roulée), passage à 45°, progression quasi impossible à skis avec deux ou trois passage "verneux". Et c'est pire à pied. Du coup, on tire à gauche, ayant découvert que la combe sud-ouest de la Sitre skiée en partie haute dimanche dernier se prolonge vers le bas par un couloir que l'on remontera tout à peaux. Le temps semble se recouvrir mais la visibilité reste bonne jusqu'en haut de la combe où on a même le droit à un rayon de soleil. Bref car très vite les nuages nous enveloppent.

Epaule de la Sitre dans le pâté

Epaule de la Sitre dans le pâté

Plutôt que de descendre là-dedans on attend l'éclaircie en remontant un couloir bien raide qui donne accès au sommet même de la pointe de la Sitre. Je ne mets pas les crampons et me retrouve rapidement le nez sur la pente. Il me faut sortir le piolet pour émerger au sommet après un passage à 55°.

Le mur sous le sommet

Le mur sous le sommet

Toujours pas d'éclaircie : on skie trois-cents mètres plein sud sur le "trou" de la Sitre et on remet les peaux, en attendant. Il est désormais 18h15. Le soleil se couche et on ne le verra pas. Il est temps d'enlever les peaux et de descendre par la combe tracée dans l'après-midi. Non sans franchir l'arête sud-ouest au niveau du chemin d'été : le seul passage relativement abordable, moyennant un petit mur à 50°, très court mais exposé. Encore du brouillard puis ça s'éclaircit en-dessous.

L'éclaircie du soir, trop tard

L'éclaircie du soir, trop tard

On y reviendra : par belle météo et avec un peu plus de neige pour éviter un peu de ski sanglier sur cent mètres entre 1500 et 1600 mètres. On ne gagne pas à tous les coups et c'est tant mieux. Les réussites n'ont que plus de valeur !

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article