Ter

Publié le 25 Février 2016

Le temps est toujours bouché. Pas d'éclaircie en vue. Quatorze heures. Je retourne me dégourdir les jambes sur l'aiguillettes des Houches, valeur sûre et bien (re)visualisée la veille.

Trente centimètres de fraîche hier ; trente supplémentaires depuis. La trace de raquettes s'arrête aux chalets et au-dessus, la trace de la veille a complètement disparue.

Je trace donc, cette fois en évitant le râté des traceurs de la veille et en restant bien loin des grandes pentes sommitales.

Stop idem cent mètres sous le sommet cause absence de visi.

Pas de coqs mais un cerf que je manque d'empaler. Neige bien moins lourde et ambiance Alaska. Ici c'est bien l'hiver.

Il neige de plus en plus fort et j'arrive trempé au bas de la descente. Je ne remonterai pas comme la veille.

La fin de journée se termine en revanche comme la précédente. Au PGHM chez Mymy et Philou avec les bières et la visite du Jouy.

Trois aiguillettes en deux jours. On va essayer de changer demain.

1700 m. Une bonne épaisseur

1700 m. Une bonne épaisseur

Nivôse 1800. Deux mètres ou pas loin.

Nivôse 1800. Deux mètres ou pas loin.

Alaska ?

Alaska ?

De la bonne blanche

De la bonne blanche

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article