Au coeur des tests

Publié le 17 Mars 2016

Grand beau et fraîcheur. La grosse balade effectuée rapidement dimanche matin dernier avec Bertrand rend possibles des projets envisagés sur cette année 2016 mais pour le moment, la disponibilité ne coïncide pas avec les conditions. Fort heureusement l'enneigement est tout a fait convenable pour la date et le mois de mars tient toutes ses promesses en terme de températures : si l'hiver 2015-2016 est désormais le plus doux depuis les relevés météo, le mois de mars (donc le début du printemps) prend plutôt une tendance inverse avec des températures systématiquement un peu en-dessous des normales saisonnières : pas encore la moindre après-midi en tee-shirt en extérieur ce qui, dans une vallée comme grenoble, n'est pourtant pas rare à ce moment de l'année.

Tout ça ne tombe pas si mal car les skis arrivent à vitesse grand V et il y a du boulot au banc d'essai. Après les Trab (Super Maximo 96 et Mistico 90), le Atomic Backland 102, le G3 findr 94, le Elan Himalaya 96... d'autres modèles passent aujourd'hui sur les pistes des Sept-Laux, station partenaire des tests pour notre plus grand plaisir : Kastle TX98, Faction Agent 100, Movement All Tracks 100 et 94, Scott Cascade 95.

Avec Yo, on enquille les rotations sur un circuit désormais rôdé. Nous sommes rejoints par Nico "Gros Z" qui se joint à nous, armé d'une paire de 115 au patin. Avant la fermeture, une dernière montée au sommet du Gypaète. Encore plus de deux heures de jour avant la nuit. Les jambes chauffent mais rentrer, c'est gâcher.

Direction l'arête nord de la cime de la Jasse déjà bien tracée. Curieusement, les couloirs sud-ouest sont vierges => feu. On rephoque. Montée aux dents de Bédina. Le couloir ouest, agrémenté d'un petit supplément "au plus haut" bien poudreux, tombe sous nos spatules. Trois courbes et remet encore les peaux.  Trilogie avec le jas des Lièvres, dernier bastion satellite de la station phare du freeride isérois (et au-delà) : remontée puis descente du couloir nord (dit aussi couloir d'angle) tracé à la montée seulement.

Arrivés à Prapoutel, on se dit qu'on aurait pu en remettre une (dernière ?) couche. Mais Yo aurait manqué sa séance de poney du soir. Merci Les 7L, merci Montagnes Magazine.

Et merci aux lecteurs fidèles de ces pages qui sauront tolérer, parmi des articles je l'espère plus riches en informations, des billets comme celui-ci plus "légers", agrémentés de marques et remerciements un peu publicitaires mais nécessaires pour parler du travail que l'on fait, travail lui-même rendu possible par cette communication.

A très vite pour d'autres aventures d'altitude.

TSD6 des Chamois : 600 m de D+ en 5 minutes. Rentable !

TSD6 des Chamois : 600 m de D+ en 5 minutes. Rentable !

Arête nord de la Jasse, partie finale

Arête nord de la Jasse, partie finale

Jasse, couloir sud-ouest

Jasse, couloir sud-ouest

Couloir ouest, entrée nord, Bédina

Couloir ouest, entrée nord, Bédina

Arrivée au Jas des Lièvres

Arrivée au Jas des Lièvres

Elle est pas belle la vie ?

Elle est pas belle la vie ?

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article