Tempête en Ubaye

Publié le 16 Avril 2016

Au petit matin, la météo s'avère nettement moins ragoûtante que prévu. Le ciel est couvert, le regel médiocre et le vent souffle (mais ça c'était prévu) en altitude. Nous partons quand même avec Jojo, d'autant que Bertrand et Hubert nous attendent au parking. On change de vallée par rapport à la veille avec un départ de Fouillouse mais beaucoup de points communs : départ à 1900 m, enneigement limite au parking, approche relativement plate, objectif raide, près des 3300 m d'altitude. Car nous montons en effet vers la face nord des Parrias Coupa dénichée par mon ami Hervé Foucher (salut Hervé !), aujourd'hui émigré en Bretagne, lors de l'écriture du Toponeige Ubaye.

Peu de regel donc au départ puis une neige dure qui ne dégèlera pas au retour car la météo restera à l'identique. Nous ne trouvons la poudreuse que plein nord à partir de 3000 mètres. Les conditions météo ne sont vraiment pas terribles avec un vent de plus en plus fort. En d'autres termes, on en prend plein la gueule et ça fait même mal. A 50-70 mètres sous le sommet, dans le dernier petit couloir, c'en est presque intenable sans masque. Les doigts complètement insensibles s'ajoutent au tableau des réjouissances. Le stop est prononcé à l'unanimité. De toutes façons, avec le brouillard qui coiffe le sommet, on n'en verrait pas davantage sur la cime.

On chausse et on rentre en faisant au final du bon ski. Dommage mais cela fait partie du jeu. La montagne sera encore là et il y a d'autres belles journées.

Le petit amphithéâtre qui relie les deux parties en couloir

Le petit amphithéâtre qui relie les deux parties en couloir

Le haut du couloir inférieur

Le haut du couloir inférieur

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article