Affûts

Publié le 7 Juin 2016

Pour de nombreuses espèces animales, l'affût est le meilleur moyen pour observer et photographier. Mieux ; il permet de respecter au maximum l'animal en minimisant le dérangement. Je l'utilise systématiquement pour les tétras mais aussi pour le cerf au brame et d'autres situations. Aujourd'hui, c'est pour le renardeau. Une branche mise en travers à un mètre cinquante de haut entre un vieux muret et un tronc couché, sur laquelle on pose rapidement un filet de camouflage surmonté d'un parapluie permet un affût sommaire mais fiable. Le parapluie, outre l'effet protecteur par ces jours à la météo si capricieuse permet aussi de rajouter de l'ombre sur les "affûteurs" et les rendre encore plus discrets.

En attendant, on prend de la lecture
En attendant, on prend de la lecture

En attendant, on prend de la lecture

C'est ici la seule possibilité de se placer pour avoir un oeil sur cette entrée du gîte choisi par les renards. Et ce coup-ci, il n'y aura qu'un renardeau qui fera un seul passage. Parfois (souvent) c'est beaucoup de temps passé pour de courts moments intenses. C'est aussi pour cela qu'ils sont si intenses. N'oublions pas que souvent, c'est aussi du temps passé sans voir quoi que ce soit. Stella aura fait preuve d'une grande patience, sans le moindre bruit. Et un renardeau nous aura offert sa présence à une quinzaine de mètres.

Affûts

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost 0
Commenter cet article