On n'a pas vu grand chose...

Publié le 6 Août 2016

Journée de transition météo avant une grosse journée le lendemain. François me vend une voie ED label Piola au Brevent. Avec le mont Blanc fraîchement enneigé en toile de fond, je suis immédiatement d'accord. 

Le temps d'arriver au pied de "la fin de Babylone" et les inévitables bourgeonnements préalpins nous enveloppent. Tant pis pour la vue. On grimpera par température agréable sans mal de pied. Mais seconde surprise : les cotations. Une fois n'est pas coutume notre ouvreur préféré devait être en grande fatigue le jour du premier parcours. On a vraiment trouvé ça facile dans le niveau annoncé. Ici on n'est pas au Portalet !

Autant dire qu'entre le décor et la difficulté, on n'a pas vu grand chose aujourd'hui !

Dans tous les cas, une belle escalade (merci aux ouvreurs ; cette histoire de cotations reste tout à fait anecdotique) et partages fort sympathiques avec la cordée qui nous précédait et celle qui nous suivait. Un itinéraire hautement recommandable.

"La fin de Babylone" au Brévent (cotations ouvreur/(perso)) : 6a (5c) ; 6b (6a) ; 6b+ (6b) ; 6c (6b+) ; 6b ; 6c (6b+) ; 6a+ (6a) ; 6a (5b !). Equipement excellent ; 6a+ obligatoire.

La traversée esthétique de L4

La traversée esthétique de L4

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article