Brame 2016 (IV)

Publié le 4 Septembre 2016

Les années se suivent et les travaux préparatif à ma saison de brame deviennent de plus en plus légers, tant que je peux réutiliser les mêmes affûts. Pour la quatrième année consécutive, je serai sur le même secteur. J'ai installé plusieurs affûts ces trois dernières années. Un premier qui s'est avéré être trop pénible d'accès et situé sur une zone fort intéressante mais durant une période réduite. Il n'aura pas permis de faire la moindre photo. Un second, réduit à une simple palissade qui aura donné une belle série lors d'une belle matinée d'affût. Malheureusement, la bâche laissée à demeure, malgré son emplacement très loin des sentiers dans une "jungle forestière", a été enlevée par quelqu'un que cela devait déranger ou, plus probablement, par quelqu'un qui a saisi l'occasion pour récupérer du matériel.

Découverte de la disparition de la bâche

Dix cors photographié depuis l'affût de la Palissade (#2), en 2014

Dix cors photographié depuis l'affût de la Palissade (#2), en 2014

J'ai ensuite abandonné le numéro un pour créér un troisième affût plus facilement accessible, en limite basse de la place de cerfs se situant en altitude. Cet affût m'a permis de beaux moments de brame en 2015 et notamment la rencontre du plus bel animal que j'ai pu observer dans ces forêts : un quinze cors. J'espère le revoir cette année. Cet affût sera réutilisé et vient d'être regarni de branches d'épicéas ce jour. Quant à l'affût numéro deux, je ne l'ai pas rééquipé, faute de temps.

Le fameux 15 depuis #3

Le fameux 15 depuis #3

Affût numéro 3, the best place

Affût numéro 3, the best place

Une des vues depuis l'affût numéro 3

Une des vues depuis l'affût numéro 3

Piège photo gracieusement prêté par Dom's et placé sur la sente de passage menant à l'affût numéro 3

Piège photo gracieusement prêté par Dom's et placé sur la sente de passage menant à l'affût numéro 3

L'année dernière, j'avais également placé un affût (numéro 4) sur un autre secteur de plus basse altitude qui s'était avéré très fréquenté en 2014. Malheureusement, le travail demandé n'a pas payé et ne m'avait permis de ne faire qu'une seule image lors d'une reco de... printemps. Cet affût a été abandonné cette année et "déplacé" de quelques dizaines de mètres sur un secteur vraiment intéressant les deux dernières années. Assez boisé, l'attente peut y être fort longue mais on se situe au coeur de la zone et il y a de bonnes chances que ça sorte à proximité dans la journée. J'avais réalisé de belles images l'an dernier mais à partir d'un affût mobile, beaucoup plus inconfortable. Nous verrons si "numéro 5" portera ses fruits.

 

Biche et faon au printemps depuis affût 4

Biche et faon au printemps depuis affût 4

Nouvel affût (#5). Prêt

Nouvel affût (#5). Prêt

Il m'a donc fallu quatre passages cette année pour être fin prêt : vérification estivale de numéro 3, construction de numéro 5 (deux sessions) et sortie pour mettre le feuillage sur les deux. Si tout va bien, les "contraintes" s'amenuiseront encore l'année prochaine.

Au passage, petit tour par les lisières et ramassage de quelques myrtilles pour accueillir les amis le soir et compléter les provisions. Avec une petite quinzaine de kilos en ce début septembre, on commence à être pas mal.

Brame 2016 (IV)Brame 2016 (IV)Brame 2016 (IV)

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf, #récoltes

Repost 0
Commenter cet article