Brame 2016 (VI)

Publié le 10 Septembre 2016

Petite sortie pour voir, sans trop d'espoir compte tenu de la date et des températures estivales. Relevé du piège photo : un sanglier semble être passé dans le coin. Et effectivement, ce sera le seul animal qui aura emprunté cette sente pourtant "boulevard" en plein brame, en six jours.

Où sont-ils ? Y a-t-il toujours des cervidés dans le secteur ? On est en droit d'en douter compte tenu du peu de traces observées. Mais avec un peu d'habitude, on relève les premiers indices d'une petite augmentation d'activité. Il faut dire qu'avec ce temps chaud et sec depuis trois semaines, il n'est pas facile de faire le point.

La météo nous annonce un temps automnal à partir du milieu de semaine. Si en fin de brame, une chaleur anormale a tendance à prolonger l'excitation des animaux, au contraire, au début, j'ai souvent remarqué que c'était la baisse des températures qui lançait les "hostilités".

J'en ai profité pour aller repérer les lieux sur ce que je sais être la plus belle place de brame de tout le secteur "haut", sur ces deux dernières années d'observation. Le problème reste l'accès. J'y étais allé il y a deux ans un jour plutôt calme en milieu de matinée et avais pu photographier un beau cerf depuis un affût sous ghillie. L'année dernière, j'étais sagement resté plusieurs fois à attendre dans mon affût cinquante mètres plus bas alors qu'ici, ça bramait dans tous les sens, sans oser venir m'y poster de peur de tout déranger. Aujourd'hui, j'ai placé une branche en travers à cet endroit et rajouté quelques branchages d'épicéas afin de faire une petite palissade derrière laquelle un observateur en ghillie pour se positionner et ne pas être obligé d'être absolument immobile. Ce sera l'affût numéro 6. Le plus difficile en sera l'accès car il s'agira de ne pas déranger pour prendre place. Cette place de brame se situe au coeur de la forêt dans un talweg très réculé et pas facile d'accès. C'est souvent un endroit où les cerfs se posent en journée et brament sans trop bouger. J'imagine donc plutôt m'y poster en fin de nuit lorsqu'ils sont davantage en vadrouille et attendre le lever du jour et la matinée. Bref, nous verrons bien.

Petit tour aux lisières au crépuscule et pas âme qui vive. Prochaine sortie pas avant le week-end prochain.

Beau douze cors photographié en octobre 2014 depuis la place de l'affût #6

Beau douze cors photographié en octobre 2014 depuis la place de l'affût #6

Petit affût numéro 6 et son champ de visionPetit affût numéro 6 et son champ de vision

Petit affût numéro 6 et son champ de vision

Piège photo : pas un cerf mais un sanglier

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0
Commenter cet article

Sophie WALLON 20/09/2016 21:40

C'est absolument passionnant! Je suis sans aucune connaissance à propos des cerfs, du brame (et plus généralement de là vie de la faune de nos forêts): ton récit et les photos ou vidéos qui l'accompagnent permettent de s'imaginer.
Merci beaucoup pour ce partage!

lta38 20/09/2016 21:48

Merci pour ton message Sophie. Pour la vidéo, je n'ai fait que du paysage pour le moment. Les observations restent furtives. Je remonte demain. A suivre !