Phénoménal

Publié le 20 Novembre 2016

J'aime monter là-haut par grand vent de sud. J'aime ce contraste saisissant entre le pas de l'Oeille relativement abrité et le plateau sommital où, quelques secondes plus tard, l'effet venturi vous montre la force de la nature. En général, je me pose à l'abri (si l'on peut dire) derrière le muret de pierres qui jouxte avec la croix.

Mais aujourd'hui, j'ai regretté deux choses : ne pas avoir de corde pour réussir à atteindre la croix et ne pas disposer d'un anémomètre pour y faire des mesures. Je n'avais jamais eu un tel vent. Phénoménal ! Il est probable que les rafales dépassaient largement les 150 km/h. Impossible de tenir en place. J'ai fini à quatre pattes en m'agrippant au sol. Par précaution, j'ai gardé une dizaine de mètres de marge par rapport à la Croix. Avec ce vent de dos, le risque était trop grand de se faire emporter par-dessus la falaise de la face est (400 mètres de haut, excusez du peu...).

Seb de Diverticimes est remonté le lendemain. Il n'a pas pu atteindre la croix non plus malgré une corde tenue par un compagnon. En dix minutes, il a pu relever des rafales de 158 km/h mais il est probable qu'on soit allé plus haut. La croix de Chamrousse, sensiblement équivalente en terme d'exposition au vent (mais sans le danger d'être projeté dans un abîme) dispose (enfin disposait) d'une station météo avec anémomètre. Elle a relevé une rafale atteignant les 206 km/h avant de céder face au déchaînement des éléments.

Un truc de fou.

Ciel de tempête du soir sur Belledonne

Ciel de tempête du soir sur Belledonne

Ciel de tempête du matin sur Belledonne

Ciel de tempête du matin sur Belledonne

Le réseau Romma relève 206 km/h à la croix de Chamrousse

Le réseau Romma relève 206 km/h à la croix de Chamrousse

Phénoménal

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #nivo-météo

Repost 0
Commenter cet article