Patinage sans patin

Publié le 24 Janvier 2017

Il faut profiter de ce que la nature nous offre. Un mois de janvier pas extrême mais relativement en-dessous des normales côté températures et une belle continuité dans la durée. Il est temps d'aller voir, avant le redoux annoncé la semaine prochaine, si les petits lacs et étangs de ma vallée ont pu constituer une couche de glace suffisamment épaisse.

Après carottage, je ne trouve aucun endroit de moins de douze centimètres d'épaisseur. Tout est figé. Pas un seul point de faiblesse. Par endroit, la couche de glace atteint même les vingt-cinq centimètres.

C'est parti pour une séance de glisse avec les filles, un peu inquiètes au départ puis prenant rapidement confiance au fur et à mesure de l'exercice.

A noter qu'il faut prendre toutes les précautions pour ce genre de "jeux" ; on se rappellera le tragique accident il y a quelques années sur le lac de Passy où deux enfants avaient péri en passant à travers la glace, épaisse de seulement deux centimètres...

Pour être large, on peut considérer qu'à partir de dix centimètres, il n'y a aucun danger pour les piétons même si en réalité, c'est sans doute en-dessous. Donc là nous avions de la marge.

Nous reviendrons le lendemain avec des casques, c'est mieux !

Patinage sans patin
Patinage sans patin
Patinage sans patin
Patinage sans patin

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages

Repost 0
Commenter cet article