Soutien aux habitants de la vallée de l'Arve

Publié le 4 Janvier 2017

Ce n'est pas grand chose voire rien du tout. Mais je tenais à apporter tout mon soutien à ceux qui se battent, avec une patience que beaucoup n'auraient pas, pour faire bouger les choses dans cette vallée alpine.

En quelques mots, située au pied du mont Blanc, la vallée de l'Arve autour de la commune de Passy, concentre en cette période anticyclonique comme à chaque période anticyclonique, le plus fort taux de particules fines de France. Les conséquences sont connues, à court terme (bronchites et autres pathologies des poumons and co.) et à long terme (cancers). Les causes aussi sont connues : pêle-mêle, le chauffage au bois mal "isolé" (et il y en a dans la vallée), les véhicules diesel (et la vallée est très habitée et parcourue par de nombreux camions en transit entre la France et l'Italie), l'industrie... tout cela étant aggravé par l'effet de cuvette et de blocage au pied du mont Blanc.

Un nouveau préfet a été accueilli en Haute-Savoie à l'automne et les premières impressions pouvaient laisser augurer un changement. Pourtant, tout s'est rapidement dégradé avec des réponses de politique minable, le mot étant à mon sens bien en-dessous de la réalité, que l'on pourrait résumer de la manière suivante :

- Soyez fiers de votre vallée et ne la stigmatisez-pas. Elle crée de l'emploi, elle est dynamique et vivante.
- Il n'y a pas qu'ici qu'il y a de la pollution, regardez Lyon, Grenoble...

Outre un côté hors-sujet qui n'a aucun intérêt dans la lutte contre la pollution, la comparaison avec Lyon-Grenoble est loufoque : on compare ici une agglomération de 30000 habitants avec d'autres de 500000 et plus d'un million... Imaginez la même configuration topographique à Lyon... D'autre part, notez le niveau de certaines réponses : j'ai les mêmes réponses de la part d'enfants de moins de dix ans quand on les interpelle pour une connerie :

​​​​​​​- Lui aussi a fait la même chose.

Goutte d'eau faisant déborder le vase, une vidéo réalisée par une école de la vallée montrant des enfants inertes (vous savez, un mannequin challenge) avec un masque, dans leur cour de l'école, pour dénoncer cette pollution. Une vidéo diffusée sur You Tube, très pro car on voit très peu de ratés malgré un long plan continu. Pour ce genre d'image, il faut l'autorisation des parents concernant le droit à l'image. Une autorisation qui a, bien sûr, été demandée. Si certains parents ne l'ont pas donnée, on imagine bien que les enfants n'y figurent pas. Donc un projet réalisé dans les règles de l'art.

Eh bien le préfet en question, Pierre Lambert, n'a rien trouvé de mieux que de le critiquer en avançant que les enfants ont été instrumentalisés et en posant la question du droit à l'image. Ou comment s'enfoncer encore davantage.

Quelques remarques dont aucune ne va en sa faveur :

1- Il pense que toutes les autorisations n'ont pas été demandées pour ce film concernant le droit à l'image. Connaissant très bien le fonctionnement, de plus avec une telle diffusion et compte tenu du sujet délicat, je n'ai aucun doute que ce soit le cas. Le préfet étant censé être un homme "intelligent", j'écarte cette possibilité.

2- Il pense que même si les autorisations ont été données par tous les parents, c'est un peu "facile" de profiter des enfants qui n'ont pas le "niveau" pour avoir un jugement personnel. Ce n'est pas faux mais c'est justement pour cela que ce sont leurs parents qui décident. Il remet du coup en cause le principe de la majorité ? Il voudrait la donner à quelle âge ? Six ans ?

3- Une preuve irréfutable qu'il se sent un peu coupable de son immobilisme (des psycho/sociologues expliqueront bien mieux que moi ce comportement qui fait que quelqu'un qui se sent coupable trouve un autre sujet d'attaque pour se détourner). Je penche sans hésitation pour cette dernière possibilité.

Courage aux habitants de cette vallée et pour faire monter un peu la sauce, diffusons massivement cette vidéo. N'hésitez-pas à la relayer.

Rédigé par lta38

Publié dans #humeur

Repost 0
Commenter cet article

Benoit 06/01/2017 23:55

c'est bien de râler Lionel, mais combien des parents de ces enfants se chauffent au bois mal isolé et roulent au diesel ???

CYRIL DESAGE 08/01/2017 20:38

Oui, l'utilisation de foyers ouverts pour se chauffer et l'utilisation de gros 4x4, pick-ups ... à tout va est un réel problème dans la vallée. Mais il ne faut pas oublier l'incinérateur situé juste sous le viaduc, qui tourne à 98 % de sa capacité nominale (58 623 tonnes de déchets incinérées en 2015: à Passy, on brûle des déchets qui viennent d'ailleurs), et l'usine de graphite: SGL Carbone, située juste à côté. Tout ça est en train de donner une très gros problème de santé publique, qui est nié par les autorités, et certains élus. Pourtant, la Hte Savoie n'est pas un département sinistré au plan financier, il y a du pognon, il y a des moyens.

Benoit 07/01/2017 19:21

les poeles a bois c'est justement pas le pb, le pb c'est le cheminées ouvertes et les poeles antédiluviens
même chose pour la prime à la casse, les 205 de 1990 en terme d'émission, c'est autre chose qu'une petite 208 essence récente quand même...
ok pour dénoncer le discours du préfet par contre

lta38 07/01/2017 05:39

En outre il s'agit, en ce qui me concerne, de dénoncer ce préfet dont certaines de ses réponses ne sont pas acceptables.

lta38 07/01/2017 05:37

On est d'accord mais n'y a-t-il pas eu une (grosse) responsabilité des pouvoirs publics ces dernières années avec le financement des poêles a bois et la prime à la casse ?? L'état n'a pas les moyens de rattraper ses erreurs ; mais ne devrait-il pas faire le maximum ?