Mur de Satan

Publié le 10 Avril 2017

Un nom qui fait peur. Et il peut car ici, le ticket d'entrée se situe au 7b. En-dessous de ce niveau, point de salut, juste de quoi bricoler et se démonter les bras avec le risque d'y laisser du matériel pour réchapper.

C'est donc un peu limite pour nous, surtout pour une reprise en extérieur mais étant donné qu'il fait beau, on ne pouvait pas s'enfermer à 16h. D'un autre côté, avec 28°C à Grenoble, il fallait trouver un site à l'ombre.

Les voies sont belles et point patinées. L'escalade est exigeante est variée. Le bruit de la route est pénible en contrebas mais quand on grimpe, on l'oublie.

Nous avons fait avec Candice :

- Le 7è élément (6b+). A froid, je pensais que ça allait dérouler mais non. Il faut s'appliquer à poser ses pieds. Le petit surplomb réveille bien et sera bien morpho si on est petit.

- L'autocratie (6c+). Magnifique fissure technique. les bras fument. La pas de sortie est ultra technique.

- Association de Cassos (6a+ puis 7b). A la vue de notre état après le 6c+ et arrivé au relais du 6a+ (qui est très beau), nous avons convenu qu'il était inutile d'aller dans le 7b.

- C'est à la fin de la foire qu'on compte les bourses (7a). On a mal regardé le topo. On était parti pour finir dans un truc plus facile. J'ai dû me battre pour arriver à la chaîne avec un vol et plusieurs autres évités in extremis en allant claquer sur des plats sans savoir ce que ça allait donner. Très belle voie soutenue.

Photos téléphone.

Très belle fissure physique et technique de l'autocratie (6c+)

Très belle fissure physique et technique de l'autocratie (6c+)

Association de cassos L1 (6a+)

Association de cassos L1 (6a+)

Le mur surplombant de "C'est à la fin de la foire qu'on compte les bourses" (7a)

Le mur surplombant de "C'est à la fin de la foire qu'on compte les bourses" (7a)

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article