Tente affût Tragopan V5

Publié le 11 Avril 2017

Deux sorties avec ce modèle fraichement commandé. L'une en mode classique et l'autre avec la chambre additionnelle. Voici quelques retours d'expérience.

- Espace : pour une tente affût, elle est suffisamment spacieuse. Elle peut à la limite recevoir deux photographes mais travaillant sur des ouvertures à 90°. Ca n'est quand même pas prévu pour. En revanche, un seul photographe et un observateur à côté, c'est tout bon. Le toit est assez bas mais plus haut que les versions précédentes Tragopan. Cela semble la hauteur idéale. cependant, je ne mesure que 174 cm et un tabouret classique premier prix (genre modèle Quechua à hauteur d'assise 41 cm - 1 kg - 5€) est trop haut. Il ne faudrait pas dépasser les 35 cm grand maximum. Le plus simple, si on en possède un, c'est d'utiliser un matelas gonflable et le gonfler roulé dans un sac plastique. Un Neo Air Thermarest ne pèse que 350 g et c'est parfait.

- Ouvertures : elles sont généreuses. Une grande ouverture par côté pour passer le téléobjectif, avec tout un tas d'accessoires velcro fournis (filets, gaine camouflage complète...). cependant, je ne comprends pas le choix de n'avoir qu'une seule fermeture éclair venant du haut. Si on place le téléobjectif en haut de la fenêtre, la partie inférieure reste ouverte. Dans ma précédente tente bas de gamme, il y avait deux fermetures éclair qui se rejoignaient pour une meilleure opacité. Chaque façade reçoit deux petites fenêtres d'observation à trois modes de fermeture : opaque, filet, ouverte. Excellent pour observer. On dispose d'une très bonne vue sur ce qui se passe autour.

- Fixations : la tente dispose de quatre pattes d'attaques aux extrémités. Les passants sont beaucoup trop petits pour pouvoir y mettre un bâton de marche ou un manche de pelle, beaucoup plus utile qu'une sardine dans la neige. Il faut donc rajouter un anneau de sangle. Dommage. De nombreux points d'attache permet de tendre les ficelles fournies. Je ne m'en suis pas servi comme je m'en sers pratiquement jamais sur les tentes de bivouac mais au besoin, ils sont là.

- Poids : avec le nombre minimum de piquets (4) et en remplaçant ceux-ci par des piquets ultra légers (car ceux fournis sont lourds), sans les ficelles et sans la grosse gaine camouflage pour téléobjectif, on tombe sous la barre des 2700 g. Acceptable.

- Stabilité : les quatre armatures sont rigides et le modèle est plus stable que les anciennes versions. Si on haubane tout correctement, on doit avoir une bonne résistance au vent.

- Montage : c'est à peine plus long d'une tente rapide type 2 seconds. Il suffit de déplier les pieds manuellement et de tirer une ficelle (montage type parapluie). Très ingénieux. Cependant, les sections inférieures des pieds (il y a trois sections) ont tendance à se replier toutes seules une fois qu'on les a dépliées et c'est un peu casse-pied de devoir recommencer. Enfin, cela reste anecdotique.

- Pliage : On appuie sur deux endroits marqués et le parapluie se replie instantanément. Il faut quand même replier les deux sections (inférieure et centrale) des pieds sur la section supérieure avant de pouvoir la ranger. Là encore, c'est un peu plus long qu'une 2 seconds. Mais on passe de quinze à trente secondes ce qui n'est pas pénalisant.

- Etanchéité : pas testée mais il ne faudra pas en attendre autant que d'une vraie tente. Les fenêtres d'observations restent un point faible. Cela doit faire l'affaire pour une petite chute de neige ou de la bruine mais pas un orage ou une pluie continue.

- Chambre additionnelle : montage ultra facile. On démonte la porte et on accroche (fermeture éclair) la chambre. Il faut ensuite tendre l'arrière (un mini arceau prémonté) avec un petit hauban et deux autres sardines aux extrémités. Le tapis de sol solidaire de la chambre ferme complètement la partie "pieds" ; en revanche, pas de zip pour fermer la partie principale. Du coup, on ne peut que l'attacher aux quatre extrémités par un élastique prévu. Il y a donc un jour au niveau de trois côtés. Avec les inconvénients que cela apporte. Deux matelas gonflable type momie rentrent sans souci (y compris côté pieds) mais ne laissent plus trop d'espace. Aussi, dans cette configuration à deux (testé avec ma fille de dix ans), le gros sac à dos passera la nuit dehors.

- Equipements : outre les différentes options stratch pour les fenêtres de photographie, les haubans et sardines (lourdes) sont fournis. La chambre reçoit son petit sac de rangement par le haut (pas très pratique) alors que la tente principale se plie dans une housse zippée classique qui permet un portage plus facile et bien moins encombrant que les modèles type 2 seconds et leur gros disque merdique. Une poche de rangement est prévue à l'intérieur de la tente. Il en aurait fallu deux. Les armatures rigides permettent toutefois de fixer du matériel à l'aide de mousquetons, faire sécher des vêtements ou les poser tout simplement.

- Tarif : que l'on commande chez Tragopan (leur SAV a l'air top), chez Jama ou quelques autres rares revendeurs, le prix est le même. Actuellement 215€ pour la V5 + 45€ pour la chambre.

Comparaison V3/V5
Comparaison V3/V5

Comparaison V3/V5

Façade avant

Façade avant

Façade avant de l'extérieur

Façade avant de l'extérieur

Intérieur : vue côté gauche et avant. On distingue les deux matelas au sol et le "jour" (la neige) entre le tapis de sol et les parois

Intérieur : vue côté gauche et avant. On distingue les deux matelas au sol et le "jour" (la neige) entre le tapis de sol et les parois

Vue vers le plafond et les armatures. De quoi y accrocher pas mal de matériel

Vue vers le plafond et les armatures. De quoi y accrocher pas mal de matériel

Vue côté gauche et arrière avec chambre additionnelle

Vue côté gauche et arrière avec chambre additionnelle

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article