La Dent autrement

Publié le 22 Juin 2017

Quelle chaleur ! Impossible de grimper en plaine, même à l'ombre. Il faut choisir un site d'altitude. Pas évident pour le soir compte tenu du temps disponible entre la route et la marche d'approches. Et quelques orages pourraient pointer. Mieux vaut se garder une petite marge d'échappatoire. Pour changer, direction la dent de Crolles et les couennes au-dessus du sangle de la Barrère. Certes, il faut une bonne heure de marche en plein soleil mais il y a un peu d'air et, à mi-chemin, le trou du Glaz et ses 12°C nous offre cinq minutes de rêve.

Approche par le beau sangle de la Barrère

Approche par le beau sangle de la Barrère

Parce qu'on aime bien la grande voie et que la sortie sur le plateau au milieu des rhododendrons est toujours aussi féérique, on opte pour deux petites voies de trois longueurs plutôt que des couennes se terminant au milieu de la face.

Première voie "l'été en pente douce". Cela fait un moment que je voulais venir visiter cette grande dalle qui a vraiment une belle gueule avec son relais intermédiaire. L1 est annoncée 6b. Eh bien c'est peut-être le 6b le plus dur de la terre. Déjà, il faut s'arracher du sol par un mouvement violent bien morpho. Et puis, un peu plus haut, grimper plusieurs mètres en dalle sans pied et sans main... ou presque. Si j'avais lu 6c+, je n'aurais pas décoté !!! Pour nous deux, ce sera la longueur la plus difficile du jour. Après une traversée courte en 2 jusqu'au gros pin (enchaînée avec L1), on sort par une belle dalle en 6a avec un départ plein gaz. Du très beau rocher. Relais bien placé pour les photos. Restent quinze mètres de mixte 3b/herbe pour le plateau.

L1 de "l'été en pente douce". 6b sur le papier, (au moins) 6c sur le terrain. Que doivent-être les 7a/a+ à côté ?

L1 de "l'été en pente douce". 6b sur le papier, (au moins) 6c sur le terrain. Que doivent-être les 7a/a+ à côté ?

R3 de "l'été...". Belle longueur

R3 de "l'été...". Belle longueur

Sortie sur le plateau

Sortie sur le plateau

C'est reparti pour un tour. Baskets, dépose d'un sac et de tout le superflu puis retour sur le sangle pour une autre voie "Topo or not to be".

L1 = 6b+ Magnifique mur rouge à trous avec de beaux mouv'. C'est très bien équipé. Là encore, 6c n'aurait pas été volé. Sont sévères ici ! La suite se gâte : seconde partie de la longueur en dalle et en traversée, certes plus facile (je dirais 5c) mais bien sur les pieds et avec deux points vraiment loin. Le premier n'autorise pas la chute du leader qui irait se fracasser sur la vire huit mètres en-dessous. Et les deux ne rassurent pas le second qui pourrait se mettre deux beaux pendules avec percussions, les pas les plus délicats arrivant juste après avoir déclipé !! Il aurait suffit de décaler un point : le mettre deux mètres plus bas et en mettre un autre un mètre cinquante plus haut. Pour une économie d'un point, on prend de gros risques.
L2 = 6c Le rocher n'est pas beau voire un peu douteux mais les mouvements sont vraiment sympa pour passer ce bombé teigneux. La cote est, cette fois, bien calée. Longueur assez courte.

L3 = 5c pas si facile qu'il n'en a l'air. Un bon 6a à mon sens. Sortie très belle, légèrement déversante sur bacs.

Les rhododendrons du plateau

Les rhododendrons du plateau

Départ de "topo...". Magnifique !

Départ de "topo...". Magnifique !

Arrivée à R2 de "topo..."

Arrivée à R2 de "topo..."

Dernière longueur bien raide

Dernière longueur bien raide

Une autre façon de découvrir la Dent. Il y a encore des choses à faire dans cette face ouest même si le potentiel diminue sérieusement au regard de mon niveau. A moins que de nouvelles voies fleurissent : ce n'est pas la place qui manque, notamment autour de "Une seconde la vie".

Encore une belle soirée "after taf" avec Candice, en espérant pouvoir en faire une dernière avant les vacances.

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article