Orage

Publié le 30 Juillet 2017

Guillaume sort la motivation pour une montée express à la Dent. Ca ne se refuse pas en cette journée de transition. Malgré ma précipitation, le ciel est déjà bien chargé au parking. Et c'est étrange : tous les randonneurs sont à contre-courant. Joueurs, nous ne nous démontons-pas. Col des Ayes, jonction sentier trou du Glaz puis derniers lacets avant la traversée vers le pas de l'Oeille. La montagne est déserte. Le flot de randonneurs court vers l'aval. En amont, a priori personne. L'orage gronde sur Chamechaude. Le rideau de pluie s'abat sur le bec Charvet. Cela fait quelques minutes que je fais part à mon ami de mon pessimisme mais sans toutefois abdiquer, avec l'espoir d'atteindre les surplombs avant l'apocalypse. Mais bon, avec les probables dix degrés de moins, en simple t-shirt manches courtes, légèrement mouillés par la pluie fine qui tombe, le jeu commence à devenir douteux. Je sonne la retraite. La trente et unième dent de l'année n'aura pas lieu. A peine entamons-nous la descente au'n coup de foudre s'abat sur Pravouta. Ne pas s'exciter. Trottiner prudemment et accepter la douche. Dans dix minutes, nous serons à l'abri.

Rincés à essorer, les deux guignols rigolent en se changeant sous le hayon du Partner tandis que les premiers grêlons font leur apparition. J'adore ces situations, dans des cas comme celui-ci bien sûr, pas sur des arêtes à deux heures d'un abri !!

Il est temps de redescendre non ? (photo smartphone)

Il est temps de redescendre non ? (photo smartphone)

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost 0
Commenter cet article