Intégrale du Peigne

Publié le 25 Août 2017

Une belle journée, la forme qui revient et l'envie d'un sommet inconnu pour nous deux. Entre une voie difficile sur un contrefort et une plus classique sortant au sommet, nous optons pour la seconde. L'idée est de gravir les six-cents mètres de granit menant au sommet de l'aiguille du Peigne par l'arête des Papillons puis la partie supérieure, la plus grimpante, de la voie normale.

Ca démarre bien puisque, sans se presser, on attrape juste la première benne en étant les deux derniers à y accéder. Et ça continue quand on voit qu'une fois au pied de l'arête, il n'y a personne. Sans se presser, on s'équipe et on part à corde tendue. Pour faire un peu plus difficile, un peu plus confort aussi et un peu plus "montagne", on choisit de ne pas grimper en chaussons mais en chaussures adaptées. Pour ma part, ce sera avec les excellentes Adidas Scope GTX. On pose sur le granit et ça tient !

L'arête est fidèle à sa réputation : ça grimpe (du 4 et du 5 tout le long), la longueur clé n'étant pas le crux bloc annoncé 5c+ (plutôt un pas de 6a/b) mais le passage athlétique en rocher rouge après la boîte aux lettres où le 5b annoncé frise le ridicule. J'ai bien cru que j'allais me la coller. Pour le reste, ça déroule. On rejoint la jonction avec la voie normale, on poursuit jusque sous le gendarme et on relis le topo. Partis à 7h30 de l'attaque, on se rend compte qu'il est seulement 9h30 ! La partie médiane est facile et on gagne la brèche 3043 où on rattrape deux cordées de guides avec leurs clients. Ambiance très sympa et on prend le temps de discuter tout en profitant de leur connaissance des lieux pour suivre le bon itinéraire, dont la description c2c n'est pas très bonne. Ca grimpe jusqu'au sommet et reste dans le niveau D avec des passages de 5 à équiper. Un bel enchaînement avec 600 m de difficultés et un sommet ultra pointu sur lequel on ne reste pas étant donné l'exiguïté. La pose se fera après le premier rappel sur une bonne terrasse sous la fissure Lépiney.

Pour le matériel, tous les rappels passent avec une corde de 50 m à simple. Prévoir un jeu de friends jusqu'au numéro 2, quelques dégaines et sangles.

Assurément la meilleure journée de la semaine.

Intégrale du Peigne
Premier passage de V : double fissure large avec coincements de pieds

Premier passage de V : double fissure large avec coincements de pieds

Un granit parfait

Un granit parfait

Sur le fil de l'arête

Sur le fil de l'arête

De jolies fissures faciles

De jolies fissures faciles

Une jolie fissure facile avant de traverser dans la boite aux lettres et rejoindre le crux

Une jolie fissure facile avant de traverser dans la boite aux lettres et rejoindre le crux

Dernières longueurs du Peigne

Dernières longueurs du Peigne

Sommet

Sommet

Une cordée de Polonaises dans la Lépiney
Une cordée de Polonaises dans la Lépiney
Une cordée de Polonaises dans la Lépiney

Une cordée de Polonaises dans la Lépiney

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article