Brame du cerf 2017 (XV) : une nuit chez les cerfs

Publié le 7 Octobre 2017

Je voulais passer une nuit sur place afin de profiter de l'ambiance et m'en imprégner encore plus particulièrement. Ce devait être le week-end précédent mais j'ai décalé en raison de la pluie. Finalement, je pars avec quelques réserves : toutes les observations semblent s'accorder sur une baisse de l'activité brame plus tôt que prévu cette année. Il faut dire qu'ils ont démarré le grand bal avec cinq-six jours d'avance par rapport aux années précédentes sur mes sites d'observation. Cela se confirme dès mon arrivée sur le terrain. C'est très calme. Quelques raires irréguliers me rappellent qu'"ils" sont bien là. Je suis mon plan initial à savoir, un affût 30 mètres plus bas que dimanche dernier. Je prends le temps d'essayer d'identifier le placement des protagonistes qui se signalent de temps à autre et je passe tout l'alpage au peigne fin. Je dois attendre qu'un gros treize cors, habitué des lieux, veuille bien rentrer à couvert avant de me risquer sur le terrain. Malheureusement, je dérange un cerf qui était posé dans un bosquet de vernes. Silencieux et invisible. Je suis assez pessimiste sur la suite quand j'en vois un second partir tout doucement dans un autre bosquet à distance. Il ne s'affole pas mais je suis persuadé que lui-aussi m'a vu.

Un bien beau décor pour la photo

Un bien beau décor pour la photo

Le treize cors en plein soleil

Le treize cors en plein soleil

Un jeune cerf m'a détecté et quitte les lieux

Un jeune cerf m'a détecté et quitte les lieux

Je m'installe. Et finalement tout s'anime à partir de 17h30. D'abord un premier cerf qui se signale sur la crête puis vient très près, trop près même, avec "sa" biche. Ils me fixent un moment puis retournent un peu plus loin avant de rebasculer sur la crête. Ils m'ont sans doute détecté mais pas identifié.

A gauche de ces arbres, un passage régulier. J'aimerais bien qu'il soit fréquenté ce soir

A gauche de ces arbres, un passage régulier. J'aimerais bien qu'il soit fréquenté ce soir

Le premier cerf qui se signale par un raire sur la crête

Le premier cerf qui se signale par un raire sur la crête

Il approche

Il approche

Et le fait savoir

Et le fait savoir

Il approche un peu trop près

Il approche un peu trop près

Avec sa biche

Avec sa biche

Le même sur la crête un peu plus tard

Le même sur la crête un peu plus tard

19h40. On n'y voit plus grand chose. Je monte d'un cran m'installer pour la nuit sur une petite plate-forme spacieuse et hors de vue de la place après avoir photographié l'habituel treize cors revenu bramer en contrebas de mon affût.

Le treize en pleine forme

Le treize en pleine forme

Il est temps de plier

Il est temps de plier

Belle lumière vespérale

Belle lumière vespérale

Bivouac sommaire mais confortable

Bivouac sommaire mais confortable

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article