Norvège J5 : l'immensité du Dovrefjell

Publié le 16 Février 2018

Skier, on sait faire. Le ski ici devait être avant tout un moyen pour nous d'aller à la rencontre de l'immensité de ces plateaux du Dovrefjell. C'était une partie de notre programme...

A 7h, le jour se lève et on voit des étoiles et du bleu. Yes ! Une heure trente plus tard le soleil se point pile dans l'axe de notre vallée. Les nuages restent accrochés au sommet. Il faut rester prudent car la dimension ici dépasse ce que l'on connaît dans les Alpes. La dimension météo aussi ; nous l'avons vu avec la tempête de la veille. Sur une arête ou dans un couloir, il suffit de descendre en suivant le relief mais ici... nous avons bien les cartes chargées en cache sur le smartphone mais avec ces températures, mieux vaut assurer et faire comme si on ne les avait pas. Il faut notamment se méfier de l'Iphone. Une vrai merde. Aucune tenue au froid. Il s'éteint comme de rien en annonçant la batterie à plat alors qu'elle était à 80% juste avant. Pas de panique. On le met directement en contact avec la peau et il redémarre quelques minutes après. Cependant, il faut l'en éloigner pour le consulter et on n'est pas à l'abri d'une rechute. Bref, rien ne vaut une bonne visibilité.​​​​​​​

La cabane de Reinheim à l'aube. Mieux que la veille !
La cabane de Reinheim à l'aube. Mieux que la veille !

La cabane de Reinheim à l'aube. Mieux que la veille !

On part en fin de matinée avec une belle éclaircie pour repérer un peu l'approche du Snøhetta. Après deux-cents mètres de dénivelé, un plateau bien venté et les nuages qui accrochent parfois le sommet nous dissuadent, d'autant que la météo devrait être meilleure le lendemain. Retour à la case départ après quelques bons virages. 

Petit tour versant Snohetta. Nous y reviendrons.
Petit tour versant Snohetta. Nous y reviendrons.
Petit tour versant Snohetta. Nous y reviendrons.
Petit tour versant Snohetta. Nous y reviendrons.

Petit tour versant Snohetta. Nous y reviendrons.

Remise des peaux et zou, on repart en face pour gravir les vallonnements du Namnlauskollen avec une bonne surprise concernant la neige : 15 de poudre sur fond dur sauf le sommet ultra venté : dur, vaguelé, décapé. Normal ici. Dommage que les nuages reviennent et nous privent d'une descente ensoleillée. On aura toutefois eu une bonne visibilité excepté le départ du sommet dans le nuage et c'est déjà ça. Les traces d'animaux (lièvres, lagopèdes, renards...) sont nombreuses mais nous ne voyons rien.

Petite randonnée fort intéressante sur le versant opposé après avoir traversé le grand plat : six-cents mètres de dénivelé et un peu plus de pente que ce que nous avons eu jusque ici
Petite randonnée fort intéressante sur le versant opposé après avoir traversé le grand plat : six-cents mètres de dénivelé et un peu plus de pente que ce que nous avons eu jusque ici
Petite randonnée fort intéressante sur le versant opposé après avoir traversé le grand plat : six-cents mètres de dénivelé et un peu plus de pente que ce que nous avons eu jusque ici
Petite randonnée fort intéressante sur le versant opposé après avoir traversé le grand plat : six-cents mètres de dénivelé et un peu plus de pente que ce que nous avons eu jusque ici

Petite randonnée fort intéressante sur le versant opposé après avoir traversé le grand plat : six-cents mètres de dénivelé et un peu plus de pente que ce que nous avons eu jusque ici

Après une pause collation à la cabine, on repart avec JC vers le Harekollen afin de récupérer, à la descente, les piquets laissés la veille pour le balisage. J'en profiterai pour donner des nouvelles à la petite famille. Une journée où on en a pris plein les mirettes côté immensité boréale. Vivement la suite.

Le dernier petit tour du soir qui arrondit le dénivelé et nous offre une jolie lumière
Le dernier petit tour du soir qui arrondit le dénivelé et nous offre une jolie lumière

Le dernier petit tour du soir qui arrondit le dénivelé et nous offre une jolie lumière

Le ciel se dégage presque complètement avec l'arrivée de la nuit et première séance de photos nocturnes

Le ciel se dégage presque complètement avec l'arrivée de la nuit et première séance de photos nocturnes

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article