Norvège J7 : Aurores boréales et lagopèdes

Publié le 18 Février 2018

Nuit noire autour de 21h la veille

Nuit noire autour de 21h la veille

La journée commence à 3h du matin par une série d'images mettant en valeur les lumières vertes boréales. Ayant pu prendre le réseau la veille, nous avions vu la prévision d'un indice kp4. L'indice kp nous informe sur les probabilités d'observer les aurores boréales plus ou moins au sud selon l'activité solaire. Pour nous, il faut au moins kp4 pour commencer à voir du vert et 5 pour que ce soit spectaculaire.

Ayant loupé un créneau semblable l'avant-veille en raison de la couverture nuageuse, on décide de se tenir au courant en milieu de nuit. Après un endormissement tôt, Jean-Luc me réveille peu après minuit.

Images au 15 ou au 40 mm à différents moment entre minuit et deux heures du matin
Images au 15 ou au 40 mm à différents moment entre minuit et deux heures du matin
Images au 15 ou au 40 mm à différents moment entre minuit et deux heures du matin
Images au 15 ou au 40 mm à différents moment entre minuit et deux heures du matin

Images au 15 ou au 40 mm à différents moment entre minuit et deux heures du matin

Au petit matin, c'est toujours le grand beau. Notons au passage un petit mot sur l'éclairage ici. A cette période, bien évidemment, les jours sont plus courts qu'à Grenoble mais au final, la latitude (63 degrés vs 45) présente beaucoup d'avantages : 
-les jours augmentent très vite : + 6 minutes par jour. On aura gagné plus d'une heure sur les dix jours complets sur place. 
-un soleil assez bas dans le ciel d'où des lumières très pures même en pleine journée. 
-de la même façon le soleil décline lentement : les crépuscules sont allongés. En moyenne +15/20 minutes chacun par rapport à chez nous, portant au total le temps de "ni nuit ni jour" à 2h40 vs 1h30 dans les Alpes. 

Lever du soleil sur Reinheim
Lever du soleil sur Reinheim

Lever du soleil sur Reinheim

C'est la journée du retour dans la vallée. Nous ne sommes pas pressés et décidons de profiter du beau temps et des paysages que nous n'avons pas eu à l'aller. Je passe un bon moment à suivre aux jumelles des traces de renard (polaire ?) dans l'espoir d'apercevoir quelque chose, en vain. En revanche, je trouve sans difficulté un des nombreux lagopèdes du secteur. J'en profite pour faire quelques images. 

Les lagopèdes. Les mêmes que chez nous mais toujours un immense plaisir.
Les lagopèdes. Les mêmes que chez nous mais toujours un immense plaisir.
Les lagopèdes. Les mêmes que chez nous mais toujours un immense plaisir.
Les lagopèdes. Les mêmes que chez nous mais toujours un immense plaisir.

Les lagopèdes. Les mêmes que chez nous mais toujours un immense plaisir.

Le retour sur Grønbakken se passe dans une pureté blanche, accompagnés de nombreux lagopèdes et du décor dont on n'avait pas vraiment profité à l'aller. Les -12 degrés sans vent deviennent presque caniculaires. Quand je lis qu'au K2 les conditions sont exceptionnellement bonnes pour trois jours (-30 degrés, "peu" = 30/50 km/h de vent...). Effectivement, tout est relatif. 

Retour de type "pureté blanche"
Retour de type "pureté blanche"
Retour de type "pureté blanche"
Retour de type "pureté blanche"
Retour de type "pureté blanche"

Retour de type "pureté blanche"

Vue dans le rétro au téléobjectif : le Snohetta

Vue dans le rétro au téléobjectif : le Snohetta

La seconde partie de la journée nous voit cheminer vers l'ouest. Petite pause ravito à Oppdal (station de ski au nord du Dovrefjell) puis Sunndalsøra et enfin Kristiansund. Nous y trouvons un appartement pour la nuit à un prix intéressant (40€ par tête de pipe) puis allons faire un tour au centre-ville, un peu décevant pour une structure de 25000 habitants. Cela ne nous empêche pas de fêter la réussite de cette première semaine norvégienne et même si ce n'est pas tout à fait fini, le séjour peut déjà être considéré comme amplement réussi.

Tchinasse !

Tchinasse !

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #ski-glisse, #animaux

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Verbaere 27/02/2018 19:22

à Novalaise, il ne fait plus froid ; on est sur des braises quand on vous voit.
http://cdicollegenovalaise.over-blog.com/2018/02/jours-de-reve.html

lta38 28/02/2018 21:57

eh eh !! Merci !