Adidas Terrex Solo

Publié le 6 Juin 2018

Je profite de cette période de moindre activité pour faire quelques retours matériel. Encore du Adidas va-t-on me dire ! Eh bien oui. Je ne prétends pas être un testeur universel. J'utilise quelques produits adaptés à ma pratique, certains fournis gracieusement par des partenaires et lorsque je les apprécie, j'en fais part. Je l'ai déjà dit et redit mais comme les lecteurs viennent d'horizons variés et n'ont pas forcément toutes les informations déjà diffusées sur ces pages, je reprécise le fonctionnement de ces compte-rendus. Pas de tricherie donc. Adidas ne fait pas forcément mieux que les autres marques mais je parle de produits que je connais et cette Solo est un des modèles qui me plaît bien.

La Solo est une basket dite d'approche. Si vous recherchez un modèle pour courir ou pour le trail, passez votre chemin.

Elle se distingue des baskets souples par :
- Une rigidité supérieure de par ses matériaux
- Un pare-pierre avant qui, outre la protection, renforce cette rigidité
- Une semelle avec gomme Five Ten ultra-adhérente

L'utilisation de cette basket pour de la randonnée classique en mode bourrin aura forcément des inconvénients au regard d'une basket de trail
- usure 
prématurée de la semelle
- moindre confort

En revanche, pour des marches d'approches un peu techniques ou des escalades faciles, elle reste une excellente alternative à la chaussure d'approche semi-rigide (voir, dans la même gamme Terrex, le modèle au-dessus, la Scope GTX déjà testée sur ce blog et qui, outre la membrane imperméable dont est dépourvue la Solo, est nettement plus rigide et permet de faire de la vraie escalade en appui pointe) qui l'est parfois un peu trop au goût de certains pour la marche.

En résumé, la Solo est une excellente chaussure pour tous passages rocheux sur sentiers, escalades faciles (nickel dans les dalles du Charmant Som il y a quelques jours). J'ai pu comparer, lors de mes pérégrinations "nature" récentes, le même itinéraire (avec du hors sentier parfois un peu casse-gueule), une fois en baskets de trail et une fois en Solo. Alors que dans le premier cas, j'ai dû essuyer quelques zipettes (dont une chute dans un ruisseau, pieds complètement immergés), la Solo n'a pas bronché aux mêmes endroits y compris sur cailloux humides.

Après, il faut l'essayer et juger du confort. Les trois ou quatre premières sorties, elles me blessaient un peu à l'arrière puis tout est rentré dans l'ordre. Une chaussure, ça s'essaye avant tout et le premier argument, ce n'est pas les avis de Pierre, de Paul ou de Lio mais le ressenti une fois portée. Pour le reste, on pourra faire confiance à cette légère rigidité, ce petit pare-pierre et surtout à cette gomme (on se rappellera que Adidas est aujourd'hui propriétaire de Five Ten, marque qui faisait référence en terme d'adhérence au niveau des chaussons d'escalade) qui devrait permettre d'éviter des zipettes inattendues.

Cette Solo remet la Scope dans une utilisation plus spécifique et lui prends quelques points au niveau de la polyvalence et de la respirabilité.

Pare-pierre avant, laçage à main précis, respirabilité, look sobre

Pare-pierre avant, laçage à main précis, respirabilité, look sobre

Gomme Stealth (Five Ten) ultra adhérente

Gomme Stealth (Five Ten) ultra adhérente

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ben 08/06/2018 22:50

Belle pub !!

lta38 09/06/2018 08:52

Merci Ben !