BBBB

Publié le 30 Décembre 2018

B comme... Bon (moment). C'est avant tout ce que l'on recherche dans nos activités. Aujourd'hui, c'était en compagnie de David, "l'avion", qui s'entraîne pour la Pierra Menta (d'ailleurs, il l'apercevra depuis le troisième sommet de la balade). Un très bon moment sans se prendre au sérieux et le plaisir de reskier avec lui après quelques très belles sorties de grandes pentes dans les années 2000. Et, très classe de sa part, il me laissera grosso modo mener le rythme sans me faire souffrir.

B comme... Beaufortain. Un bien beau massif pour le ski, souvent bien enneigé et en bonnes conditions. Bon, cette fois-ci il n'a pas échappé à la pluie d'avant Noël, ni au vent ce jour qui nous aura bien secoué à l'approche du premier sommet et jusqu'à la fin de la deuxième descente, laissant même envisager un parcours de repli. C'eut été dommage.

B comme... Bambée. Car nous avons fait là un bien beau voyage. Comme on n'y vient pas souvent, autant faire le tour du propriétaire. Ca commence à Granier au-dessus d'Aime (dix minutes de portage) jusqu'au Dzonfié. Descente est puis Pierre Percée, descente nord. Ensuite, mont Coin (montée sud-ouest, descente sud) puis remontée au crêt du Rey (joli final par l'arête nord-est). Descente en face sud puis remontée à la pointe de Combe Bénite pour finir face sud. Au total, 37 km d'après Strava et 3050 mètres de dénivelé ! C'est quand même autre chose que quand on fait 3000 en empilant des Pravouta ou des cime de la Jasse. Pousser les skis dans une trace montant régulièrement avec une neige douce est sans commune mesure avec ce genre de circuit comportant des longueurs, des montées parfois en neige carrelée, sur les carres... A titre de comparaison, ça passe en 2h30 de plus (!!!) que le même dénivelé (mais sans doute beaucoup moins de kilomètres) que cette sortie pourtant effectuée en matériel plus lourd !

B comme... Boucle. C'est ce que j'affectionne le plus : dessiner un itinéraire logique en fonction du terrain et des conditions, sans recouper sa trace. Le type de balade le plus esthétique selon moi. Ce fut le cas aujourd'hui même si à deux reprises, nous ne sommes pas repassés très loin de notre propre trace.

Côté conditions, on a vu mieux. Certes, pas de piège à la descente, pas de neige qui prend les skis. Il n'y a qu'à se laisser glisser. Mais pour résumer :
- Dzonfié est : dure avec légère petite poudre (3 cm) dessus. Pas mal du tout.
- Pierre Percée nord : idem mais alternant avec du carrelage.
- mont Coin sud : première partie dure, petite poudre sur les faux plats, transformant sur le bas, trop court malheureusement.
- crêt du Rey sud : transfo en partie raide (le meilleur de la journée), puis globalement dure mais pas carrelée.
- combe Bénite sud : dure puis transfo sous 2000. Chemin pas terrible pour finir (relief).

Montée au Dzonfié

Montée au Dzonfié

Montée à Pierre Percée. Y a comme un problème : David en doudoune !

Montée à Pierre Percée. Y a comme un problème : David en doudoune !

Descente de Pierre Percée : David en admiration devant ces contrastes

Descente de Pierre Percée : David en admiration devant ces contrastes

Montée au mont Coin

Montée au mont Coin

Montée paisible au crêt du Rey avant un final aérien sur l'arête nord-est
Montée paisible au crêt du Rey avant un final aérien sur l'arête nord-est
Montée paisible au crêt du Rey avant un final aérien sur l'arête nord-est

Montée paisible au crêt du Rey avant un final aérien sur l'arête nord-est

Dans et sous la superbe face sud du crêt du Rey
Dans et sous la superbe face sud du crêt du Rey
Dans et sous la superbe face sud du crêt du Rey

Dans et sous la superbe face sud du crêt du Rey

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stephane 31/12/2018 17:51

Bien belle sortie Lio.
Dans les cartons.
Merci pour l'inspiration.
Stef

lta38 01/01/2019 09:55

Merci Stef. Très joli tour effectivement. Tu ne devrais pas être déçu. Et bonne année !