Exploration Jostedalsbreen

Publié le 15 Avril 2019

Pour ce séjour en Norvège avec Thibaut, l'idée était avant tout la découverte. Cette découverte, nous ne la voulions pas "simplement" en choisissant des itinéraires sur un topo et en découvrant les paysages. Elle se voulait plus complète. Dans ce magnifique pays qu'est la Norvège, les possibilités sont quasi infinies. Pourtant, en avril, "la moitié de Grenoble" se retrouve à Trømso pour aller skier dans les "Alpes" de Lyngen ou sur l'archipel de Lofoten. Certainement le côté "rassurant" d'un fonctionnement "classique" : de nombreux guides proposent leurs services là-bas, les itinéraires sont connus même s'il en reste sans doute à découvrir, les infrastructures sont adaptées. Et bien sûr, le décor. Je ferai certainement partie de ces "wagons" tôt ou tard mais ce sera sans doute plutôt dans l'hiver, quand le secteur conserve sa tranquillité et ce, même si la nuit est majoritairement présente. 

Non emballés par la reproduction de notre schéma de sorties habituel à trois mille kilomètres de la maison, nous voici donc débarqués à Oslo avec pour seules informations le bulletin météo, quelques photos glanées sur le net et une pré-étude des belles cartes topographiques norvégiennes. Quelques heures de route plus tard, nous voici à Hjelle, au bout du lac "d'en-haut de Stryn", dans une petite cabane réservée une semaine avant de partir seulement. Le décor inspire une grosse motivation. Comme prévu, il y aura un peu de portage (nous sommes dans le sud du Pays). Après réflexion, nous irons sur la rive droite du lac où un accès semble intéressant pour ne porter que très peu et avec la vue sur les grands glaciers pour repérages.

L'expérience accumulée depuis des années permet de fonctionner de cette manière sans trop de surprises y compris sur un massif loin de la maison. Cette "formule" nous laisse aussi un choix total, une liberté complète d'évoluer et de découvrir.

En partant du hameau de Flo, le portage sera effectivement limité à dix minutes pour une sortie de 2100 m de dénivelé et deux sommets (Eggene, antecime sud 1159 m et Rinddalshyrna, sommet sud 1614 m) avec vue sur le fjord (qui est en fait un lac ici). Côté neige, transformée parfaite en est à 13h puis en sud à 15h. Rien à jeter et c’est au-delà de nos espérances pour un premier jour.

On ne se presse pas le matin. Compte tenu des conditions de neige supposées et des températures, on a largement le temps. Pause à Hjelle et imagination de futurs itinéraires

On ne se presse pas le matin. Compte tenu des conditions de neige supposées et des températures, on a largement le temps. Pause à Hjelle et imagination de futurs itinéraires

Départ du hameau de Flo et un petit portage, juste pour se mettre dans l'ambiance
Départ du hameau de Flo et un petit portage, juste pour se mettre dans l'ambiance

Départ du hameau de Flo et un petit portage, juste pour se mettre dans l'ambiance

Rapidement, on trouve la neige

Rapidement, on trouve la neige

Une bien belle première montée sur une bosse choisie à la carte
Une bien belle première montée sur une bosse choisie à la carte

Une bien belle première montée sur une bosse choisie à la carte

Et quel bon choix !
Et quel bon choix !

Et quel bon choix !

Remise des peaux sur le grand lac qui sépare les deux rives du vallon et c'est reparti

Remise des peaux sur le grand lac qui sépare les deux rives du vallon et c'est reparti

Une belle traversée pour le second sommet du jour.
Une belle traversée pour le second sommet du jour.
Une belle traversée pour le second sommet du jour.

Une belle traversée pour le second sommet du jour.

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article