Bel enneigement

Publié le 12 Mai 2019

Mi-mai. A-t-on encore la motivation pour le ski ? Pour ma part, cela fait maintenant plusieurs années que la mi-avril me donne envie de passer à autre chose et, comme j'ai toujours envie de skier de temps à autre, après une pause en mai, je ressors les skis parfois jusqu'en juillet. Mais ski ou pas, il est intéressant de faire un point neige pour tous les randonneurs qui, comme moi, ont horreur de marcher dans la neige. C'est en général le cas des skieurs qui, après avoir pu comparer les deux modes de déplacement, forcément, n'ont vraiment pas envie de laisser deux fois plus d'énergie pour gagner un but de randonnée encore enneigé.

Cette année, il y a une grosse différence entre les Alpes du nord et des Alpes du sud. Au sud, la neige a reculé jusqu'à plus de 2000 mètres en versants nord et très haut en versants sud. On est déjà passé en mode été et, mis à part quelques départs comme le pré de Mme Carle, il faut porter les skis malgré des parkings à des altitudes très élevées. Au nord, c'est encore un peu l'hiver. Depuis 2010 (excepté 2011), je note que les printemps sont vraiment frais et humides avec un décalage d'un "petit hiver" vers le mois de mai. Le proverbe "en avril, ne te découvre pas d'un fil, en mai, fais ce qu'il te plaît" n'est plus vraiment d'actualité.

Cette année, Belledonne est probablement le massif le mieux enneigé des Alpes françaises. Ce n'est pas un scoop et généralement, la chaîne "savoyo-iséroise", affiche les cumuls les plus importants et une des meilleures conservation dans les grands vallons orientés nord-ouest de la partie nord du massif. Cela ne fait pas l'affaire des randonneurs piétons.

Nous sommes allés le vérifier sur le secteur du Collet-d'Allevard avec les filles : sur les pistes, l'enneigement démarre encore à 1450 m en versant nord et reste continu. Plus généralement, on trouve la neige partout entre 1500 et 1600 m et cela devrait perdurer encore un peu. Contrairement à la Chartreuse où on peut désormais se rendre en baskets sur tous les sommets (qui ne dépassent que rarement les 2000 m il est vrai) en minimisant les sections enneigées, Belledonne oblige à marcher quasiment en continu dans la matière blanche au-delà en 1600 m sauf dans les adrets raides.

D'un certain côté, on ne boude pas notre plaisir à profiter en glissant de ce "petit hiver". Et c'est pas dit que les filles ne soient pas motivés pour y goûter à nouveau avant l'été !

Montée au soleil
Montée au soleil
Montée au soleil
Montée au soleil
Montée au soleil
Montée au soleil

Montée au soleil

Ca s'amuse
Ca s'amuse
Ca s'amuse

Ca s'amuse

Pas la meilleure neige pour descendre mais l'essentiel était ailleurs
Pas la meilleure neige pour descendre mais l'essentiel était ailleurs

Pas la meilleure neige pour descendre mais l'essentiel était ailleurs

Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo, #ski-glisse, #Belledonne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article