Au refuge de la Perrière

Publié le 4 Juin 2019

Passer une nuit en refuge. Ce qui était au départ utilisé comme approche pour des objectifs plus ambitieux, est également, et cela ne date pas d'aujourd'hui, une finalité en soi comme objectif d'immersion en montagne. Ces moments forts sont de plus en plus recherchés pour des sorties en famille et cela n'est pas sans poser des problèmes de nuisances et de surfréquentation. Nous allons revenir très bientôt sur ce qui pourrait être une charte d'utilisation des cabanes ouvertes au public sans gardiennage dont le massif de Belledonne a le secret.

En attendant, nous en avons profité ce mardi soir en partant après le repas et en arrivant un peu avant le coucher du soleil avec ma petite Emie, ce qui est rendu possible par notre timing de disponibilité mais surtout par l'horaire d'été qui, je l'espère, sera adopté lors de l'abandon prévu du changement d'heure.

Le refuge de la Perrière est une des belles cabanes du massif mais elle souffre de sa proximité avec le parking (une demie-heure de marche). Sa rénovation (rafraichissement, matelas pour 18 personnes, 18 couvertures...) comme étape incontournable du GR738 risque d'attirer encore plus de monde alors autant informer plutôt que de panser. Parmi les comportements à proscrire ou à adopter, on note, dans le cadre d'une utilisation de type "immersion" :
- la capacité d'un groupe à faire demi-tour en cas de cabane déjà bien remplie
- l'abandon de l'idée de monter en trop grand groupe, le "trop grand" étant à adapter en fonction de la taille de chaque cabane
- le respect des lieux (nettoyage, utilisation du bois avec parcimonie, transport des déchets)
- et bien fermer la porte en partant : un oubli et le renard fera un carnage !

Petite marche d'approche agréable
Petite marche d'approche agréable
Petite marche d'approche agréable

Petite marche d'approche agréable

Arrivée au refuge, installation, et on profite des dernières minutes de soleil
Arrivée au refuge, installation, et on profite des dernières minutes de soleil
Arrivée au refuge, installation, et on profite des dernières minutes de soleil
Arrivée au refuge, installation, et on profite des dernières minutes de soleil

Arrivée au refuge, installation, et on profite des dernières minutes de soleil

Un intérieur fort agréable
Un intérieur fort agréable
Un intérieur fort agréable
Un intérieur fort agréable

Un intérieur fort agréable

Et une petite balade le lendemain matin avant l'arrivée de la chaleur

Et une petite balade le lendemain matin avant l'arrivée de la chaleur

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #nuitée, #Belledonne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nom requis 19/06/2019 15:50

Hum... j'ai eu quelquefois affaire à des comportements assez inadmissibles en cabane non gardée. Notamment l'une d'elle qui offre également le combo facile d'accès + super rénovation. Un groupe aviné, musique à fond, qui hurlait à pleins poumons à 2h du matin. Super, l'immersion, le respect des autres dormeurs (enfin là pour le coup on n'a pas pu dormir).

La partie de jambes en l'air au milieu des autres aussi c'était convivial, j'aurais préférée ne pas être invitée. (Vercors, cette fois).

Maintenant j'ai trop peur de revivre ces moments que j'ai très mal vécu et je ne prévois plus de nuits en cabane. C'est dommage.