Sur les aiguilles de l'Argentière

Publié le 6 Juillet 2019

Un départ bien tôt pour profiter de la fraîcheur, du calme... et aussi rentrer tôt. Le calme est quelque peu interrompu par les vociférations du berger local auprès de ses chiens qui semblent ne pas travailler correctement mais au-delà de cette rencontre au départ du col du Glandon à 6h30 nous ne verrons pas grand monde mis à part les habituels vautours.
Après une demi-heure de marche, nous rejoignons le pied d'une voie nouvelle équipée en versant nord des aiguilles de l'Argentière (tête des Cos). Cinq longueurs seulement mais toutes d'au moins quarante mètres. Les cotations sont vraiment sympa. Seule la dernière longueur propose deux pas de 6a. Une fois au sommet du pilier, l'idée est de traverser au mieux en cherchant son chemin pour rejoindre les faces sud. Ca monte, ça traverse, ça descend, ça remonte, ça traverse, ça redescend... et on s'en sort très bien grâce à quelques observations préalables, si bien qu'en trois-quarts d'heure, on est au pied de Extatique, dans la face sud de la Capdepon, voie que j'avais faite il y a dix ans. De la même façon (mise à part la courte L4), la voie nous offre des longueurs de quarante mètres. Et cette fois-ci, les cotations sont plutôt sévères. Les 5c ne sont pas loin d'être des 6a. Le 6a du milieu vaudrait bien son petit +. Et toujours une très belle escalade.
Descente par les rappels du coup de Sabre. Nous n'avions porté qu'un seul brin de 50 m histoire d'être légers. C'est vraiment agréable pour les approches et même pendant la grimpe. Du coup, il a fallu ruser pour descendre car ceux qui ont équipé les nouveaux rappels ont mis des relais à 27 m... Quelle idée ! J'avais lu que ça pouvait passer à 25 m tout pile en étant très vigilant mais il manque un mètre d'élasticité. Ca ne passe pas. Fort heureusement, il reste les anciens rappels sur sangles qui sont finalement très bien et beaucoup plus logiques. C'est en effet pas du tout naturel d'aller chercher les rappels sur le pilier ouest. Pour le dernier, qui passait peut-être en 25 m, j'ai joué avec l'Escaper et, à cause d'une erreur de tressage par précipitation, n'ai pas réussi à le débloquer. Il a fallu remonter, avec friends, en utilisant une viellle corde pourrie qui traîne au coup de Sabre depuis des années. Trente minutes de perdues mais comme on avait bien carburé, on sera quand même de retour à la maison vers quinze heures. Il fallait bien une petite anecdote pour conclure cette journée où tout avait déroulé très vite. C'est aussi pour ça qu'on aime la montagne !

PS : pas vérifié si le second rappel annoncé 27 m passait à 25 mais il me semble que oui... Si c'est confirmé, cela veut dire que ça passe avec un brin de 50 en utilisant les deux premiers anciens rappels puis les deux récents inférieurs.

Approche

Approche

Première voie (la folie des Glandeurs)
Première voie (la folie des Glandeurs)
Première voie (la folie des Glandeurs)

Première voie (la folie des Glandeurs)

Seconde voie (extatique)
Seconde voie (extatique)
Seconde voie (extatique)
Seconde voie (extatique)

Seconde voie (extatique)

Rappels du coup de Sabre
Rappels du coup de Sabre

Rappels du coup de Sabre

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi, #Belledonne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dje 15/07/2019 21:35

Merci pour l'idée, enchainement fait ce Dimanche, c'est top !

un Berninois :-)