Avant la pluie (II)

Publié le 30 Janvier 2020

Personne n'en doute : le redoux accompagné de pluie va s'imposer sous moins de 24 heures. Un petit tour en Chartreuse était toutefois réalisable soit la nuit, soit le jeudi matin. Il fallait choisir car j'ai aussi pas mal de boulot sous la main. Alors, plutôt qu'une énième sortie en terrain connu, j'opte pour la nocturne. Je n'en avais pas encore fait cette saison. L'ami Nico, d'habitude peu enclin à ce genre de sorties, est motivé et c'est toujours un plaisir de le partager ensemble.

La neige est bien humide du parking au col du Coq. Le matin, ce sera croûté. Au-dessus, elle est restée froide. Bien densifiée par le vent. Sur Pravouta, les conditions paraissent stables. On enfonce de seulement quinze à vingt centimètres en traçant et à la descente, c'est du ski vraiment facile, homogène, sans surprise. Petit plaisir nocturne. Il ne fait même pas froid. Je viens de voir qu'à Chamonix, c'était la première fois que le mercure n'avait pas encore affiché de très fortes gelées (i.e. <-10°C) à ce stade de l'hiver avec, comme Tmin : -8,3°C. Une preuve de plus de cet hiver extrêmement doux. De ma propre mémoire aidée par les notes que j'ai pu prendre, il me semble que depuis l'hiver 1997 (avant je ne sais pas), ce soit l'hiver le plus doux en Dauphiné (et probablement ailleurs).

Et quelle suite ? Redoux accompagné de pluie dans les jours à venir. Les quantités et les timing sont encore très divergents mais il y a concordance sur la poursuite d'un hiver doux. Même si c'est encore loin, il n'y a pas l'once d'un véritable refroidissement avant la mi-février. Et au-delà, on ne sait pas. Certains doivent se réjouir de ne pas grelotter le matin et d'évoluer sur des routes sèches. Pour ma part, et cela n'a finalement rien à voir avec le ski (certes, un peu, mais au final, on skie quand même, beaucoup même en ce qui me concerne, on se fait plaisir et ce n'est pas le plus important), cela m'attriste. J'aime l'hiver et ai toujours été émerveillé par la neige en plaine même si ça casse les pieds pour les déplacements, le givre sur les arbres, la glace (sans faire de la cascade), et tout simplement la forêt enneigée de manière durable.

Avant la pluie (II)
Avant la pluie (II)

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tonLio 30/01/2020 11:06

Bien d'accord, quelle frustration !