Sur la piste des loups

Publié le 19 Octobre 2020

C'est une aventure commencée pour ma part il y a presque trois ans. Elle m'a "coûté" jusque là six caméras automatiques (dont une volée) plus le consommable qui va avec (piles, cartes mémoires, câbles Python...) mais surtout beaucoup de temps passé en montagne.  J'estime totaliser en ces trois années une centaine de sorties soit plus de cinq-cents heures de terrain sans compter les préparatifs, tris d'images, allers-retours en voiture...). Tout cela bien sûr, pour le plaisir même si certaines "missions" (relevés de cartes par conditions difficiles et terrain éloigné, affûts dans le froid sans rien voir...) sont parfois décourageantes. En même temps, ce sont tous ces échecs, toutes ces attentes devrais-je dire (car il n'y a pas vraiment d'échec, juste de la patience) qui font la qualité du moment lorsqu'il se produit. Le moment s'est produit lorsque j'ai eu mon premier loup sur une caméra puis à chaque vidéo de loup de jour et enfin, à deux reprises en observation directe (prolongée). Ces observations ont à mes yeux une grande valeur, justement parce qu'elles ont été faites depuis une endroit où j'étais posté, et dans une certaine quiétude. Elles surpassent pour moi les deux rencontres furtives faites dans les Abruzzes en 2017, ou encore le loup observé lors d'une sortie à skis de rando en Lauzière en 2008 et même mes deux premiers loups dans le massif des Monges au jour de l'an 2000, une rencontre que j'aurais pu mieux "exploiter" avec un peu d'expérience...

Cette neige, que je maudis depuis la fin septembre pour avoir perturbé mes déplacements et la saison de brame aura finalement été une aubaine. En arrivant sur ce secteur, pas un cerf ne se fait entendre, ni même observer. C'est un désert (blanc) total. Je "tombe" alors sur des empreintes de loups. Nombreuses. Ils sont là et c'est tout frais. Je sors la doudoune, m'installe sous un petit pin et passe au peigne fin la montagne. "Il" est là, sur une crête. Tranquille. Enorme !!

Une observation plus éloignée qu'il y a deux ans mais toute aussi intéressante. Elle durera une demi-heure avant que je ne le perde de vue. Un grand moment, bien plus que si je l'avais observé rapidement dans les phares de la voiture ou même tout près au détour d'un sentier. Lorsque je quitte les lieux, je comprends la raison de leur présence : une carcasse de cerf sans doute mort il y a quatre jours. Probablement suite à un combat au brame. Les loups n'ont pas fait de quartier. Le secteur est criblé de traces !!! J'arrive sans doute après la bataille mais quelle journée !!!

Ils sont là !

Ils sont là !

Cherche !

Cherche !

Il est là !!!
Il est là !!!

Il est là !!!

La raison de leur présence

La raison de leur présence

Rédigé par lta38

Publié dans #loup

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Edith 22/10/2020 15:00

C'est toujours un grand plaisir de venir m'abreuver d'images somptueuses et de textes intéressants sur votre blog. Merci pour ce partage lupin ;)

lta38 03/11/2020 08:03

Merci à vous. D'autres billets "loup" à venir très prochainement.