Canon R : la gamme FF pour la montagne ?

Publié le 14 Septembre 2021

Je reçois beaucoup de demandes de conseils pour l'achat d'un matériel photographique. Que ce soit pour un compact qualitatif ou un plein format. Voici mon point de vue pour un choix de plein format adapté à un photographe qui, comme moi, recherche qualité ET légèreté, tout en sachant que je paye mon matériel plein pot (donc aucune influence possible).

Lors de l'arrivée du premier appareil format 24x36 à visée numérique (Sony A7R en 2013 si mes souvenirs sont bons), cela me faisait sourire. D'abord, j'étais encore en APS-C (Canon EOS 60D) mais surtout, je ne voulais pas entendre parler de la visée (alors médiocre) numérique. Et puis, le parc optique était limité. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. Le système dit hybride (comme le reflex mais avec visée numérique au lieu d'optique) a fait sa place. Depuis la sortie du Sony (encore eux) A7III (avril 2018), on a commencé à comprendre que dans quelques années, le système reflex allait peut-être disparaitre ou devenir marginal. Six mois plus tard, Canon commercialisait son premier hybride FF (l'EOS R) dont la fiche technique restait inférieure à celle du Sony. Puis le RP un peu plus tard, en entrée de gamme. Quant à Nikon, il inaugurait son entrée dans le système entre les deux autres marques (été 2018 donc) avec les Z6 et Z7. Un an plus tard, en regardant le rapport qualité/prix des boitiers disponibles et la gamme d'objectifs proposés, Sony (qui avait pris de l'avance avec son parc optique) occupait la place de leader. Aujourd'hui, avec l'arrivée de nouveaux boitiers chez tout le monde, on peut dire que le photographe pourra choisir indifféremment l'une ou l'autre des marques pour profiter des toutes dernières technologies, en fonction de son budget et surtout, que l'avenir est à l'hybride. Je ne conseille donc plus d'investir dans un couteux sytème à visée reflex.

Mais avant de choisir le boîtier, il faut surtout regarder le parc optique. Certes, on peut dans tous les cas (et notamment chez Canikon qui avaient pris du retard sur le développement d'optiques dédiées à la gamme hybride) utiliser les anciens objectifs via une bague d'adaptation. Mais c'est se priver d'un des points avantageux du passage à l'hybride (outre le visuel direct de l'image qu'on va faire, la rapidité des obturateurs, la précision des autofocus...) : la compacité (et donc le poids) des objectifs grâce à une réduction du tirage (ainsi qu'à de nouvelles technologies de fabrication et d'un moindre besoin de luminosité compte tenu de la qualité de la montée en ISO des derniers boîtiers).

Et on constate aujourd'hui que Canon dame le pion à ses concurrents de ce côté-là. Et comme cette histoire de poids et de compacité reste ma priorité au regard de ma pratique en montagne (portages longs et sportifs), je ne peux qu'à la fois me féliciter de ne pas avoir "switché" (= changé de marque - chez Sony, j'avoue y avoir pensé) et avoir patienté. Le constat me paraît sans appel : Nikon peine à étoffer sa gamme pour le moment et ne dispose pas vraiment d'optiques légères. Et rien en long téléobjectif (certes il y a le 500 PF en monture classique mais très cher). Quant à Sony, la gamme reste vaste et très qualitative mais il n'y a pas de téléobjectif léger.

Chez Canon en revanche, on commence à trouver de quoi barouder léger en plein format, à la fois en paysage et en animalier :
- RF 16 f/2,8 STM => 40 mm de long, 165 g ; 350 €. Disponible d'ici un mois.

- RF 50 f/1,8 STM => 40 mm de long, 160 g ; 230 €
- RF 70-200 f/4 L IS USM => 120 mm de long ; 700 g ; 1800 €
- RF 70-200 f/2,8 L IS USM => 146 mm de long ; 1070 g ; 2800 €
- RF 100-500 f/4,5-7,1 L IS USM => 208 mm de long ; 1370 g ; 3100 €
- RF 100-400 f/5,6-8 IS STM => 165 mm de long ; 635 g ; 750 €. Disponible d'ici un mois.
- RF 600 f/11 IS STM => 200 mm de long ; 930 g ; 800 €
- RF 800 f/11 IS STM => 282 mm de long ; 1260 g ; 1050 €

- RF 24-240 f/4-6,3 IS USM => 123 mm de long ; 750 g ; 1000 €

Ces neuf objectifs sont uniques en terme de poids et encombrement. Les cinq premiers ont une qualité optique haut de gamme (à confirmer pour le 16 lors de sa sortie mais on ne prend pas de risque je pense). Les quatre suivants restent bons mais leur attrait provient à la fois de leur compacité exceptionnelle pour du téléobjectif (ou pour le dernier, un zoom d'un tel range), ainsi qu'un tarif abordable.

Pour ma part, je vais donc revendre mes zooms grand-angle et transtandard pour sortir avec le matériel suivant :
- EOS RP + 16 mm (+ éventuellement le 35 ou le 50 dans le sac à dos si j'en ressens le besoin)
- 100-400 en fond de sac lors de sorties où j'en aurais possiblement l'utilité
- 100-500 pour l'animalier.

Un des gros avantages du couple RP + 16 mm (650 g) est de pouvoir être fixé sans gêne sur la ceinture ou une bretelle, soit directement à l'aide du support Peak Design, soit avec un étui protecteur comme ceux que propose Thomas Béguin.

RP + 50 mm (de même taille que le futur 16 mm !!)
RP + 50 mm (de même taille que le futur 16 mm !!)

RP + 50 mm (de même taille que le futur 16 mm !!)

Le nouveau 100-400 comparé au 70-200 f/4 et au 100-400 Tamron. A noter que si la différence de taille avec le Tamron n'est pas flagrante, sur la balance, c'est 635 g vs 1165 g soit, avec l'ajout de la bague d'adaptation, exactement du simple au double !

Le nouveau 100-400 comparé au 70-200 f/4 et au 100-400 Tamron. A noter que si la différence de taille avec le Tamron n'est pas flagrante, sur la balance, c'est 635 g vs 1165 g soit, avec l'ajout de la bague d'adaptation, exactement du simple au double !

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mickael26 16/09/2021 10:21

Salut Lionel,
Très intéressant comme article ! mon 7D qui a plus d'une décennie commence à donner des signes de fatigue et je ne te parle même pas de l'ancètre 120-400....
J'aimerais savoir ton ressenti avec un hybride à l'affût.
Quand je vais au Brame (premiers jours) -ou en affût en règle générale- avec mon bridge je me fais ch.. je ne m'éclate pas à faire des photos autant qu'avec le réflexe.
La visée et la mise au point avec un réflèxe sont bien plus pratique je trouve
Et niveau qualité est ce que tu t' y retrouves ?
Jusqu'à lire ton article je regardais du côté des réflexes, ton article me fais douter...
Merci, à+ ;-)

mickael26 17/09/2021 21:38

Merci pour ta réponse, je viens d'ajouter les hybrides dans ma liste.
A+

lta38 17/09/2021 07:30

Hello. C'était un des points qui me chiffonnaient mais je m'y suis parfaitement adapté, sachant que le RP n'a pas le meilleur des viseurs hybrides. Au niveau qualité, c'est au moins aussi bon côté boîtier, avec plus de fonctionnalité et un gain de poids et encombrement important. Même avec le petit 100-400 (à considérer comme une optique bas de gamme) monté sur un RP, tu feras mieux qu'avec ton 120-400 sur le 7D (le grossissement en moins) et tu en auras pour moins de 2000€ et à peine plus d'un kilo.

El Cascador 16/09/2021 09:55

Bien intéressant.

Et le RF 14-35 F4L ne serait-il pas un bon choix ? (même si ça reste plus lourd que le 16 + le 50).

lta38 17/09/2021 07:27

Si c'était possible, il les faudrait tous et choisir en fonction des besoins de la sortie. Le 14-35 est dément mais moins lumineux et surtout... 1800€ !!!

gilles peltier 15/09/2021 12:28

Article intéressant. Merci.

A noter ce système autour du Peak Designs, qui a l'air pas mal (pas testé).

https://bikepacking.com/gear/ps-bagworks-camera-straps/

Gilles Peltier

lta38 17/09/2021 07:26

Bonjour. Merci de l'info mais je préfère un système de fixation direct car les sangles bandoulière sont assez inconfortables si on utilise un sac à dos en mode estival (sur un t-shirt). Au plaisir de vous lire.