Publié le 28 Février 2011

2011-02-1956---copie.JPGEn manque de poudreuse cet hiver, nous étions pressés avec Marco d'aller tâter cette couche de blanc fraichement tombée dans les forêts de Chartreuse.

Du col du Coq, nous commençons par monter au bec Charvet : la trace est exténuante car de la neige, il y en a : plus de 50 cm au départ et jusqu'à 70 cm vers 1600 m. Elle est tombée assez dense, si bien qu'en plus de la quantité, la qualité n'est pas des meilleures pour faciliter la trace.

Le temps couvert l'a bien conservée en tous versants : la neige est restée bien froide.

A la descente, ce n'est certes pas la grosse poudreuse impalpable mais avec de la pente, de la vitesse et des skis un peu larges, le plaisir est total.

2011-02-1958---copie.JPGIl nous faudra quand même deux heures pour monter au Charvet, skier la combe nord jusqu'à la piste de fond, remonter au Pravouta et revenir au col du Coq par la face est : 4 manips, 850 m de déniv seulement mais surtout la trace à faire. Mais bon, quand on aime, on ne compte pas !2011-02-1959---copie.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 27 Février 2011

jar 6Il vient de tomber 40 cm de neige sur le Vercors. Une neige attendue par les vacanciers mais pas par les animaux qui pensaient peut-être (et à tort) en avoir fini avec cet hiver clément hormis le mois de décembre.jar 10Une heure avant la nuit, cette harde de biches et jeunes de l'année précédente, ainsi qu'un daguet, sort des bois pour venir grignoter un bosquet.

jar 11jar 8

Les cervidés n'ayant plus accès au sol sauf moyennant un grattage important, ils se rabattent sur les branches accessibles.

jar 7

Pas vu de "gros" cerf aujourd'hui mais l'ambiance était au rendez-vous. Courage les bébettes, on va vers les beaux jours (quoique...)jar 9

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost 0

Publié le 27 Février 2011

jar_1.JPGRencontre avec le plus petit oiseau d'Europe aujourd'hui dans le Vercors.

jar_3.JPGPas plus de 9 cm du bout du bec au bout de la queue, tout ça pour à peine cinq grammes de plumes !

jar_5.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost 0

Publié le 27 Février 2011

Image 1Les infos toutes fraîches venues du Vercors en ce dimanche matin à 8h.

esf-bois-barbu.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo

Repost 0

Publié le 23 Février 2011

2011-02-1911---copie.JPG2011-02-1916---copie.JPGDepuis que je suis Grenoblois, j'avoue ne pas avoir été d'emblée un fan du secteur de Chamrousse : du monde, des courses de faible ampleur et de difficulté modérée. Mais en fait, c'est tout ce qui fait son charme : la fréquentation "sécurise" un peu la neige, la relative facilité des courses en fait un terrain de jeu formidable pour s'entraîner et/ou se faire plaisir et puis, la proximité permet de s'aérer lorsqu'on a qu'une paire d'heures devant soi. Et cette année, avec le déficit de neige des massif isérois, on apprécie d'avoir un point de départ à 1700 m d'altitude. Du coup, on en abuse et à chaque fois, on reveint satisfait de sa balade.

Aujourd'hui, avec Jo, nous partons pour empiler deux jolis petits couloirs dans lesquels nous espérons de la neige fraîche. Nous décidons, une fois n'est pas coutume, de prendre la benne pour monter car il y a pas mal de monde sur les pistes et les emprunter en sens inverse est infiniment plus risqué que de descendre un couloir aussi raide et exposé soit-il. Et vu l'heure, l'accès par Casserousse ne nous emballe pas plus que ça, d'autant que c'est à l'ombre et qu'il fait beau.

Le premier couloir est celui des Robert : il est situé entre les deux pointes dominant les lacs à l'est et sur lesquelles sont tracées des voies d'escalade. Je le connais très bien pour l'avoir pratriqué à plusieurs reprises.2011-02-1925---copie.JPG

La neige est assez soufflée dans le couloir mais se skie très bien ; le cône est encore meilleur. Nous remettons les peaux vers le col des Lessines puis la base du couloir des Escombailles que je n'ai encore jamais parcouru.2011-02-1927---copie.JPG

La moitié inférieure du couloir se remonte toute en peaux. La neige y est excellente ; le soleil rasant ne l'a pas travaillée.2011-02-1931---copie.JPG

La neige est restée froide bien qu'elle ait pris de la cohésion en surface. La nivologie nous paraît assez saine.2011-02-1932---copie.JPG

Dans le tiers supérieur, nous avons le choix entre la sortie classique de droite et la directe. Nous optons pour cette dernière, plus raide et plus esthétique. On n'est pas là pour chercher la facilité.2011-02 1940 - copie

Après une séance de brasse-coulée dans la profonde pour sortir en haut, nous attaquons la descente qui va être réglé en 3 minutes en quinze secondes. Que d'efforts pour ça !2011-02-1944---copie.JPG

Au final, des conditions pas si pires en ces temps de disette. Faut dire qu'on n'était plus habitué à faire de la neige fraîche.2011-02-1946---copie.JPG

Du travail bien fait, propre ! comme l'aurait dit Nico qui nous a quitté il y a presque un an déjà. On finit aussi proprement par la croix de Chamrousse, tout seuls, comme des grands, avec nos peaux par le col des Trois Fontaines, non sans jeter un dernier regard à ces pentes modestes mais ô combien précieuses à quelques poignées de minutes de la maison.2011-02-1948---copie.JPG

D'autres impressions et des images complémentaires sur le site de Jo.



Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0