Publié le 19 Décembre 2011

2011-12-6454---copie.JPG60 cm de neige fraîche au départ du hameau du Baure à St-Pancrasse ; inutile de chercher à monter plus haut en voiture d'autant que la route n'est pas déneigée. Nico est tout sourire.

2011-12-6458---copie.JPGPour nous, c'est direction le col du Coq puis le dôme d'Arguille par la face est où la trace est déjà faite.

 

La descente qui suit en face sud se fait avec une visibilité correcte en haut puis meilleure en arrivant dans la forêt. Moins de deux minutes sont nécessaires pour atteindre la route du col du Coq côté intérieur de la Chartreuse où l'on remet les peaux dans la trace de la veille, bien effacée mais retracée quelques minutes avant par Joël Chebassier que nous croisons à cette occasion.

2011-12-6463---copie.JPGLa visibilité s'éclaircit à l'approche du sommet où l'on rattrape un groupe de trois : il s'agit de collègues de boulot de Nico : David, Jean-Yves, Marco.

2011-12-6466---copie.JPGIls attaquent leur troisième et dernière descente et optent pour la face sud que nous venons de faire. Du coup, on redescend avec eux.

2011-12-6468---copie.JPGNous remontons une troisième fois au dôme d'Arguille par la face ouest à nouveau. cette fois, le ciel s'est bien éclairci.

2011-12-6470---copie.JPGLe habert de Pravouta commence à être bien pris sous les neiges. C'est de la très grande Chartreuse encore aujourd'hui !

2011-12-6474---copie.JPGEn arrivant au sommet, nous découvrons Belledonne qui se dévoile, entièrement carapaçonnée de neige et de glace.

2011-12-6475---copie.JPGUn coup d'oeil au sud où il y a maintenant neuf traces dans la face. Une bien belle descente que cette petite pente.

2011-12-6478---copie.JPGPour nous, ce sera cette fois la face est pour la troisième descente de la journée.

2011-12-6480---copie.JPGCompte tenu de la quantité, on est presque obligés d'être un peu "à cul" pour que les spatules émergent !


  Une fois au bas de la face, il est 16h15. On a le temps de remettre les peaux une quatrième et dernière fois.

2011-12-6483---copie.JPGPour viser le soleil, nos spatulent se dirigent vers la dent de Crolles

2011-12-6490---copie.JPGNous n'aurons pas le temps d'aller au sommet et puis, il y a peut-être un rique nivologique dans le goulet d'attaque du pas de l'Oeille ultra exposé alors, aucun regret.

2011-12-6491---copie.JPGNous visons donc le pied des rochers, en ayant le loisir d'observer la face de notre précédente descente.

2011-12-6493---copie.JPGLe soleil joue à cache-cache avec les nuages dans les minutes qui précèdent son passage derrière la ligne d'horizon.

2011-12-6499---copie.JPGEncore quelques mètres.

2011-12-6504---copie.JPGC'est un peu la ruée vers l'or

2011-12-6500---copie.JPGUltime diagonale vers le paradis ?

2011-12-6505---copie.JPGEt 800 m de descente au crépuscule pour conclure la journée, dans une neige tout simplement parfaite.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 19 Décembre 2011

2011-12-6423---copie.JPGCette année, la neige s'est faite attendre. Elle s'est installée progressivement en montagne mais sous les 2200 m, rien du tout.

2011-12-6435---copie.JPGEt puis très vite, en une semaine, la paysage a changé. D'abord la moyenne montagne, puis la plaine.

2011-12-6426---copie.JPGAprès avoir eu un enneigement déficitaire en montagne cet automne, on est maintenant excédentaire.

2011-12-6444---copie.JPGDans l'est de l'Isère, tout est blanchi ce matin. Du "à peine blanc" à Grenoble à un cumul de deux mètres au-dessus de 2000 m.

2011-12-6449---copie.JPGA Bernin, ville qui s'étale entre 200 et 500 m d'altitude, de la plaine de l'Isère aux contreforts de la Chartreuse, on relève de 5 à 25 cm.

2011-12-6443---copie.JPGCette neige fait la joie des enfants et on ne se prive pas de se balader au départ de la maison vers la pierre Chambertin.

2011-12-6447---copie.JPGAlors, on en profite car en plaine, tout cela devrait se transformer en pluie d'ici demain.

2011-12-6452---copie.JPGLuge, bonshommes de neige ou tout simplement pas feutrés dans la neige, tout le monde en profite !

2011-12-3574---copie.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade

Repost0

Publié le 18 Décembre 2011

2011-12-6383---copie.JPGCe matin, la montée en voiture au col du Coq est esceptionnelle. Après le Baure, on trace dans 20 cm de neige, heureusement ultra-légère. Au virage à 1200 m, le seul véhicule qui nous précédait est stationné. Je tente de monter plus haut mais patine 700 m plus loin. Tentative de mettre les chaînes mais l'une d'elle casse au montage. Il faut se résoudre à la marche arrière pour aller stationner près de l'autre véhicule. Bilan de l'opération extrêmement positif : zéro mètre gagné, le pantalon bien mouillé, les doigts gelés, une chaîne de cassée bien sûr et trente minutes de perdues. Allez, ça ira plus vite en peaux.

2011-12-6387---copie.JPGIl nous faut tracer sous la neige qui tombe de plus en plus vite. La montée au bec Charvet prend une tournure assez spectaculaire. On est trempés, il neige avec une intensité de 10 à 15 cm par heure, la trace n'est pas de tout repos mais on est les plus heureux ici.

2011-12-6390---copie.JPGOn cherche les zones boisées pour se mettre un peu à l'abri. Il nous faut une heure pour atteindre le sommet avec à peine 550 m de dénivelé.

2011-12-6397---copie.JPGLa descente qui suit dans la combe nord se passe de commentaires. La meilleure neige est vraiment actuellement dans les forêts de Chartreuse. J'ai rarement eu une neige aussi légère, aussi glissante, sur la totalité du parcours. Le clou se situe dans la clairière où il y a le paquet : au moins 80 cm de neige légère posés sur la croûte de regel qui fait entre 40 et 50 cm.

2011-12-6403---copie.JPGC'est reparti pour une nouvelle trace dans la seconde montée, celle du dôme d'Arguille. Entre temps, le ciel s'est un peu découvert et la visibilité s'améliore.

2011-12-6405---copie.JPGLa face est, à l'abri du vent, a pris un maximum de neige. Ca remonte jusque dans les narines dont la descente s'apparente à de la brasse coulée.

2011-12-6410---copie.JPG2011-12-6411---copie.JPGOn a même droit à une belle éclaircie durant cette descente avec une excellente visibilité. Ce sera la meilleure de la journée.

2011-12-6412---copie.JPG2011-12-6417---copie.JPGSur la route du col du Coq, le chasse-neige sans doute affairé ailleurs n'est toujours pas passé. On atteint la voiture sans encombre à skis en se payant même le luxe de couper les lacets dans la forêt. A peine arrivés, on constate que le véhicule a pris +15cm en moins de trois heures. Et à peine rentrés à l'intérieur, il se remet à tomber des gros glaviots. Plus bas, Saint-Pancrasse croûle sous 50 cm de neige fraîche et la route est blanche jusqu'à la maison. On en redemande !

2011-12-6418---copie.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 17 Décembre 2011

2011-12-3545---copie.JPGFort des infos de Boris qui avait fait le couloir en Virgule à l'Aup du Seuil la veille, je me rends au col de Marcieu dans l'idée de profiter de sa trace. J'arrive péniblement à St-Bernard où, surprise, il est tombé 30 cm de neige et je trace avec la voiture dans 15 de profonde sur la route du col de Marcieu. Au col, la couche approche les 40 cm. Il a visiblement beaucoup neigé dans ce coin de Chartreuse. Alors, je commence par laisser tomber l'idée de la Virgule dans ma tête, sûrement bien chargée, et décide monter le plus haut possible.

2011-12-3547---copie.JPGMoi qui voulait de la neige, je suis servi. Il y a une vieille trace, sans doute du matin, dont je ne profite pas vraiment pour remonter les pistes du col de Marcieu non damées.

2011-12-3552---copie.JPGEt puis c'est l'entrée dans la zone de "silence". Pas un bruit, tout est absorbé par le manteau blanc, à peine troublé de temps en temps par le cri d'un bec-croisé.

2011-12-3554---copie.JPGLa couche de fraôche augmente régulièrement et dès 1300 m, il y a une sous-couche dure due à la pluie, garante d'un ski sans se soucier des cailloux et autres souches.

2011-12-3561---copie.JPGUne fois dans le cirque, la neige est toujours aussi légère, tombée sans le moindre vent. Sans cohésion, cette neige posée sur un fond dur commence à laisser entrevoir une Virgule dans de très bonnes conditions de stabilité. Alors feu ! J'attaque la Virgule. Le haut a pris le vent : seulement 10 à 20 cm de neige sur la croûte de regel puis rapidement la quantité augmente. La neige est un peu dense ; aussi je reste sur mes gardes. La descente va très vite. Il est rare de faire ce couloir devenu surfréquenté dans ces conditions. Et le festival, c'est pour la forêt qui suit. Tout est gommé. On passe partout sans rien toucher. Un vrai régal.

2011-12-3567---copie.JPGUne fois en bas, je décide de remettre les peaux pour profiter de la trace et de remonter une seconde fois. En 30 minutes, je suis à nouveau en haut du cirque.

2011-12 3565 - copiePour cette seconde descente, je passerai par le cirque même, que je n'avais jamais descendu. C'est loin d'être inintéressant même si la ligne est moins belle que la Virgule. Et la forêt en-dessous est toute aussi belle. Près de 1300 m de très bon ski cet aprem.

2011-12-3566---copie.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 15 Décembre 2011

Avec le refroidissement qui s'amorce, l'idée était d'aller voir la neige tomber en moyenne montagne avec Stella, mais sans idée précise du mode de déplacement. Ainsi, tout est mis dans la voiture : skis, luge, chaussures de marche... et on verra bien sur place même si j'ai une petite idée derrière la tête. Le véhicule se dirige vers le col du Barioz et le foyer de fond où les pistes ont été pré damées. C'est nickel. Je peux ainsi monter en peaux en tractant la luge et Stella marcher sur le bord de la piste en chaussures de neige sans s'enfoncer.

2011-12-6348---copie.JPGLa luge a une utilité double : comme nous sommes motivés pour faire les 300 m de dénivelé qui nous séparent du crêt du Poulet, en cas de baisse de motivation de Stella, je peux la mettre dans la luge et jouer au tractosaure. En plus, c'est bon pour ma santé d'autant que quand la neige est tassée, cela n'est pas surhumain. Au final, Stella fait moit-moit : moitié à pied toute seule et moitié tractée.

2011-12-6349---copie.JPGLe vent se renforce en arrivant sur le plateau sommital où l'ambiance est de type "grand nord". Nous nous abritons près du refuge qui est fermé. Il n' y a pas un chat, pas un bruit. C'est un grand luxe d'être ici. On y restera une petite heure à jouer dans la neige, glisser, sauter. La luge trouvera entre autres une seconde utilité.

 

La tempête se renforce. En quelques minutes, la neige recouvre la piste et nos traces de montée sont effacées. C'est bon pour la suite de la saison car la sous-couche est excellente.

2011-12-6359---copie.JPGStella troque ses chaussures de marche contre son équipement de ski de piste et le tour est joué. Elle peut descendre autonome comme sur une piste verte de station et c'est même mieux car on est en vraie rando et il y a un peu de poudre qui recouvre la piste. Un bien belle après-midi !

2011-12-6373---copie.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0