Publié le 22 Février 2013

Il y a quelques années, j'avais travaillé plusieurs mois à l'école maternelle de Montbonnot. "A l'époque", l'équipe (enseignants, mairie...) était déjà bien branchée "oiseaux" avec notamment un projet autour du refuge LPO du parc de Mirebel. Le sujet me tenant particulièrement à coeur, je me souviens avoir constitué avec des enfants un gros dossier sur les oiseaux. En début d'année scolaire, j'ai recroisé des enfants qui ont maintenant bien grandi et qui sont venus naturellement vers moi en me disant : "tu te rappelles de nous, c'était super avec les oiseaux...". Voilà qui fait plaisir. Entre temps, le projet s'est poursuivi et l'école maternelle est elle-même devenue "refuge LPO". Y étant de passage cette semaine, j'ai pu admirer de nombreux oiseaux venant se nourrir aux différentes mangeoires. Et de voir que les enfants y sont très sensibles. De touts petits bouts n'hésitant pas à m'interpeler en pleine classe : "Regarde Lionel y'a le gros-bec casse-noyaux". Impressionnant leurs connaissances... Durant la pause méridienne, j'en ai profité pour faire quelques clichés avec le reflex, mais un peu à la va-vite "caché" derrière la vitre (pas toujours très propre) de la classe. On commence par le fameux gros-bec.

2013-02.1-2161.jpg

Suivi de son cousin nettement plus petit et plus fréquent, le pinson des arbres.

2013-02.1-2152.jpg

Le pinson du nord était aussi de la partie.

2013-02.1-2230.jpg

Autre fringille très fréquent : le verdier mâles et femelles.

2013-02.1-1997.jpg

Beaucoup plus gros, la tourterelle turque est également omniprésente.

2013-02.1-1962.jpg

Encore plus gros, voici celui qui fait fuir tous les autres. Ce prédateur se nourrit aussi de graines. Photo pas si mal de la pie bavarde qui laisse bien voir les reflets bleus et verts de ce bel oiseau.

2013-02.1-2039.jpg

En l'espace d'une demi-heure, j'ai aussi pris quelques photos de merle noir et rouge-gorge mais je n'ose pas les montrer, surtout pour des espèces si faciles à mettre en boîte. Parmi les autres visiteurs du jour non photographiés : le chardonneret, le moineau domestiques, la mésange charbonnière. Mésanges bleues, noires, huppées, sittelles sont aussi venues sur le site. Un régal pour les yeux des enfants qui ont bien accroché. A l'occasion j'irai fouiller dans mes archives pour ressortir des photos potables de ces espèces. 

A noter que sur la majorité des images, les oiseaux sont sur terrain sec. Il ne reste en effet que quelques traces de neige à Montbonnot alors que quelques kilomètres à l'est à même altitude, les sols sont encore majoritairement blancs à Bernin où il est tombé au moins deux fois de neige. Par ailleurs, avec le froid actuel (aujourd'hui mini -1°C ; maxi +2°C), la fonte est quasi nulle depuis deux jours. Les températures étant annoncées inférieures aux normales saisonnières pour la semaine à venir, il y a fort à parier que la neige persiste donc à côté de la maison durant encore plusieurs jours. On relève encore une moyenne de près de 15 cm en terrain plat un tant soit peu protégé des rayons directs du soleil à 300 m d'altitude.

2013-02.1-1905-copie-1.jpg



Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost0

Publié le 20 Février 2013

Grand beau temps ce mercredi. Pas de vent. Excellent regel. De quoi faire du bon ski. Pourtant je suis en formation le matin et l'après-midi, Stella a un anniversaire. C'est l'occasion d'emmener Emie faire sa première rando.

2013-02.1 1842

Pour cela pas besoin d'aller loin. A quelques encablures de la maison, les champs pourtant orientés plein sud au-dessus de Bernin ou Saint-Nazaire-les-Eymes ont encore 10 à 15 cm de neige transformée. Je pousse le long du Manival mais malheureusement, la piste n'est pas dammée par les passages comme on l'aurait souhaité. Je finis par stopper vers 700 m d'altitude. La première partie de la descente se fera ainsi avec l'assitance du Papa et ses bâtons.

2013-02.1 1845

Petite pause goûter autour d'un igloo et d'un bonhomme de neige.

2013-02.1 1860

La lumière décline. Emie sent que la neige va beaucoup mieux et se décide à vouloir essayer seule.

2013-02.1 1864

Et surprise, elle fera toute cette seconde partie en autonomie, ayant bien compris qu'il faut éviter les vieilles traces et tournant si besoin.

2013-02.1 1881

Tout ça sous une belle lumière du soir.

2013-02.1 1891

Première rando à skis pour le Bout'chou (descente "hors piste" et montée tractée) qui a définitivement pris ses marques sur la neige. Ca fait plaisir.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 19 Février 2013

P1150139.jpg

Après la plantage météo de la veille, je pressens qu'aujourd'hui ce sera le plantage inverse. Et bingo les nuages annoncés le we dernier pour le mardi ne seront pas là. J'avais bien anticipé le coup en troquant mon matos d'escalade pour celui de ski ; la séance traditionnelle de grimpe du mardi soir sera remplacée par un petit tour à skis. Comme je bosse sur le haut Corenc, pour changer un peu, ce sera Chamechaude et par un itinéraire que je n'ai jamais skié : la directe WNW (et non NW comme dans les topos). Dans les deux cas, le paramètre nord a une petite influence et devrait garantir la poudre alors qu'en plein ouest, une légère croûte s'est formée à ces altitudes.

P1150138.jpg

La cabane des Bachassons est à peine visible sous ses deux mètres cinquante de neige.

P1150142.jpg

Je pensais y aller seul mais à la mi-journée, je reçois un coup de fil de Jeroen qui avait prévu d'y monter aussi le soir. Du coup, nous ferons la course ensemble. Jeroen, qui s'entraîne pour la PM, sera le lièvre. Ca ne pinaille pas, le sommet est vite là et le soleil n'est toujours pas couché. A noter que la trace sommitale passe sur la corniche et que quand tout ça va se réchauffer, il ne faudra plus la suivre, sous peine de skier la face est de Chamechaude à la vitesse v=gt.

P1150146.jpg

Une fois passé le plateau sommital garni de pierres comme toujours, on trouve l'entrée de la WNW.

P1150148.jpg

Bien sûr on est à Chamechaude et donc bien sûr il y a des traces.

P1150150.jpg

Bien sûr on est à Chamechaude et bien sûr on a un certain nombre de skieurs qui n'ont pas tout à fait le niveau requis pour faire ce genre de pente un peu sérieuse. Et donc, on a de vilaines traces de dérapages à la moindre difficulté i.e. dans le deux ressauts. Et ces traces elles ont un peu regelé et donc le ski devient un peu plus délicat. Mais bon, pour info, ça tourne quand même dans les traces de dérapages gelées, c'est dire que ça devait tourner encore mieux avant. Attention, je ne critique pas. Pour progresser et apprendre, il faut forcément skier des pentes un peu plus raides qu'à l'accoutumée et se familiariser avec la pente et le toucher de neige. On est donc tous passés par là moi compris, à déraper dans des passages alors que ça tourne et aujourd'hui encore, il y a des tas d'endroits où je ne ferais pas le malin alors qu'un Tardivel poserait un virage sans hésiter. Donc ne jetons la pierre à personne mais donnons l'info : les deux crux sont dérapés et pourront paraître délicat si on est limite.

P1150157.jpg

Mises à part ces considérations techniques, le plaisir est bien là ; d'abord parce que globalement, la neige est bonne à skier ; ensuite parce qu'au niveau des couleurs et des lumières, on en prend plein la tête.

P1150153.jpg P1150161.jpg

D'ailleurs ça ne trompe pas : même cette saloperie de Lumix TZ3 arrive à faire des images qui se laissent regarder. C'est dire si la lumière était belle. Va vraiment falloir que je repasse à la caisse pour le compact mais je n'arrive pas à répondre à la question suivante : 350€ pour un beau s100/110 ou 200€ de plus (ce qui n'est pas rien !) pour le RX100, sa définition deux fois suéprieure, sa meilleure dynamique et une meilleure montée dans les ISO ? (pour le reste, le s100/110 pourrait être meilleur avec toutes ses fonctionnalités et son zoom de meilleure amplitude avec un vrai GA à 24 mm). Alors ?

P1150164.jpg

En attendant, la neige résiste bien en plaine malgré une température atteignant les 8°C en journée. Les -5°C de la nuit sur une neige gorgée d'eau jouent leur rôle protecteur et on a perdu moins de 5 cm en trois jours. A Bernin à 300 m d'altitude, les terrains plats devraient rester blanc encore toute la semaine et peut-être davantage à l'ombre.

P1150135.jpg

Côté statistiques, c'est le 17è jour d'enneigement continu, contre 53 pour cet hiver jusque là. J'ai noté 26 jours de neige pour un cumul de 138 cm. Attention, cette neige n'est pas sans danger ; au moment même où je mets cet article en ligne, je viens d'entendre le toit du voisin se décharger sur la rue. Impresionnant. Très sérieusement, il n'eut pas fallu s'y trouver dessous !

2013-02.1-1833.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 17 Février 2013

Journée de ski de piste tous les quatre au Collet-d'Allevard. La donne a changé. Conjonction de plusieurs facteurs : dimanche + beau temps du week-end qui n'été pas arrivé depuis un moment + premier jour des vacances de février = du monde sur les pistes. En arrivant avant 10h et en ayant son pique-nique et aussi en repartant en milieu d'après-midi, ça le faisait encore très bien mais on n'est plus aussi tranquille qu'en janvier. On va s'adapter durant quatre semaines puis ce sera à nouveau plus tranquille jusqu'à la fermeture, en espérant qu'avec la neige de cette année, ils prolongent jusqu'à mi-avril (sinon on migrera sur Chamrousse). En attendant, voici ce que l'on pouvait voir dimanche depuis la station.

2013-02.1-1799.jpg

Le Sillon Alpin enneigé depuis Chambéry.

2013-02.1 1800

Allevard bien enneigée également (on voit le lac du Flumet), ainsi que la montagne de Bramefarine pourtant plein sud.

2013-02.1 1802

A l'ouest, c'est blanc jusqu'à Grenoble.

2013-02.1 1797

L'Arcluse à l'arrière plan derrière le télésiège des Plagnes.

2013-02.1 1829

Les mêmes depuis le Grand Collet.

2013-02.1 1830

A l'est, les Grands Moulins.

2013-02.1 1831

Et la face ouest du Grands Miceau.

2013-02.1 1823

Pendant ce temps le bout'chou progresse.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 16 Février 2013

2013-02.1-1580.jpg

Début mars 2005, je faisais partie d'une collective "voloboys" ici même. L'idée du jour était de skier le couloir menant droit au sommet du Pinet en passant par la grotte à l'Echelle. Cette voie, supposée être une première à skis, était un hommage à notre nivologue regretté Jacques Villecrose, disparu l'année précédente.

100_1325.jpg

Je me souviens avoir tracé dans une neige restée poudreuse grâce au stratus qui couvrait la vallée depuis plusieurs jours.

P3090032.jpg

N'ayant aucune information, nous avions remonté le couloir, non sans mal pour franchir certaines barres.

100_1332.jpg

Le crux avait été l'ascension de la grotte. Avec Jo, nous avions creusé un tunnel pour en sortir.

P3090037.jpg

La descente avait réservé quelques petits sauts et un rappel de quinze mètres.

J'étais rentré enchanté de cet itinéraire, au demeurant un des plus skiants de la Chartreuse mais avec un petit regret "à cause" de ce rappel. Je m'étais toujours dit qu'on n'avait pas assez cherché pour tenter de sauter la barre un peu à gauche en descendant. C'était un peu haut mais à mon avis inférieur à cinq mètres, le plus délicat étant de s'approcher du bord sans s'en mettre une avant de sauter.

2013-02-1586.jpg

Cette année, l'enneigement est encore meilleur ici que cet excellent cru de 2005. Les randonneurs en raquettes que l'on dépasse sont stupéfaits de voir ma sonde s'enfoncer de 250 cm sur le replat de Pratcel (1400 m).

2013-02-1499-1.jpg

Tous les reliefs sont gommés.

2013-02-1590.jpg

Peu après Pratcel arrive la bifurcation vers le pas de l'Echelle. Nous ne la trouverons pas : ni panneau (enfoui), ni trace.

2013-02-1589.jpg

On va en baver pour tracer jusqu'au pas de l'Echelle.

2013-02-1597.jpg

Petit coup d'oeil sur la face ouest de la Rousse.

2013-02.1-1592.jpg

Mick botte un max en arrivant sur le pas de l'Echelle et son versant sud en neige profonde collante.

2013-02.1-1598.jpg

Encore une chute de neige et les chalets de l'Alpe auront entièrement disparu.

2013-02.1-1608.jpg

Au-dessus du pas, on remonte le vaste plan incliné du Pinet.

2013-02.1-1520-1.jpg

Cette fois, c'est moi qui m'y colle, c'est le cas de le dire.

2013-02.1-1614.jpg

On ne se lasse pas de ces paysages hivernaux.

2013-02.1-1623.jpg

Allez, encore une.

2013-02.1-1630.jpg

Une fois sur la crête, y'a plus qu'à chercher l'entrée de la pente.

2013-02.1-1528-1.jpg

Dans laquelle il y a une belle image dans une variante d'entrée un peu raide et expo. Neige parfaite.

2013-02.1-1651.jpg

Les deux petits sauts du haut réalisés en 2005 sont absents comme prévu.

2013-02.1-1537-1.jpg

En trois courbes, on arrive au rappel. Quel rappel ? On va voir à gauche et là : un saut de moins de trois mètres et c'est torché !

2013-02.1-1656.jpg

Le saut vu du haut (en haut) et vu du bas (en bas, by Mick)

2013-02.1-1545-1.jpg

Y'a plus qu'à envoyer des grandes courbes jusqu'à la barette inférieure.

2013-02.1-1551-1.jpg

Barette qui n'est qu'une formalité cette année.

2013-02.1-1697.jpg

P3090049.jpg

A comparer avec 2005 (ci-dessus la partie gauche de la barette en 2005).

2013-02.1-1727.jpg

Ski rectiligne du sommet à la voiture : du Pinet (1860 m) aux Vincent (900 m). Quasi 1000 m droits !

2013-02.1-1743.jpg

Pour finir dans une forêt parfaite, un poil croûtée dans les 200 derniers mètres mais sans aucun souci avec des skis larges.

2013-02.1-1753.jpg

Merci à Mick et Val pour ce beau partage. A refaire au plus vite.


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0