Publié le 26 Février 2014

C'était l'an dernier. Une sortie d'une qualité de neige monumentale. On pensait que cela n'arriverait pas cette année. Et finalement elle est là. 50 cm de neige ultra légère en moyenne montagne. La plus grosse chute de cet hiver décidément bien atypique.

26022014-IMG_5017.jpg

Pas de bol, c'est un mercredi et le lendemain, on bosse. Du coup, on n'a pas le choix. On est "obligé" de sortir la nuit.

26022014-IMG_5039.jpg

Départ de St-Pancrasse (c'est la première fois cet hiver) pour rajouter un peu de déniv. L'occasion de retrouver Oliv' un peu taquet après son excellente sixième place pour sa première participation à la Grande Odyssée mais surtout en raison de l'agrandissement de sa famille.

26022014-IMG_5043.jpg

Sa motivation reste intacte. Tout comme la pente qui n'a reçu qu'une visite avant nous et encore, la trace est déjà en partie recouverte. Il a fallu tout tracer à la montée. Rare !

26022014-IMG_5056.jpg

Descente fabuleuse. La neige est on ne peut plus légère.

26022014-IMG_5062.jpg

L'occasion aussi de tester le couple Petzl Nao/ Canon EOS 60D en photo de nuit.

26022014-IMG_5071.jpg

En outre cette contrainte d'images (prises à 5000 ISO puis moulinées dans Adobe LR5) permet de ne pas avaler trop vite une descente qui ne pose aucun souci malgré la nuit et la chute de neige compte tenu de la qualité de cette dernière.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 23 Février 2014

23022014-IMG 4578

Dimanche + vacances de février avec deux zones + grand soleil = casse-tête pour éviter la cohue. Il ne s'agit pas de trouver la wilderness à chaque sortie mais pour moi, être dehors n'est pas conciliable avec la foule de la place Grenette. Entre personne et les embouteillages, on peut trouver un compromis.

23022014-IMG 4580

C'est donc le cahier des charges de cette belle journée en famille. Soirée tardive la veille = pas raisonnable d'être à 8h30 aux pieds des pistes (conditions sine qua none) pour les enfants. Ce sera donc une rando. Mais on est dans la pire période : encore pas mal de poudre de versants froids ; pas possible de tracter les plus petits. En versants chauds pas trop raide, c'est croûté. Heureusement, il reste cette merveille de l'Emeindras. D'autant que cette année, le ski nordique au Sappey n'est pas ouvert. On ne peut donc pas nous reprocher d'utiliser la piste de fond pourtant dammée la veille. Ce sera pour la descente. La montée se fait par la rive droite, au départ du Churut. En peaux pour les grands, à pieds pour les petits sur une trace de raquettes portante.

23022014-IMG 4584

D'autres ont trouvé d'autres moyens de distraction :(

23022014-IMG 4592

Après un moment de marche, Emie réclamme le tractage (trop mal habituée cette petite).

23022014-IMG 4595

Pause méridienne dans la belle clairière de l'Emeindras-Dessous. Il y a fort peu de monde sur cet itinéraire.

23022014-IMG 4598 23022014-IMG 4609

Pique-nique, recherche de DVA. Pendant ce temps, Papa s'amuse aussi et ça fait sourire tout le monde.

23022014-IMG 4614

Et puis, c'est reparti en direction de l'Emeindras-Dessus puis du vrai sommet à 1491 m soit 500 m de dénivelé au-dessus du point de départ.

23022014-IMG 4617

Avec la chance d'une dernière pente peu tracée. 5 cm de poudre sur un fond portant. Ce sera parfait pour la descente.

23022014-IMG 4618

Face au culmen de la Chartreuse.

23022014-IMG 4621

Stella en peaux sur cette dernière partie.

23022014-IMG 4630

Des jeux au sommet, après le travail de terrassier du papa et ce cratère d'un mètre cinquante de profondeur.

23022014-IMG 4635

Dans les starting-blocks.

23022014-IMG 4638

Une neige quasi parfaite. Val reste en embuscade au cas où un bout'chou venait à piquer du nez.

23022014-IMG 4640

Mais cela n'arrive pas.

23022014-IMG 4645

Du coup on augmente la difficulté avec un "raccourci". Là encore, pas moyen que ça chute.

23022014-IMG 4651

Long retour par la piste forestière. Pas mal de pousse-pousse au départ puis un final bien glissant avec même des virages et une belle sensation de glisse. On arrive skis aux pieds au village.

Splendide ! Une des belles "rando-enfant" que l'on n'a pu faire.


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 22 Février 2014

22022014-IMG_4436.jpg

Pas dispo le samedi matin. Pas de panique, les jours ont bien rallongé. Il est possible de faire 2000 m de dénivelé sans courir en partant en début d'après-midi. Mais pas facile de trouver un compagnon car ceux qui sont dispo ne vont pas attendre l'après-midi, d'autant plus que des nuages sont annoncés. Mais Delle ayant aussi des choses à faire la matin, on se retrouve au col des Mouilles pour une montée vers Orionde.

22022014-IMG_4441.jpg

L'enneigement est limite au départ à 1000 m plein ouest mais ça passera tout en ski. Plus que le manque de neige, ce seront les arbres en travers à cause des tempêtes de sud qui seront un peu gênants. A pré Marcel à 1300 m, tout s'améliore avec un bel enneigement.

22022014-IMG_4445.jpg

Belledonne se dévoile alors sous son plus beau jour malgré les cumulus (il fait toujours beau mais on ne voit pas le soleil) qui bourgeonnent.

22022014-IMG_4450.jpg

La forêt devrait permettre toutes les facéties à la descente.

22022014-IMG_4455.jpg

A la sortie de celle-ci, un bout de trace. Nous verrons un peu plus loin qu'elle vient du couloir ouest du Grand Replomb (du cône en fait, le solitaire n'ayant sans doute pas osé aller plus haut).

22022014-IMG_4467.jpg

Du coup, chose incroyable, pas une trace montant à Orionde par l'ouest. Mise à part celle du lièvre variable qui part dans nos pieds.

22022014-IMG_4472.jpg

Final ensoleillé au-dessus de la vallée. Neige parfaite.

22022014-IMG_4480.jpg

Arrivée au sommet, il est 15h30. Pile le timing prévu. Seconde grosse surprise : si il y a pas mal de traces venant du nord, seules les deux combes classiques sont tracées. La directe nord est restée vierge. Pas de photo de cette descente qui sera avalée à grande vitesse dans du 35-40° et 50 cm de poudre ultra stable.

22022014-IMG_4484.jpg

On poursuit le programme du jour : remontée du couloir NW de Barlet. Là encore, poudre ultra stable. Même dans le >40°, aucune fissure dans les conversions. Cette poudre légère sans cohésion est posée sur le "sable".

22022014-IMG_4491.jpg

Les derniers mètres pour arriver à l'antécime d'où démarre le couloir en S. Il est 16h30. A la minute près l'horaire prévu. Nickel.

22022014-IMG_4502.jpg

Côté 5.1/E3, son entrée est en grosse poudre et cela facilite grandement le ski.

22022014-IMG_4504.jpg

Deux ressauts demandent toutefois des précautions mais les réceptions sont sans histoire.

Enfin, pas tout à fait. Nous skions le couloir en évitant l'axe où la couche de sable apparaît. Une fois arrivés dans le cône, il y a le dépot des coulées dues au trop plein de neige, coulées de neige sans doute de la veille. Cette neige est restée meuble. Qui n'a pas déjà préféré remonter en peaux dans ce genre de coulées quand il a des doutes sur la nivologie en se disant "là où ça a déjà purgé, c'est stable ?". Eh bien il faut enlever cette idée de la tête. Je skie donc moi-aussi dans cette coulée (non pas parce que je crains de passer ailleurs mais parce qu'à cet endroit, c'est là que c'est le meilleur) et subitement, cette coulée se met en mouvement. Je réalisé alors que cette avalanche immobilisée depuis plusieurs heures, repart suite à mon action mécanique. Je réussis à rester debout et à prendre la tangeante. Ouf ! (ceci étant, si le volume initial était épais, la surface était limitée et c'est descendu lentement sur 100 m de dénivelé ; je ne pense pas que j'aurais été recouvert mais bon...). En tous cas, après coup, je me dis qu'on n'y connaît vraiment rien à la nivologie d'une part et que d'autre part, il va falloir se méfier de ce put... de sable un certain temps.

22022014-IMG_4506.jpg

On poursuit le cône jusqu'à l'entrée de la forêt tant la neige est bonne.

22022014-IMG_4513.jpg

Après une petite pause, y'a plus qu'à remonter à Orionde par la nord bien tracée. 17h. Là encore, c'est pile poil le road book.

22022014-IMG_4526.jpg

Avec vue sur notre trace de montée à Barlet.

22022014-IMG_4532.jpg

La météo nous prépare un beau cadeau pour le final, mieux que si il avait fait grand beau tout l'après-midi.

22022014-IMG_4547.jpg

Les derniers mètres, le feu d'artifice se prépare.

22022014-IMG_4551.jpg

La Chartreuse et la vallée qui s'embrase.

22022014-IMG_4559.jpg

Le Grand Replomb brûle.

22022014-IMG_4560.jpg

Tout l'or de Belledonne. 18h00. On attaque la descente... pile comme je le souhaitais.

22022014-IMG_4568.jpg

Je passe les détails sur la qualité de la neige dans la descente du versant ouest d'Orionde.

22022014-IMG_4571.jpg

Là encore, pas une trace.

22022014-IMG_4572.jpg

Delle entre dans la forêt alors que la Belle Etoile voit les derniers rayons. Il est 18h15.

22022014-IMG_4574.jpg

Une forêt clairsemée et parfaitement skiable.

Rien n'est jamais sûr en montagne. L'anecdote de la coulée est venu nous le rappeler. C'est aussi pour cela aussi qu'on avait pris une frontale en cas de retour tardif. Mais quand tout s'est bien passé, avec une neige excellente et que le circuit a été réalisé à la minute près comme prévu (il ne s'agissait pas de faire la course mais vu le départ tardif, il était important de plannifier afin de voir si l'objectif était raisonnablement possible), on peut alors citer Hannibal Smith : "J'adore quand un plan se déroule sans accroc !". 

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 19 Février 2014

La nivéole appelée aussi perce-neige (devinez pourquoi) est une des premières fleurs à pousser en fin d'hiver, avec les primevères acaules. On la trouve dès février et jusqu'au mois de mai. Eh bien voilà, les premières sont sorties. Ouvrons les yeux (et les oreilles), le printemps s'invite à notre porte avec les premiers chants d'oiseaux (merle, mésanges... depuis quelques temps déjà étant donné la douceur exceptionnelle de cet hiver).

19022014-IMG_4983.jpg

En prairie suivront les primevères officinales (coucou), les crocus, les jonquilles... Avec l'arrivée du printemps, nous entrons dans un magnifique moment de l'année : la renaissance de la nature. Les périodes de transition (mars-mai pour le printemps et septembre-octobre pour l'automne) ont ma préférence devant les saisons "pleines".

19022014-IMG_5003.jpg 15022014-IMG 7568

Première balade de "printemps" avec Emie à la recherche des premiers indices. Ce n'est pas cet écureuil qui me contredira, sans doute heureux lui-aussi de retrouver le soleil. 


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade

Repost 0

Publié le 17 Février 2014

Un jour de beau par semaine, c'est devenu une habitude. Souvent, c'est le lundi ou le vendredi. Les week-end restent abominablement dégueulasses. Alors on fait quoi avec ce lundi provocateur, cette fenêtre de beau temps et ses quarante centimètres de neige fraîche ?

17022014-IMG_4415.jpg 17022014-IMG_4419.jpg

Un midi/deux à la dent bien sûr. On n'ira pas au sommet. La nivologie n'est pas parfaitement saine et le temps manque mais le plaisir est ailleurs pour l'équipe de St-Pancrasse réunie une nouvelle fois ce lundi. Un peu de brouillard pour faire râler votre serviteur au départ, une trace bien raide par moment comme Cécile les aime et enfin quelques conversions (peu utiles mais entre ça et retracer...) pour faire plaisir à Carole.

17022014-IMG_4420.jpg

Arrêt dans une niche somptueuse, proche du départ des voies d'escalade. Fenêtre de beau temps mais aussi fenêtre sur la vallée depuis ce beau surplomb. Ici, on se sent à l'abri de tout. Du vent, des coulées, de la pluie ou de la neige quand il y en a. Presque aussi "valable" comme but de sortie qu'un vrai sommet. Descente quasi parfaite dans le goulet alors que la prairie elle-même a déjà chauffé. On est dans la seconde quinzaine de février. Il va falloir commencer à prévoir les effets du soleil sur les pentes de moyenne montagne, et sur le visage aussi.

17022014-IMG_4422.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0