Publié le 30 Avril 2014

Itinéraire un peu sportif (montée hyper raide sur une sente de largeur minimale, impossible de courir, tout sur les bâtons) au départ de fontaine Bonnet (500 m) et qui aboutit au sommet de Château-Nardent à 1200 m. Descente en courant parfaite par l'agréable sentier du col du Baure. Idéal pour bourriner en prenant l'air (ou pour prendre l'air en bourrinant !)

30042014-IMG_5189.jpg

Paysage vert de chez vert à cette date. Splendide !

30042014-IMG_5195.jpg

En revanche, je visais les éclaircies de l'après-midi et je suis rentré trempé.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost 0

Publié le 29 Avril 2014

29042014-P1000707.jpg

Bon tout ça c'est subjectif mais il faut bien faire des choix. Cette "alpi-rando" ou "escalade facile" ou encore "randonnée du vertige" mérite à mes yeux d'être a minima sur le podium du massif.

29042014-P1000708 29042014-P1000709

A vrai dire, c'était le jour et le timing parfait pour la réaliser. Départ vers 18h15 de Mont-Saint-Martin, moment où tous les sommets se dégagent. La lumière est splendide. Et pour la période, c'est tout simplement l'idéal. Pas trop de feuillage jusque vers 1300 m pour ne pas gacher la vue de ce parcours forestier mais suffisamment pour mettre un peu de vert et quel vert ! Pas le vert de l'été, celui des tendres pousses du printemps.

29042014-P1000713-copie-1.jpg 29042014-P1000716 29042014-P1000718

Cliquez sur les images pour les agrandir. Ces arbres sont magnifiques. Bon je n'ai toujours pas trouvé le départ de la sente non balisée du pas du Sappey mais en faisant le sanglier on la retrouve sous celui-ci et on gagne et somptueux plateau des rochers de l'Eglise après un peu de pinaillage.

La suite se poursuit vers le nord dans cette forêt fréquentée par de nombreux mouflons.

29042014-P1000725 29042014-P1000730

L'arête sud des rochers de Chalves se dévoile peu à peu.

29042014-P1000734

En reverse camera c'est pas mal non plus. On voit le plateau d'où l'on vient. Au fond les Alpes, les vraies !

29042014-P1000735

A nouveau dans le bon sens, la tour de l'Oeillon (on voit "l'oeillon"). Et l'arête de Chalves qui nous attend.

29042014-P1000737

Reverse encore. A droite la tour, au centre l'échine des rochers de l'Eglise (et dans son prolongement le Moucherotte). A gauche, le Néron dominé par l'Obiou.

29042014-P1000738

Idem depuis l'arête sud de Chalves (cotation F, passage de 3 qui doit se contourner par la droite ; attention à ne pas se laisser tenter par une rampe à gauche somme moi car on a du mal à rejoindre l'arête et il faut alors la suivre jusqu'en haut et il y a 50 m qui sont vraiment expo et délicats). Tout à gauche, on voit le blanc Taillefer qui domine le vert Rachais.

29042014-P1000747

Les grandes Alpes ont repris un coup de blanc (un peu jaune vue l'heure). Sommet. Il est 20h.

29042014-P1000749

Quelques névés sur l'arête sommitale. Il y aura une petite surprise pour la descente.

29042014-P1000751

On la devine au premier plan sur la droite de l'image. Un névé obligatoire dans la raide sente de descente. Baskets, pas de crampons, ni bâtons. J'aurais dû casser une branche au sommet. Descente en arrière en tapant des pieds, les mains gelés dans les prises ainsi crées et le nez sur la pente. Au final, c'est rando mais heureusement que les pas marquaient sinon je n'aurais sans doute pas pu passer. Pausi grignotte à l'abri du vent puis descente en courant pour finir juste avant d'avoir besoin dallumer la frontale, non sans avoir admiré la belle prairie sous le pas de l'Âne, farcie de jonquilles.

29042014-P1000757

Avec des tels commentaires, cela risque de donner envie d'y aller. Mais qu'on ne s'y trompe pas, c'est alpin (sans parler du névé à la descente) avec une sente pas faicle à trouver au départ, pas vraiment de possibilités d'échappatoire à part le retour par le même "chemin" et l'arête de Chalves est réservée aux personnes habituées à évoluer en solo dans ce type de terrain. Si on doit commencer à sortir la corde (qu'il n'est pas inutile de transporter au cas où ; elle m'aurait bien servi au départ de la descente sur un arbre en main courante) là-dedans, on n'est pas rendu.




Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0

Publié le 29 Avril 2014

29042014-IMG_5944.jpg

Dans l'éducation nationale, on paye le 28 mais c'est souvent le 29 que ça apparaît sur le compte en banque. Mais aujourd'hui, c'est le treizième mois. Après m'être levé en pleine nuit, être arrivé suant sur la place de chant en plein brouillard et avoir attendu jusqu'à 6h45, six coqs à quelques mètres sans pouvoir faire la moindre photo avec même la neige qui venait se plaquer à l'horizontale sur la tente, le ciel s'est déchiré d'un seul coup comme par magie et les coqs qui étaient bien là ont redoublé d'intensité. Des images que je n'avais pas encore dans ma photothèque et un très grand moment de nature. Il va falloir trier. Je reviendrai donc plus tard sur cette matinée hors du commun. A suivre.

29042014-IMG_5889.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #tétras-lyre

Repost 0

Publié le 28 Avril 2014

Depuis le temps que j'entendais parler de cette falaise...

28042014-IMG_5166.jpg 28042014-IMG_5167.jpg

Se rendre à la Goulandière, c'est d'abord se taper le put'... de casse-tête de l'accès avec les travaux des gorges de la Bourne qui ne sont jamais où on les attends et pester devant les déviations non anticipées et les kilomètres de rabio.

28042014-IMG_5169.jpg

C'est ensuite marcher avec un put'... de gros sac pendant une bonne demie-heure : c'est qu'il faut un bon paquet de dégaines vu la hauteur des voies et prendre une corde de quatre-vingts mètres (bon ok on n'avait "que" 70).

28042014-IMG_5179.jpg 28042014-IMG_5171.jpg

C'est enfin arriver au pied d'une falaise située à 900 m d'altitude en plein Vercors et donc, avec cette put'... de météo, risquer de se les cailler (inversement, il parait qu'on y est bien l'été) et d'attendre un peu plus le soleil par temps instable que sur les flaises de vallée. Mais bon, maintenant qu'on est là, qu'on a mal prévu la route, qu'on a sué pour monter, même si la météo est plus mauvaise que prévue, on va grimper car ça a l'air majeur (et ça l'est!). A ce jour, le plus beau site de couenne de l'Isère que je connaisse.

28042014-IMG_5173.jpg 28042014-IMG_5177.jpg 28042014-IMG_5180.jpg

Ci-dessus de gauche à droite : Delle dans "Miss Terre", la corde dans "l'Homme à la tête de choux" avec à gauche les colos de "sanctuaire", la ligne du "cheval de troie".

Nous avons grimpé les voies suivantes (de gauche à droite de la falaise) :

- Le cheval de Troie. 7a. Majeurissime. 35 m. Dommage que le second point soit trop haut (chute au sol certaine si on tombe au clipage). A noter que les deux voies de droite présentent le même risque de chute au sol au troisième point. Equipé rapproché dans le dur (long,  avec un final explosif) mais un ou deux passages plus faciles avec risque de gros voyage en cas de chute.

- Hêtre ou ne pas hêtre. 6a (L1 - 25 m). Quelconque mais beau rocher.

- Premier flûtiste. 6a (première partie) puis 6b+ (seconde partie). 40 m. On a trouvé les cotations serrées pour les deux parties. La partie supérieure est jolie mais la première longueur n'est pas intéressante (beaucoup de plats et de placements sur les pieds : ce n'est pas ce qu'on est venu chercher ici).

- Miss Terre. 6b. 35 m. Continu. Technique.

- Abbé Bisson. 6c. 35 m. Ca se joue sur les quinze premiers mètres (ensuite c'est 6a+). Tout est somptueux. Ca déroule bien sur de bonnes prises tout le long.

- Sanctuaire. 7a+. 35 m. Dommage que ça se joue en trois/quatre mouvements bien retors entre le deuxième et le quatrième point. Toute la suite sur colos déversantes est absolument fantastique mais pas très dure (6b+).

- L'homme à la tête de choux. 7a. 35 m. Superbe. Là encore, le dur n'est pas très long mais je l'ai trouvé aussi dur que dans la précédente.

En résumé, c'est majeur. Heureusement que c'est loin de la ville et qu'il faut marcher ; sinon, ce serait tout patiné.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0

Publié le 27 Avril 2014

Après la sortie du matin, une sieste s'imposait. Et du coup, pour profiter de ce beau temps, une sortie du soir. Malheureusement, pour le ciel, c'est raté car ça se bâche franchement vite en fin de journée.

26042014-IMG_5155.jpg

Tant pis, maintenant qu'on est là. Et puis il y a une saveur très spéciale que seul le printemps sait réserver.

26042014-IMG_5156.jpg

Finalement, j'éviterai même la pluie.

26042014-IMG_5158.jpg

Une soirée calme et reposante au milieu du chant des oiseaux et des fleurs. Comme quoi, une petite balade comme cet aller-retour depuis la station d'Autrans suffit pour se ressourcer.

26042014-IMG_5154.jpg 26042014-IMG_5161.jpg 26042014-IMG_5162.jpg

Et encore chevreuils, cerfs, renard... sur la route au retour.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade

Repost 0