Publié le 16 Juillet 2015

Allez, on quitte un moment la montagne pour aller au bord de l'océan. Je ne suis pas un grand amateur d'eau, piètre nageur même mais la mer, c'est un peu le pendant de la montagne. Dans les activités sportives, l'athlète, l'amateur de sport co, peuvent dire "stop" en cas de blessure, de fatigue. Le randonneur, le grimpeur comme le marin se doivent d'abord de revenir à bon port (c'est le cas de le dire) avant de se poser, même si de nos jours dans nos sociétés occidentales, les secours ont sensiblement réduit l'engagement. Il reste que lorsque les conditions météo sont déplorables, la mer est (au moins) aussi engagée que la montagne. Et tant qu'à aller en mer, direction l'océan et si possible sauvage.

Très peu pour moi les plages bondées de Méditerrannée mais si il en existe de fort belles. Avec un paramètre que je trouve extrêmement intéressant : la marée.

Pour la troisième fois en dix ans, diection la Bretagne pour une petite quinzaine. Nous avions déjà fait (superficiellement) le Morbihan (qui n'est quand même pas le plus beau coin de la Bretagne - trop urbanisé à mon goût), le Finistère au sud de la pointe du Raz et les côtes de la Manche de Morlaix au mont Saint-Michel (qui marque le début de la Normandie). Il restait donc à faire le vrai Finistère, la partie la plus sauvage de la presqu'île de Crozon à Roscoff. Evidemment, impossible de tout faire. Le séjour ornitho à Ouessant sera pour une autre fois (ou pas).

Et, une fois n'est pas coutume, mon carnet de bord ne sera pas chronologique mais thématique.

Introduction par quelques paysages typiques

Plage de la Presqu'île de Crozon

Plage de la Presqu'île de Crozon

L'Île Vierge (et son arche, ici difficilement visible à marée descendante, déjà bien basse)

L'Île Vierge (et son arche, ici difficilement visible à marée descendante, déjà bien basse)

Port de Camaret (on n'a pas vu le curé)

Port de Camaret (on n'a pas vu le curé)

Epaves au Fret

Epaves au Fret

Phare de l'île de la Vierge, un des plus hauts d'Europe

Phare de l'île de la Vierge, un des plus hauts d'Europe

Pointe Saint-Matthieu

Pointe Saint-Matthieu

Ambiance écossaise au Conquet

Ambiance écossaise au Conquet

Brignogan Plage

Brignogan Plage

Devant le petit phare de Porspol

Devant le petit phare de Porspol

Menez Ham

Menez Ham

Rayon de lumière sur le petit port du Fret

Rayon de lumière sur le petit port du Fret

Habitat typique

Habitat typique

Ajonc, bruyère et océan

Ajonc, bruyère et océan

Le château de Dinan (et l'arche à marée basse)

Le château de Dinan (et l'arche à marée basse)

L'arche de Dinan

L'arche de Dinan

Pêche du matin

Pêche du matin

Des plages bondées de monde !!!!

Des plages bondées de monde !!!!

Fort des Capucins

Fort des Capucins

Tempête au Menez Hom

Tempête au Menez Hom

Feu d'artifice du FretFeu d'artifice du Fret
Feu d'artifice du FretFeu d'artifice du Fret

Feu d'artifice du Fret

Bretagne sauvage

Bretagne sauvage

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost0

Publié le 14 Juillet 2015

Si à mes débuts, je consignais religieusement les dénivelés effectués et les altitudes précises des sommets gravis dans mon carnet de courses, ce temps est révolu.

Toutefois, ce blog reste la meilleure façon de remplacer mes notes et, côté chiffres, si je ne fais qu'une approximation du dénivelé uniquement dans le but de voir l'évolution de ma pratique, je note seulement les montées à la dent de Crolles, qui reste mon sommet fétiche. Il faudra à l'occasion que j'en parle un peu plus précisément mais en attendant, il s'agit de ma vingtième montée là-haut en 2015. Finalement, ça ne fait même pas une par semaine.

Ce n'était pas prévu mais réveillé bien avant la troupe, je m'offre une montée express avant le petit dej en famille à la maison. Une voie normale, agrémentée d'une vire est avec Barbara croisée dans le pas de l'Oeille et qui ne connaissait pas. Je la laisse poursuivre son périple et je descends en courant jusqu'à la voiture avec la surprise de ne sentir aucune douleur dans les genoux comme c'est le cas depuis le début de ce mois de juillet et contrairement à ce qui s'est passé lors de chaque sortie depuis la mi-février. En espérant que ça dure !

Sur la vire est

Sur la vire est

Plus haut que la Dent (photos Iphone 5c)

Plus haut que la Dent (photos Iphone 5c)

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost0

Publié le 13 Juillet 2015

Il faut profiter de la forme de cet été. Cela fait des années que je pense à cette voie. Quand j'en ai entendu parler, cela me paraissait inaccessible et puis, les temps changent. Julien me propose d'y aller. Cela semble le bon créneau, forme et météo (pas trop chaud et un peu de vent).

A 6h30, on débarque au pied de la paroi. Il n'y a plus qu'à s'équiper et à attaquer. C'est à mon tour de commencer.

En arrivant sous les formidables rochers du Midi

En arrivant sous les formidables rochers du Midi

Sortie de L1 facile et rocher moyen mais la longueur fait 40 m en 7a ou 7a+ selon les topos. C'est la première fois que j'attaque une grande voie par une longueur dans mon niveau max. Autant dire qu'il faudra repasser pour la libération. Derrière, Julien enchaîne !

Sortie de L1 facile et rocher moyen mais la longueur fait 40 m en 7a ou 7a+ selon les topos. C'est la première fois que j'attaque une grande voie par une longueur dans mon niveau max. Autant dire qu'il faudra repasser pour la libération. Derrière, Julien enchaîne !

L2. La paroi déjà verticale se redresse encore

L2. La paroi déjà verticale se redresse encore

L3. 6b seulement mais faut grimper entre les points

L3. 6b seulement mais faut grimper entre les points

L4. 6c splendide

L4. 6c splendide

L5. 6b+ encore plus beau

L5. 6b+ encore plus beau

L6. Longueur clé. 7a à 7b selon les topos. En fait c'est une longueur conti de 6c/7a sur 40 m avec un pas très dur et obligatoire (6c bloc) à mi-longueur. Et sans doute bien morpho. Julien vole au premier essai mais passe ensuite.

L6. Longueur clé. 7a à 7b selon les topos. En fait c'est une longueur conti de 6c/7a sur 40 m avec un pas très dur et obligatoire (6c bloc) à mi-longueur. Et sans doute bien morpho. Julien vole au premier essai mais passe ensuite.

Le sac donne le fil à plomb

Le sac donne le fil à plomb

Sortie de L7. Après une section 7a+, un passage vraiment obligé (6b/c) entre deux points éloignés où je vais mettre un peu de temps à me décider à y aller. Après une première tentative et un vol "provoqué", ça passe à la seconde mais pas tranquille quand même

Sortie de L7. Après une section 7a+, un passage vraiment obligé (6b/c) entre deux points éloignés où je vais mettre un peu de temps à me décider à y aller. Après une première tentative et un vol "provoqué", ça passe à la seconde mais pas tranquille quand même

Sortie sur le plateau sommital après 6h15 de grimpe ce qui est fort correct compte tenu des horaires annoncés par les cordées dans ce niveau. On ne s'est pas mis la pression. On a pris le temps en hissant le sac, faisant de petites pauses pour soulager les pieds. Et c'ets passé, ma foi, avec moins de mal que je ne le pensais. Pour ma part, l'enchaînement à vue se résume aux longueurs jusqu'au 6c et j'ai fait au mieux dans les longueurs en 7a/b. Dans la première déjà étant donné qu'il ne m'est pas possible de débuter une séance par un (gros) 7a, dans la seconde sur un pas bien bloc, dans la sixième sur le fameux pas dur et obligatoire et enfin dans la septième sur le pas de 7a+ en sortie du surplomb. Je ne parle pas du pas abo de l'ultime longueur où (quasi) tout le monde tire sur les deux points rapprochés.

Et bravo à Julien qui, sauf L10 donc, a tout enchaîné (pas tout à fait à vue non plus mais quand même, sacrée performance).

Bille de Clown (ED ou ED+) en face est des rochers du Midi. Merci au regretté Bruno Martel pour ce chef-d'oeuvre.

Bille de Clown (ED ou ED+) en face est des rochers du Midi. Merci au regretté Bruno Martel pour ce chef-d'oeuvre.

Matériel nécessaire :

- corde à simple 50 m

- sac de hissage

- corde de hissage 50 m

- 15 dégaines

- un friend moyen peut servir pour protéger le passage expo (mais pas trop dur, je dirais 6a/b) pour aller chercher le premier point d'artif de L10 (risque de crash sur la vire en-dessous)

- un crochet à gouttes d'eau pourrait (je dis bien pourrait) être utile si on n'arrive pas à s'affranchir du passage obligatoire de L6

- Quelques autres passages engagés (L3, L4, L7, L8) mais soit la difficulté est modérée (6a+ pour L3, L4 et L8 à ces endroits-là) soit la chute n'est a priori pas dangereuse (L7 - 6b+ ou 6c à cet endroit-là quand même - j'ai testé pour vous).

Descente par le cirque sud

Descente par le cirque sud

Descentes possibles

- A pied : par le pas de Rocheplane ou la dent de Crolles et le pas des Terreaux. Il faut marcher un peu sur le plateau. Ce n'est pas le plus rapide.

- En rappels : dans les voies au nord-est (ex : Brumes d'été, 4 rappels). Rappels efficaces. On n'arrive pas très loin de l'attaque et le départ des rappels n'est pas si loin non plus du sommet. En mi-saison, à une période où il fait un peu frais, on pourrait imaginer laisser les baskets au pied, grimper avec 50 cl d'eau au cul par grimpeur + un petit "camelbag" dans le dos du second avec 1l d'eau supplémentaire et quelques vivres, chacun ayant une micro-polaire manches longues autour de la taille (cela permettrait de se passer du sac de hissage).

- Mix des deux par le cirque sud (entre les rochers du Midi et la dent de Crolles). C'est cette option que nous avons choisie, assez efficace et ma foi, sans doute la plus belle (quelle ambiance dans ce cirque). Du collu au sud du sommet (cairn), descendre dans le cirque, éviter une petite barre par un crochet droite-gauche et revenir à l'aplomb du collu trouver des sangles de rappel sur un arbre. Rappel de 42 m en fil d'araignée sur celui-ci. Descendre dans le cirque pour trouver un autre rappel (au niveau d'un cairn) permettant de passer une petite barre (15 m). Rappel qui doit pouvoir s'éviter par quelques acrobaties plus à gauche (orographique). Suite RAS tout droit le long des pins jusqu'à retrouver la sente de montée. 

A propos de celle-ci, cairn quelques mètres avant la cabane du Berger. On part à droite mais très vite, il faut monter tout droit (nous avons oeuvré pour la collectivité en faisant une petite barrière de pierres au sol car naturellement, on a tendance à ne pas prendre la sente qui monte et à poursuivre celle bien marquée qui continue dans la même direction => gros sanglier assuré dans les pins).

Rappel dans le cirque

Rappel dans le cirque

 

Une voie un peu mythique pour moi qui "tombe" aujourd'hui. Et l'envie de revenir dans le coin pour faire celles que je n'ai pas faites.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost0

Publié le 11 Juillet 2015

Après le Thabor, c'est le temps du repos aux lacs des Glaciers. Mais j'ai quand même bien envie de poser la tente à un autre endroit pour la dernière de ces trois nuits en montagne. Les filles sont d'accord pour changer de coin si ce n'est pas trop loin. Direction le lac Source au pied même du Thabor en fin d'après-midi du troisième jour.

Emie s'arrête sur une banquette entre deux zones de rochers. "Papa, on va dormir là ?". On n'est pas tout à fait au lac mais l'endroit est absolument exceptionnel avec de petits ruisseaux sans pente qui coulent juste à côté, des dalles de rocher, une vue magnifique. Au lac, on n'est pas sûr d'avoir un aussi bel emplacement de bivouac (on est à 2700 m d'altitude et l'herbe se fait rare) et en plus, on ne verra pas le coucher du soleil. La place est décidée à l'unanimité.

Bivouac au pied du Thabor. Ca joue au Uno pendant que l'esclave prépare le camp et le repas

Bivouac au pied du Thabor. Ca joue au Uno pendant que l'esclave prépare le camp et le repas

Après le repas, exploration des environs

Après le repas, exploration des environs

Le lac Source

Le lac Source

Un peu de couleur dans ce monde minéral

Un peu de couleur dans ce monde minéral

De l'eau partout

De l'eau partout

Les derniers feux

Les derniers feux

Glace au citron ?

Glace au citron ?

L'eau des Cerces

L'eau des Cerces

Vols de doudous

Vols de doudous

Il est temps de passer à l'horizontal

Il est temps de passer à l'horizontal

Quatrième et dernier jour sur l'envers du Thabor. Grimpe, jeux aquatiques autour du lac Source puis descente (assez longue) jusqu'à Valmeinier et retour au bercail, des images plein la tête !

Lever de lune sur les arêtes du Thabor

Lever de lune sur les arêtes du Thabor

Une préférence entre cette image et la précédente ?

Une préférence entre cette image et la précédente ?

Descente d'abord minérale

Descente d'abord minérale

Puis rapidement verte. Et même jaune sous 2000 m : la sécheresse commence à se faire sentir même en montagne

Puis rapidement verte. Et même jaune sous 2000 m : la sécheresse commence à se faire sentir même en montagne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages

Repost0

Publié le 10 Juillet 2015

C'est le grand jour. Départ le plus léger possible pour le sommet du Thabor depuis le "camp" de base des lacs des Glaciers.

Le soleil arrivant tôt et les filles dormant encore, je fais un petit tour dans le secteur à la fraîche.

Lever du soleil sur les lacs

Lever du soleil sur les lacs

Lacs des glaciers ; vue générale (cherchez la tente)

Lacs des glaciers ; vue générale (cherchez la tente)

Lagopède alpin. Une compagnie de neuf oiseaux, assez farouches

Lagopède alpin. Une compagnie de neuf oiseaux, assez farouches

8h30. Retour au lac. On va se préparer

8h30. Retour au lac. On va se préparer

Jeu n°1 : chercher les cairns et les suivre. Ca occupe la montée. Ca doit rester ludique

Jeu n°1 : chercher les cairns et les suivre. Ca occupe la montée. Ca doit rester ludique

On arrive sur les premiers névés bien durs

On arrive sur les premiers névés bien durs

Le sentier serpente dans la caillasse et réserve la neige à la descente quand elle sera molle. Plus besoin de jeu depuis un moment, les filles cavalent et ont le sourire.

Le sentier serpente dans la caillasse et réserve la neige à la descente quand elle sera molle. Plus besoin de jeu depuis un moment, les filles cavalent et ont le sourire.

Arrivée au col de la Chapelle

Arrivée au col de la Chapelle

Au-dessus du passage un peu craignos et de la barre des 3000 m

Au-dessus du passage un peu craignos et de la barre des 3000 m

Ici (photo prise à la descente) vue sur le passage enneigé un peu craignos. En y arrivant à la montée, un doute m'envahit. Putain, j'ai laissé le bout de "ficelle" dans la tente. Et merde. Des randonneurs proposent gentiment de prendre par la main une des deux filles mais je préfère gérer moi-même. Du coup, aller avec Emie jusqu'à l'interruption intermédiaire où je l'assois sur un gros caillou ("tu ne bouges pas"). Puis redescente pour idem avec Stella en la surveillant de très près. Rebelote pour la seconde section. Rerebelotte à la descente si bien que j'aurai fait le passage trois fois en montée et trois fois en descente

Ici (photo prise à la descente) vue sur le passage enneigé un peu craignos. En y arrivant à la montée, un doute m'envahit. Putain, j'ai laissé le bout de "ficelle" dans la tente. Et merde. Des randonneurs proposent gentiment de prendre par la main une des deux filles mais je préfère gérer moi-même. Du coup, aller avec Emie jusqu'à l'interruption intermédiaire où je l'assois sur un gros caillou ("tu ne bouges pas"). Puis redescente pour idem avec Stella en la surveillant de très près. Rebelote pour la seconde section. Rerebelotte à la descente si bien que j'aurai fait le passage trois fois en montée et trois fois en descente

3100 m. Ca commence à tirer la langue

3100 m. Ca commence à tirer la langue

Pique-nique à la chapelle puis ascension des vingt mètres restants pour le sommet

Pique-nique à la chapelle puis ascension des vingt mètres restants pour le sommet

Summit ! Et répondre vingt fois à la même question. "Tu as quel âge ?" "Cinq ans et demi."...

Summit ! Et répondre vingt fois à la même question. "Tu as quel âge ?" "Cinq ans et demi."...

Sommet bien minéral

Sommet bien minéral

Petit lac turquoise sous le roc de Valmeinier

Petit lac turquoise sous le roc de Valmeinier

Après une section "culing" (entendez luge sans luge), ça court sur la neige. Finalement, cette option décidée au dernier moment (A-R depuis la Neuvache) aura été un bon choix. Plus cool pour le mulet mais surtout plus sauvage, avec deux bivouacs fabuleux (encore un à venir), plus cool bien sûr pour les filles qui en garderont assurément un beau souvenir ("On pourra y retourner ?") mais aussi plus ludique avec ces glissades su la neige au retour qui auraient été absentes sur l'aride descente vers la vallée Etroite. Retour 14h30 à la tente. Les filles vont prendre le temps de jouer et moi avec elles. Entre les jeux emportés et les rochers à grimper autour, rien ne manque. Nous déplacerons ensuite le camp pour la nuit juste avant le repas du soir.

Après une section "culing" (entendez luge sans luge), ça court sur la neige. Finalement, cette option décidée au dernier moment (A-R depuis la Neuvache) aura été un bon choix. Plus cool pour le mulet mais surtout plus sauvage, avec deux bivouacs fabuleux (encore un à venir), plus cool bien sûr pour les filles qui en garderont assurément un beau souvenir ("On pourra y retourner ?") mais aussi plus ludique avec ces glissades su la neige au retour qui auraient été absentes sur l'aride descente vers la vallée Etroite. Retour 14h30 à la tente. Les filles vont prendre le temps de jouer et moi avec elles. Entre les jeux emportés et les rochers à grimper autour, rien ne manque. Nous déplacerons ensuite le camp pour la nuit juste avant le repas du soir.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages, #animaux

Repost0