Publié le 17 Décembre 2016

En ce premier jour des vacances et cette météo imperturbable, quelques pistes de réflexion tout en parcourant une énième fois les flancs de la dent de Crolles. Premier jour des vacances et toujours grand soleil : carton vert. Manque de neige : carton rouge. L'histoire du verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide ? Ou l'inverse ? A chacun son Everest.

Sur le magnifique sangle de la Barrère

Sur le magnifique sangle de la Barrère

- Carton vert : Chamrousse. La station annonce son plan de restructuration qui colle avec "notre" vision de la montagne aménagée : pas d'extension du domaine skiable dit "alpin" mais restructuration/aménagements au coeur du domaine existant qui sera valorisé. Afin de couper l'herbe sous le pied à ceux qui taxent d'extrémistes certaines associations de protection de l'environnement qui s'opposent à ces extensions, il est bon de noter qu'une association comme Mountain Wilderness approuve ce plan, montrant bien qu'elle n'est pas opposée à toute construction nouvelle à partir du moment où celle-ci s'intègre dans un projet réfléchi et durable.

- Carton rouge : Tignes. Avec son projet de "Skiline", le géant savoyard souhaite créer une piste de ski en neige artificielle fonctionnant 365 jours par an et... entièrement fermée... Alors, certes, celle-ci sera "intégrée" au coeur d'un espace qu'on ne peut plus décrire comme "naturel" tant il est entaché par les câbles, pylônes et autres cicatrices que sont les pistes. Mais quand même, prendre le modèle Dubaï au coeur des Alpes à plus de 2000 mètres d'altitude n'est-il pas un projet dépassé dans nos sociétés occidentales qui, loin d'être parfaites, amorcent timidement une sensibilité écologique que nous n'avions pas il y a trente ans ?

- Carton vert (c'est le cas de le dire) : Eric Piolle. Une personnalité qui ne laisse personne indifférent par ses prises de positions parfois (souvent/toujours... rayer la mention inutile) discutables sur l'environnement. Mais au moins, il essaie de faire quelque chose. Je le vois en gérant une classe de 25 ou 30 élèves : il est absolument impossible d'imposer un règle générale sans qu'elle génère des inégalités mais parfois, il faut faire des choix. Alors avec des centaines de milliers de personnes... Les mesures anti-pollution prises et qui ne sont qu'une application "test" des mesures nationales et non une invention made in Grenoble, sont insuffisantes et inégalitaires mais elles ont le mérite d'exister de la part d'un homme qui essaie de rompre avec le modèle ultra-libéral, tout-voiture, individualiste... (compléter la liste) dans lequel nous vivons.

Pollution bien visible en agglomération grenobloise ce jour

Pollution bien visible en agglomération grenobloise ce jour

- Carton rouge : Laurent Wauquiez. Ce monsieur refuse la proposition de rendre les trains régionaux gratuits en représailles au non-soutien de Grenoble sur le projet ferroviaire Lyon-Turin. Sans entrer dans le débat, ce personnage que "nous" avons élu à la région décide, en grand monarque, de punir toute une population par un différend avec un homme politique. On a tous le droit de se tromper mais maintenant qu'on est au courant, on n'a plus d'excuse pour ne pas donner notre voix à cet ayatollah lors d'une prochaine élection. Petit mot au passage sur la gratuité des transports en commun en cas de pic de pollution. Ne serait-il pas possible de réduire ce tarif sur toute l'année plutôt que de laisser des tarifs parfois élevés (TER, ticket bus sur de très courtes distances, ticket car Transisère sur de courtes distances mais entre deux communes sur communautés différentes comme Montbonnot<->Meylan par exemple...) ? Ne serait-il pas préférable afin d'inciter les gens à prendre davantage les transports plutôt que cette gratuité ponctuelle qui, par ailleurs, est à mon sens un trop grand assistanat (tout comme l'impôt zéro sur le revenu - ce serait bien que tout le monde en paie par simple participation, même si ce ne sont que quelques euros...). A méditer.

- Carton vert : De petits combats paient. En témoigne la cour d'appel de Lyon qui confirme l'illégalité du projet des Center-Parcs dans les Chambaran. Ici comme pour les Vans, il s'agit de justifier la création d'emplois pour faire passer la pilule du saccage d'une zone naturelle. Mon avis n'a pas changé : la France avec son rythme de vie actuel (densité de population + technologie du XXIè siècle) se doit absolument de préserver tout ce qui lui reste de nature pour le seul bien-être de l'homme dans un futur... assez proche). Les hypothétiques futurs "utilisateurs" de cette structure ne verront pas leur vie moins belle sans l'existence de celle-ci. Alors, autant créer des emploi "utiles" pour tous.

- Carton rouge (noir) : De gros combats qui paient... dans le domaine de l'horreur. Alep. Des images insoutenables. On a sans doute atteint le summum. Des gens tuent leurs propres enfants pour éviter qu'ils soient torturés par l'ennemi. J'aimerais au moins entendre un haut responsable administratif prendre le micro et dire : "j"ai honte, mais je n'ai/ne trouve pas de solution..." ???

- Carton vert : le film "La vallée des loups" sort le 4 janvier. D'ici là, vous pourrez le voir en avant-première au cinéma le Schuss à Chamrousse lundi 21 si vous avez raté la séance du Club à Grenoble jeudi dernier.

- Carton rouge : la neige ne semble pas avoir prévu d'arriver avant le 4 janvier sur nos Alpes du nord. Cela fait quatre saisons consécutives avec un Noël sans neige. Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà vécu une telle série. Ah oui, j'en avais déjà parlé en intro..

- Carton vert : les stations en manque de neige ouvrent quand même et proposent du VTT (Chamrousse, Sept-Laux...) en plus d'une ou deux pistes de ski. L'occasion de vivre la montagne autrement et avec la chance de profiter d'une pleine semaine de soleil. Et en plus, avec les conditions actuelles, c'est bon pour les poumons. On se rappellera de l'enneigement déficitaire de décembre 1984, suivi, début janvier, d'un épisode exceptionnel avec trente centimètres de neige à Grenoble et des températures jusqu'à -18°C... A suivre...

Du pied de la partie supérieure du pilier sud, le profil de la face est et le mont Blanc

Du pied de la partie supérieure du pilier sud, le profil de la face est et le mont Blanc

- Carton rouge... Eh bien je terminerai par un carton vert. Histoire de faire pencher la balance du côté de l'optimisme. Histoire de voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous !

Nico se régale devant ces belles lumières
Nico se régale devant ces belles lumières

Nico se régale devant ces belles lumières

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #humeur, #randonnée sportive, #paysages

Repost0

Publié le 15 Décembre 2016

On varie les lieux mais pas les horaires. Ce soir, on "fermera" sur un autre spot de Chartreuse : le Saint-Eynard par le sentier classique du col de Vence (je n'allais tout de même pas monter en voiture...). Pas vu le bouquetin issu de la population de Chartreuse et qui trainait dans le secteur fin novembre.

C'est en tous cas l'individu qui a été aperçu le plus au sud alors que l'essentiel de la population se situe à l'opposé (Granier - Pinet). Pas revu non plus ceux de la dent de Crolles de l'année dernière.

En revanche, écoute de la chevêchette peu après le coucher du soleil.

Bon sinon, à quand la neige ??

Au pied de Chamechaude, le Sappey. Au fond à droite, la dent de Crolles

Au pied de Chamechaude, le Sappey. Au fond à droite, la dent de Crolles

16h46. Dernier rayon. Ce sera dix minutes plus tard sur Belledonne

16h46. Dernier rayon. Ce sera dix minutes plus tard sur Belledonne

Dans la descente, Grenoble s'illumine

Dans la descente, Grenoble s'illumine

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages

Repost0

Publié le 14 Décembre 2016

On s'en lasserait presque ! Non je plaisante. Mais bon, les sorties couchers/levers de soleil s'enchaînent depuis trois semaines, le tout baskets aux pieds. Il y a bien du ski à faire mais au-dessus de 2000 m et dans les massifs les plus à l'est car chez nous, la neige est vraiment dure. Mais l'envie de faire tous ces kilomètres pour aller la chercher n'est pas là. L'argument de la pollution finit de me convaincre.

On continue donc sur les sites de proximité. Retour à la Dent de Crolles ce soir avec les filles ainsi que Nico et Julia. Chamois et chocards nous accompagnent, ainsi qu'un petit vent frais sur le haut. Toujours une belle lumière mais ça manque cruellement de nuages.

Chocards
Chocards

Chocards

Dans le pas de l'Oeille

Dans le pas de l'Oeille

La pause au soleil (un peu frais quand même)

La pause au soleil (un peu frais quand même)

Derniers rayons au bas du pas de l'Oeille

Derniers rayons au bas du pas de l'Oeille

La nuit tombe en toute fin de descente.

La nuit tombe en toute fin de descente.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost0

Publié le 11 Décembre 2016

Après la belle sortie bouquetin de la veille qui m'a demandé pas mal de temps (plus de cinq heures passées sur place), il n'était pas question de repartir sans passer un peu de temps en famille. L'idée était juste de finir le week-end par l'habituelle dent (de Crolles) du dimanche soir.

L'occasion peut-être de retrouver Bruno depuis le temps qu'on parlait d'y aller ensemble. Sauf que pour changer et disposant d'un peu plus de temps, Bruno avait finalement choisi d'aller à Bellefond. Il est tard lorsqu'il faut se décider. 14h30. Bruno joue à domicile et part à pied de chez lui. Moi, je dois faire un peu de voiture. Bon allez, je me lance. C'est l'occasion de se retrouver : je fais le sac en vitesse et zou. On verra bien. 14h55 à Saint-Hilaire. Je pars sur les chapeaux de roues. A la source du Sanglier, je prends à droite pour aller rejoindre le pas de Montbrun sans savoir que Bruno est finalement monté par Rocheplane. Je cours dans la traversée puis appuie sur les bâtons. C'est quand même nettement plus long que la Dent cette affaire. Un peu de neige dans la cheminée de Montbrun ne m'empêche pas de passer ; il suffit de se décaler dans les pentes d'herbe à côté et hop, je sors au pas pile une heure après être parti. Accueilli par le vent du nord qui souffle assez fort. Je m'habille et me pose près d'un rocher un peu abrité. On réussit à communiquer avec Bruno qui arrive aussi au pas et la jonction s'opère. Cool. On poursuit jusqu'au piton de Bellefond en se méfiant des plaques de neige ultra dures. Malgré la pente faible, il ne faudrait pas glisser en baskets. On les évite prudemment sans hésitation.

Nous allons passer une heure à guetter les belles lumières de cette fin de journée tout en papotant. Bruno, plus prévoyant, a pris soin de prendre deux épaisseurs. Moi je n'en ai qu'une et c'est un peu limite. Heureusement, il a aussi deux paires de gants et me dépanne, moi qui suis parti un peu vite et qui n'ai pas une bonne résistance au froid au niveau des doigts.

Un beau coucher de soleil et des lumières superbes, avec un point de vue un peu inhabituel sur la Dent. Une fin de journée avec retour par Rocheplane qui fut vraiment très belle avec le lever de Lune nous éclairant jusqu'à l'entrée de la forêt. Fin de journée malheureusement ternie...

Nous apprenons que sur la Dent, un parapentiste s'est fait fermer la voile et a été secouru par les airs après avoir été aidé par mes amis Christophe et André. Dans les Bauges, c'est un randonneurs qui a fait une glissade mortelle sur une plaque de neige dans le secteur des Arlicots. Ces plaques de neige dont on se méfiait avec attention avec Bruno et qui peuvent être mortelles même en des endroits anodins tellement elles sont dures. C'est peut-être une de ces plaques de neige qui a causé le troisième dramatique accident de cette fin de journée. Bruno me l'apprendra le soir par Messenger : un de ses amis était porté disparu sur Chamechaude après être allé faire du trail. Les recherches n'ayant rien donné, il a fallu attendre le lendemain pour le retrouver, comme malheureusement je le supposais, sous le sangle du Jardin où il a fait une chute mortelle. Je ne connais pas Sébastien mais apporte mon soutien à ses proches dont Bruno. Cet accident nous ramène à notre propre vie. Nous parcourons les mêmes espaces dans l'unique but d'être heureux et c'est parfois la mort qui nous attend au bout du chemin. Le départ de Sébastien nous ramène aussi à ceux qu'on a perdus dans des circonstances similaires. Bien que ne le connaissant pas, on se sent proche et si j'avais pu me libérer de mes obligations professionnelles ce lundi matin, je serais monté pour aider les recherches. Courage à tous ceux qui sont affectés par ce départ brutal et douloureux.

De beaux nuages avec un coup de vent providentiel, pour nous...

De beaux nuages avec un coup de vent providentiel, pour nous...

Dôme et col de Bellefond et lances de Malissard

Dôme et col de Bellefond et lances de Malissard

Bruno mitraille
Bruno mitraille

Bruno mitraille

Dernier rayon de soleil

Dernier rayon de soleil

Au fond, l'Obiou devant le Tabor de Matheysine

Au fond, l'Obiou devant le Tabor de Matheysine

Belledonne s'embrase à son tour

Belledonne s'embrase à son tour

La dent de Crolles et les rochers du Midi

La dent de Crolles et les rochers du Midi

Dernières lueurs sur la crête de Rocheplane

Dernières lueurs sur la crête de Rocheplane

La Dent et sa croix ; à gauche le profil des rochers du Midi

La Dent et sa croix ; à gauche le profil des rochers du Midi

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages

Repost0

Publié le 10 Décembre 2016

Cette fois-ci, je me "contenterai" de mettre seulement une légende sur les images. La sortie relève d'un protocole habituel (lever et montée de nuit ; parti même trop tard pour avoir ces mêmes images sur fond d'aube) sur un sommet connu et n'appelle pas plus que ça à un récit détaillé. A noter que si le bouquetin est un animal complaisant, la belle image n'est pas si facile car on n'a aucune excuse pour faire l'effort d'essayer de bien cadrer et de chercher les bons arrière-plans. Et là, ça devient tout de suite plus compliqué. Voici les miens. A vos critiques !

Aube

Aube

Premières lueurs solaires

Premières lueurs solaires

Oh les beaux boucs !
Oh les beaux boucs !
Oh les beaux boucs !

Oh les beaux boucs !

Neuf ou dix ans celui-là (ne pas compter les nodosité mais les stries latérales)
Neuf ou dix ans celui-là (ne pas compter les nodosité mais les stries latérales)

Neuf ou dix ans celui-là (ne pas compter les nodosité mais les stries latérales)

Une femelle très demandée !

Une femelle très demandée !

Scènes de rut
Scènes de rut
Scènes de rut
Scènes de rut
Scènes de rut

Scènes de rut

Portraits : gros boucs
Portraits : gros boucs
Portraits : gros boucs
Portraits : gros boucs

Portraits : gros boucs

Troupeau
Troupeau

Troupeau

Sur les crêtes
Sur les crêtes

Sur les crêtes

Ambiances montagne
Ambiances montagne
Ambiances montagne

Ambiances montagne

Cabri de l'année

Cabri de l'année

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost0