Publié le 30 Août 2017

Balade avec les filles dans l'idée de faire le plein de myrtilles. Pour le plein, on repassera : il n'y a pas la densité habituelle sur ce secteur. La sécheresse ? C'est en tous cas la cause de l'arrêt de la poussée de cèpes.

Une drôle de lumière le matin, indiquant le changement de temps à venir. La fin de la canicule et le retour de la neige au-dessus de 2500 m. Bonjour l'automne.

Une drôle de lumière le matin, indiquant le changement de temps à venir. La fin de la canicule et le retour de la neige au-dessus de 2500 m. Bonjour l'automne.

Belledonne, couleurs de fin d'été

Belledonne, couleurs de fin d'été

Les derniers. trop sec. On attend la pluie et le retour d'un temps d'automne.

Les derniers. trop sec. On attend la pluie et le retour d'un temps d'automne.

Environ 5 kg quand même

Environ 5 kg quand même

Il sera difficile de faire aussi bien qu'en 2016

Il sera difficile de faire aussi bien qu'en 2016

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #recoltes

Repost 0

Publié le 29 Août 2017

Relevé d'un des pièges photos et une bonne surprise : une quarantaine de déclenchements intéressants (cerfs/biches et chamois) ces deux dernières semaines. Cela confirme le potentiel de ce secteur et surtout, le passage à cet endroit. Dans les images, essentiellement des biches et des daguets mais aussi deux cerfs douze cors et un dix cors. Tout est encore bien calme et ils n'ont pas revêtu leur "crinière" de brame. Il va falloir encore patienter une quinzaine.

On notera la qualité de ce Browning, tant en images de jour que de nuit.

Chamois

Chamois

Casse-noix moucheté

Casse-noix moucheté

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #brame du cerf

Repost 0

Publié le 28 Août 2017

Ils sont là. Avec la chaleur à suivre pour quelques jours, il fallait en profiter. De retour sur une petite place habituellement fructueuse, ils sont sortis en abondance. Quelques images faites avec l'IPhone 5c. Pour une fois, je trouve ça plutôt réussi.

Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)
Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)

Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)

CèpesCèpes
CèpesCèpes
Boletus pinophilus (pied et chapeau plus rougeâtre) : tout aussi bon
Boletus pinophilus (pied et chapeau plus rougeâtre) : tout aussi bon

Boletus pinophilus (pied et chapeau plus rougeâtre) : tout aussi bon

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #récoltes, #paysages

Repost 0

Publié le 27 Août 2017

Dernier jour de grimpe avec Thibaut. De retour à la maison, je lui propose d'aller parfaire notre (enfin, surtout "ma") connaissance de Belledonne avec une voie au clocher des Pères ouverte par Manu Pellissier : Clocher Pochetron (une allusion à "cocher-cochon" au Brévent je suppose).

Depuis le col ouest d'où démarre le couloir nord qui est une grande classique du ski (pas trop) raide,  j'ai le souvenir d'une belle tour de granit. C'est une petite course : à peine six longueurs hétérogènes et deux rappels de 30 m.

Ca démarre mal. A 1000 m d'altitude, la piste d'accès au Cuchet est barrée pour travaux. On n'a pas du tout envie de faire 1300 m de dénivelé d'approche (au lieu des 500 prévus qui étaient en "accord" avec notre envie de marcher par ces chaleur et avec la brièveté de la voie d'escalade). On redescend et on monte par le Nant. Trente (bonnes) minutes de perdues. L'approche sera plus longue mais acceptable. Au final, elle sera quand même trop longue. Ca monte, ça descend, ça traverse... près de 800 m de dénivelé qui demanderont deux heures avant d'attaquer la voie.

Certes le cadre est beau, le rocher de ces clochers magnifiquement dressé ici alors que tout est ruiné alentour mais :

- L1 : 6a -> Dix premiers mètres athlétiques jolis puis trente mètres de lichen horrible.
- L2 : 6b+ -> Beaux passages sur dix mètres encore dans le mur rouge puis beaucoup trop de lichen
- L3 : 3b -> Court, plutôt du 2
- R1 : 30 m. Serait passé sans souci avec une corde de 50 m (rappel de 20 m)
- L4 : 5c -> Du lichen encore et encore
- L5 : 2 -> Plutôt du 3 mais peu importe. Des blocs, encore des blocs et toujours ce lichen
- L6 : 4c -> Courte arête effilée mais, comment dire... du lichen
- R2 : 30 m. Passe pile poil à 25 m

Certes, notre jugement est un peu faussé par la longue approche (et le retour, ça remonte...) que l'on a dû faire ce jour, le poids du sac (corde à double emportée inutilement, 3 friends en trop laissés par erreur dans le sac, 13 dégaines alors que je pensais n'en avoir pris que 7) et une lumière très fade. Si on ajoute la chaleur sur ce versant est... On doit reconnaître qu'on n'a pas été emballés. Mais avec un peu de recul, je reste persuadé que le point noir de cette course c'est vraiment ce satané lichen.

En choisissant une belle journée d'automne, avec la courte approche (environ 1h) du Cuchet, ces piliers mériteraient assurément une visite. Mais il faudrait d'abord y envoyer une vingtaine de cordées, tous en baskets, et bien frotter ses pieds tout au long de la voie. Ou mieux, retourner avec une brosse et faire une journée "délichénisation".

Bien que le granit du nord Belledonne soit joli, ici on est donc resté sur notre faim. J'ai nettement préféré les voies de Manu aux Grands Moulins (piliers sud des Trois Dames). Allez faire le "Grand méchant loup". C'est très beau !

Clocher des Pères : clocher Pochetron. TD 6b+(6a obligatoire.) Matériel à emporter : corde à simple 50 m (donc), friends du 0,3 au 4 + 2 micros, 6 dégaines, 3 sangles.

Joli départ pour L1

Joli départ pour L1

Fin de L2

Fin de L2

L3

L3

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0

Publié le 26 Août 2017

Je me suis lancé dans cette passionnante utilisation que sont les pièges d'images (dits "pièges photographiques") avec lesquelles je vais essayer de faire des images animées d'animaux sauvages.

C'est quand même génial de pouvoir observer la faune sans la déranger. Ca fait aussi de belles images complémentaires pour les petits films. Et bien sûr, une information sur ce qui se passe à cet-endroit-là. On va commencer par le brame du cerf ; ensuite, on verra en seconde partie d'automne mais les idées ne manquent pas. Il y a plusieurs étapes à suivre scrupuleusement si on veut réussir son aventure. Je n'ai absolument rien découvert seul sur ce coup-là. Un grand merci à Olivier Janet qui m'a tout expliqué. Un véritable spécialiste passionné à qui je tire mon chapeau. Grâce, à lui, j'ai économisé des mois de déboires. J'aime beaucoup apprendre seul comme je l'ai fait pour beaucoup de choses partagées sur ce blog : ski, escalade, photo... Parfois avec d'inévitables défauts qui restent en place. Mais c'est également appréciable d'être coaché. Voici donc tout ce que j'ai fait/appris en un mois.

- Choix du piège. Ils sont nombreux. Celui qui surpasse les autres serait le Browning Spec Ops Extreme Full HD. Il faut l'acheter ici sur le site de l'importateur. Grâce à Olivier, vous bénéficierez automatiquement d'une remise de 15% avec le code ALPINE1. Pour les spécifications, on notera outre la vidéo Full HD : APN 20 mp, écran de visualisation couleur 2" (et ça c'est top), vidéo diurnes jusqu'à 2 min et nocturnes jusqu'à 20 sec avec délai de reprise de moins d'une seconde, accepte les cartes SD très haute capacité (XC jusqu'à  512 Go...), finition camo bien classe, pas de vis pour montage sur pied... mais surtout une qualité d'image au top !

- Alimentation. 8 piles AA. Il faut mettre des piles lithium (un peu moins de 10€ les 4 - en cherchant bien, on peut approcher les 15€ pour le jeu de 8) qui dureront bien plus longtemps que les alcalines. L'idéal est d'avoir un petit testeur pour vérifier le voltage des piles et garder des piles ayant déjà perdu de leur force pour les pièges de proximité (où l'on a l'occasion d'aller plus souvent et où on pourra donc remplacer les piles facilement - rien de plus rageant que d'avoir un piège qui ne marchera plus faute de piles et qu'on n'aura pas relevé compte tenu de son éloignement)

- Mémoire. Si on utilise la définition maximale (et c'est le but) et 60 im/sec pour les ralentis, une vidéo de nuit pèse 50 Mo et une de jour 140 Mo. En considérant une utilisation nuit/jour de 2/1, on peut raisonnablement tabler sur une moyenne de 80 Mo par vidéo. Avec une carte de 32 Go, cela laisse la possibilité de faire 400 vidéos. Cela me paraît pas mal. Compte tenu du prix actuel des cartes, ne pas hésiter à prendre plus grand. A noter qu'il faudra deux cartes par piège : quand on va relever, on met une nouvelle carte et on rapporte la carte pleine à la maison pour décharge sur l'ordinateur. Attention à bien prendre uniquement des cartes formatées pour cette utilisation. En cas de carte issue d'un appareil photo par exemple, on s'expose à des bugs.

Bon le piège est prêt à être utilisé. Enfin, pas tout à fait. Le plus gros du travail reste à repérer les endroits favorables et ça, je laisse à chacun le soin de le faire. Mais auparavant, reste l'éternelle question de la protection. Il y a plusieurs options possible :

- Mettre le piège dans un boîtier de protection

- Végétaliser le piège afin de le rendre quasi invisible

- Rien du tout

Bien évidemment, cela dépend de l'endroit où l'on désire le placer. Il y a des endroits où je ne serais pas inquiet de mettre un piège non végétalisé et non caché. Par expérience, Olivier nous dit que tous ses amis qui ont décidé de mettre le piège dans un boîtier de protection se sont, tôt ou tard, fait voler l'un d'entre eux. Si le piège est repéré, le gars revient un pu plus tard avec le matériel adéquat !

J'ai donc choisi de végétaliser en rajoutant une petite protection (câble python Master Lock Camo trouvé à moins de 30€ chez l'excellent Digit Photo) : le piège passe ainsi inaperçu et si malgré tout, il venait à être repéré, il y a une protection obligeant le voleur à revenir "armé". Le fait d'avoir cette protection montre aussi que le matériel est protégé : prendre un piège posé sans rien est très tentant ; s'il y a un cadenas, on sait qu'on va faire un "mauvais" geste. Par contre, je ne mets pas de petit cadenas sur la porte. Si le piège est repéré et que l'inconnu n'a pas envie qu'on voit sa bobine sur la carte, il va tout défoncer alors que là, il ouvre, récupère la carte et s'en va. C'est un moindre mal.

Venons-en à la végétalisation. Le protocole appris grâce à Olivier est le suivant :

- Acheter du fil électrique noir ou marron 2,5 mm2 et le dénuder. Virer le câble et garder les cylindres plastiques creux d'environ 8 mm de longueur. Les coller à la colle hybride en différents endroits du piège.

- Acheter du petit fil vert Nortène pour horticulture, couper des morceaux d'environ 18 cm et les enfiler dans les cylindres.

- Fixer le piège à l'endroit choisi et utiliser les fils Nortène pour y attacher la végétation (mousse, lichen, branches...)

Attention à ne pas obstruer les éléments nécessaires à la photo. Sur le dessus du piège par exemple, ne pas végétaliser en avant. Penser que le vent, la pluie, risquent de faire bouger la végétation et créer des éléments gênants sur l'image, tout particulièrement de nuit.

On apprendre beaucoup sur le terrain. Il me reste beaucoup à apprendre. La meilleure utilisation est sur un passage d'animaux de profil avec une zone de détection un peu en-dessous d'une ligne horizontale médiane si j'ai bien compris.

Pièges, piles, carte

Pièges, piles, carte

Fil électrique 2 mm2, Nortène, colle hybride et pistolet

Fil électrique 2 mm2, Nortène, colle hybride et pistolet

Pièges prêts à être placés

Pièges prêts à être placés

Détail de la fixation

Détail de la fixation

Vu ?
Vu ?

Vu ?

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel, #animaux

Repost 0