A Sormiou

Publié le 16 Août 2013

Petit tour habituel dans la Calanque de Sormiou où nous avons débuté l'escalade avec mon frère il y a une vingtaine d'années.

2013-08-2710.JPG

N'étant pas parti pour grimper mais pour quelques jours de détente en famille, je n'ai que le matos minimum. En plus il fait fort chaud à cette époque de l'année. Le matin, je fais quand même un petit tour à la dalle tarzan (50 m en 4) que j'escalade puis désescalade et puis, l'après-midi, lorsque falaise repasse à l'ombre, je prends deux heures pour faire la traversée depuis la Calanque jusqu'à l'extrême bec de Sormiou.

2013-08-2711.JPG

Je l'avais réalisée à vue en 2003 et vu que je suis meilleur aujourd'hui, ça devrait le faire tranquillement. Et pourtant, après avoir passé le crux, je me fourvoie et laisse des forces dans un passage. Retour en arrière et je me bats pour ne pas tomber. Bon repos. Ouf. Mais comme c'est le jeu, je me refuse à récupérer trop longtemps et attaque un autre passage difficile du cap Redon. Et là, c'est le but. Zipette de pied et à l'eau. Ca ne passera pas à vue en 2013.

2013-08-2716.JPG

Je termine quand même jusqu'à la grotte du Capelan puis laisse tomber le final pour ne pas rentrer trop tard au cabanon. Pour ceux qui seraient intéressés, il faut attendre 18h que la falaise soit à l'ombre pour ne pas cuire. La première partie est facile (rares pas de 5c voire un pas de 6a en surplomb, évitable) en évitant deux anses (la première parce qu'il y a un passage en rocher péteux et pas assez de fond en cas de chute ; la seconde, parce que je n'ai pas le niveau pour franchir les dalles surplombantes en 7c au moins). Le crux se situe au cap Redon en trois passages retors. Je dirais 6b+ puis 6b puis 6b/c ou même 6c dans l'enchaînement). Actuellement, l'eau est à 21°C c'est parfait en cas de chute et pour traverser les anses. Prendre une paire de baskets légères ou sandales accrochées à la taille avec une sangle pour le retour, à moins de revenir à la nage (2 km quand même !). On évolue au grand maximum à cinq mètres au-dessus de l'eau. Dans tous les passages durs, la chute ne pose aucun problème.

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article