Ambiance hivernale à la Jasse

Publié le 24 Décembre 2011

2011-12-6614---copie.JPGLes jours se suivent et ne se ressemblent pas. Hier il faisait 15°C à Chamrousse à 1800 m d'altitude au meilleur moment de la journée avec une isotherme 0°C à 3200 m (!). Aujourd'hui, il neige à 700 m d'altitude et il y a du vent de nord-ouest. Nous retentons le coup de l'éclaircie de fin de journée (+ ou - prévisible) en partant à 13h de Prabert où l'enneigement est très limite au départ (à peine 10 cm de neige/glace sur la route au départ), confirmant le côté "peu" enneigé de cette partie des balcons de Belledonne par rapport aux zones plus au sud et plus au nord où l'enneigement est le double. Ce constat est habituel mais ne change rien au fait que, motivés, nous poussons tranquillement nos skis avec Nico sur la route du pré de l'Arc.

2011-12-6618---copie.JPGA la sortie de la forêt, l'enneigement devient excellent pour la saison : environ 120 cm de neige à 1700 m, neige bien tassée et regelée qui ne devrait plus partir de l'hiver à moins d'une semaine non stop de foehn.

2011-12-6619---copie.JPGAu habert d'Aiguebelle, le vent vient se rajouter au brouillard qui commence à nous entourer. On espère toujours l'éclaircie.

2011-12-6621---copie.JPGPendant près d'une heure et demie, nous naviguons à vue dans le vent et le brouillard jusqu'au sommet de la cime de la Jasse. Nous n'avons plus aucun repère bien que connaissant parfaitement l'itinéraire. On doute. On se demande si on ne va pas "atterrir" au col de l'Aigleton ou sur la crête de Bédina. En plus, il faut se méfier du vent qui accumule la neige et rester sur les portions les moins raides, protégées par les rochers. Bref, de quoi mettre en éveil toute l'expérience acquise au cours de nombreuses années pour poursuivre en sécurité jusqu'au sommet... que l'on finit par trouver.

2011-12-6623---copie.JPGIl me faudra plusieurs minutes pour "récupérer" mon doigt mis à nu pour prendre cet autoportrait sur lequel on ne voit que mon gros pif mais qui valide le sommet, Nico "petit kiki" préférant ne pas braver la tempête qui sévit ici-haut en restant à l'abri d'un rocher vingt mlètres plus bas.

2011-12-6624---copie.JPGEn restant dans les creux où le vent a accumulé la neige, la descente sera bonne mais le manque de visibilité nous empêchera de nous lâcher, du moins dans la partie haute.

On a perdu pour l'éclaircie mais c'est toujours un plaisir d'être en montagne même par ces conditions !

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article