Brame du cerf 2013 (IX)

Publié le 10 Octobre 2013

Ceux qui sont attentitifs à ces détails sans importance, diront que j'ai sauté une étape. Exact. En fait, ma huitième sortie au brame de cette année s'est soldée par une matinée "chou blanc", entièrement dans le brouillard sans apercevoir le moindre cerf. Fait exceptionnellement rare : je n'ai même pas sorti l'appareil photo du sac. C'est donc bien pour la neuvième fois cette saison que je me consacre au brame en trois semaines. Et la dernière car ça semble terminé. Les animaux sont bien là, les mâles toujours présents avec leur harem de biches mais côté brame, ça devient vraiment timide.

Il faut dire que cette neige a peut-être donné un coup d'arrêt à leurs ardeurs. Quelles conditions ! Me fiant aux informations de la veille, je pars avec mes chaussures hautes "gore-tex" et les guêtres m'attendant au pire à 20 cm. C'était sans compter sur les 20 cm non prévus tombés dans la nuit. Un décor carrément hivernal et un bonhomme rapidement avec de la neige au-dessus des guêtres. Conditions difficiles. Je progresse au mieux et arrive à la sortie de la forêt.

12102013-IMG_3355.jpg

Les traces de cerfs sont rares. Les animaux sont restés dans la forêt. Je traverse les clairières au cas où puis redescends un peu en lisière pour entrer dans le domaine du roi de la forêt. Rapidement, j'aperçois un cerf entre les sorbiers puis un second brame à faible distance. Je le verrai entre les arbres suivre une harde de biches. Un peu plus loin, je tombe sur une "couche".

12102013-IMG_3368.jpg

Il est déjà 8h. C'est assez calme. Ca sent la fin. Tout à coup, un raire, tout près. Le terrain, assez fermé, semble bien plus ouvert avec toute cette neige. Il est là, magnifique ! Je l'aperçois qui brasse dans l'épaisse couche de neige entre deux bosquets. Il semblerait que ce soit le même que celui-ci, observé à cinquante mètres de là il y a deux semaines.

12102013-IMG_3535.jpg

De mon côté, je brasse bien également. Je n'ai pas eu la précaution de prendre un pantalon imperméable et suis déjà bien mouillé aux genoux. Dans l'ombre, avec le froid ambiant, j'ai déjà compris que je ne ferai pas d'affût ce matin. Un peu à regret ; en même temps, le brame semble quasi terminé. Je vais donc profiter de cette dernière sortie ici pour explorer un peu plus les lieux.

12102013-IMG_3370.jpg

Les traces fraîches me permettent d'apprendre les passages les plus fréquentés, de repérer les zones favorables.

12102013-IMG_3379.jpg

Ici, un véritable troupeau est venu labourer le sol à la recherche de touffes d'herbes.

12102013-IMG_3383.jpg

Je découvre alors une zone clairsemée idéale pour le brame, que je n'avais pas encore fréquentée. Les traces sont nombreuses. D'ailleurs, je me fais repérer par un cerf et son harem.

12102013-IMG_3547.jpg

Je reste en bordure de cette zone qui réserve de larges vues et aperçois deux autres groupes composés d'un cerf et de biches.

12102013-IMG_3554.jpg

Je n'irai pas les déranger davantage. Je poursuis vers le bas et gagne une zone très fermée bien compliquée pour la navigation, avec ou sans neige. Je tente donc un autre passage en suivant les traces des animaux. J'observe au loin deux biches et un faon.

12102013-IMG_3579.jpg

Je réussis à me sortir de cette zone escarpée et trouve un vieux chemin dans la forêt. L'ambiance change alors, entre la neige moins abondante et le soleil qui pointe.

12102013-IMG_3391.jpg 12102013-IMG_3392.jpg

Je suis bien évidemment satisfait de ma saison de brame. Des images et des sons plein la tête. Une sortie de haute volée avec des images fabuleuses que je ne pensais pas faire un jour.

12102013-IMG_3583.jpg

Sur le chemin du retour, j'aperçois un cerf couché à trente mètres dans la forêt. Un rayon de lumière éclaire juste ses bois. Une jolie photo. Il ne m'a pas vu, il est de dos. Je pointe le téléobjectif mais p....... de buée sur l'objectif. Impossible de faire quoi que ce soit. Le temps que je sorte le petit chiffon et que je l'essuie... il se retourne et me voit. M'a-t-il entendu, senti ou est-ce une précaution habituelle de scruter les environs ? Toujours est-il que pour la photo, je repasserai. Dommage !

12102013-IMG_3398.jpg

Vivement l'année prochaine. La "nouvelle" zone ouverte découverte lors de cette sortie sera un sacré challenge car les animaux semblent y être nombreux mais l'approche de nuit sera plus compliquée que tout ce que j'ai déjà essayé à ce jour. C'est aussi ce qui motive dans nos activités. De nouvelles idées, de nouveaux projets.

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0
Commenter cet article

Mick 13/10/2013 19:19


Pas de soucis pour l'autre jour !


A+

Mick 13/10/2013 18:49


Salut Lio,


une belle moisson de photos cette année ! Et puis quelle motivation pour faire le sanglier tous les 2/3j de nuit pour les procher !


Bonne continuation en tout cas.


Mick.

lta38 13/10/2013 19:13



Merci Mick. Pour ce qui est de moisson/motiv, j'en connais un autre dans un domaine plus vertical. C'est le même fonctionnement. Sinon, je vais pouvoir reprendre la grimpe (désolé pour l'autre
jour, j'ai eu ton texto mais des tas de trucs à faire, oublié de répondre) donc à l'occas. A+ et bonne continuation à toi aussi.



moncahiernature 13/10/2013 16:31


Bonjour, tu arrives à découvrir des animaux à l'approche ? Et en milieu boisé en plus ? Je suis épaté. Vu leur ouïe hyper-développée moi ils me repèrent toujours les premiers. Je ne vois pas
comment marcher sans faire de bruit, ou bien alors sur de très faibles distances (quelques dizaines de mètres) vu la lenteur du déplacement dans ce cas.

lta38 13/10/2013 19:11



Ben pour l'approche, c'est très très tendu mais avec la neige poudreuse qui gommait les bruits et en gardant une certaine distance à contre vent, ça le fait. Ceci étant, je ne fais pas de vraie
approche. J'approche de loin et me poste à bonne distance en essayant d'anticiper les déplacements de l'animal et espérant que lui se rapproche de moi. Pour cela il faut aussi bien connaitre
leurs habitudes et la circulation habituelle.