Bravo les transalpins

Publié le 9 Juin 2013

Une fois n'est pas coutume, je ne parlerai pas d'une de mes sorties ou observation. Je ne sais pas si c'est ma moitié transalpine (grands-parents paternels tous deux nés en Italie et émigrés en France) mais j'ai un véritable coup de coeur pour ce qu'ils font en ski extrême dans nos Alpes ; en particulier du côté du Viso mais aussi du côté du Mont-Blanc. ce sont actuellement pour moi la référence en la matière par leur imagination et leur opportunité, le tout dans une humeur qui sent bon la déconnade entre amis malgré le sérieux de l'entreprise. Sans doute un peu ce que j'ai pu ressentir en partageant des pentes il y a quelques années avec les Nicos, le Dav, Sergio, Fab, Dro, Jean, Oliv et LN, le Gardien...

A tout seigneur tout honneur je commence par le sud et le Viso. Sommet formidable, écrasant de plus de 500 m ses voisins les plus élevés, le Viso s'élance sur plus de 1000 m de haut au-dessus des vallons donnant sur la plaine du Pô ou le Guil. Le couloir Coolidge (nord) a été skié par Nino Viale le 22 juillet (!) 1975. Quant à la face ouest depuis le colletto Pensa, elle a été descendue par l'intarissable Stefano De Benedetti. Il a fallu attendre les années 2000 pour que les choses bougent avec plusieurs répétitions du Coolidge, des variantes Perotti et Centrale et de la Ouest plus récemment. La face sud a aussi reçu quelques visites : Igor Napoli, Mario Monaco et mon ami Jean Bouchet (de nuit (!) en 2001). Cette année, c'est l'explosion. Outre les répétitions (depuis quelques années déjà) des classiques, la face ouest voit plusieurs passages dont celui de Jérôme Gingreau, transalpin par alliance, job et donc résident depuis quelques années et Lorenzo Facelli. Les deux acolytes sont par ailleurs auteurs d'une saison de fou comme en témoigne la liste de Jérôme : col de la Verte, Z à la Verte, pointe Balthazar, col du Pelvoux et j'en passe.

Autre saison plus qu'exceptionnelle, celle de Diego Fiorito, Giorgio Bavastrello (surf), Robi Garnero, Matteo Bollati, Massimo Tardivo, Cristian Botta... qui à eux seuls, ont ouvert une nouvelle page du ski extrême des Alpes du sud. Outre des répétitions de "classiques" dans toutes les Alpes (Whymper à la Verte, Jean Coste au Chambeyron, Chillol, Grand Bérard, col de la Verte...) ils ont ensemble ou séparément trouvé de nouvelles lignes comme le couloir de Chauvet que nous reluquions avec Hervé du temps du Toponeige Ubaye ou d'autres lignes dédiés avec une rare élégance au regretté Federico Negri ou à Pierre Lombard du côté de "sa" Meyna. On se rappellera la dramatique avalanche qui avait emporté mon ami Federico ainsi que Massimo Podio, Walter Rivoira et Marco Capone dans le val Pellice en 2008 (relire ici, notamment le commentaire de Louis Volle - un terrible accident auquel je pense souvent). Sur le Viso, c'est un véritable écumage en règle. On répète donc la ouest mais on ouvre aussi. Excusez du peu et allez voir sur la page de Diego : nouvelle ligne en face nord-est mais aussi en face ouest : depuis le Dado mais sans doute la royale depuis le sommet, très bien nommée par les ouvreurs Fantasci. N'hésitez-pas à fouiller sur les pages de nos amis italiens, la liste est bien trop longue pour être énoncée comme un vulgaire catalogue ici. Personnellement, une saison comme celle de Diego avec sa grande part d'inédit est pour moi une des plus belles que l'on ait connu dans l'histoire du ski extrême, sans commune mesure à ce que peut-être une belle saison ponctuée de répétitions nombreuses dans le niveau 5.

Je profite pour saluer Mario Monaco auteur entre autres d'une très belle nouvelle voie (majeure !) en face est du Viso ainsi qu'Eraldo Viada toujours très actif (Coolidge au Viso, Forcella à l'Argentera cette saison...) avec qui j'avais eu la chance de skier le Pelvoux par les Violettes en 2003 lors d'une collective mémorable.

Du côté du Mont-Blanc, Davide Cappozzi et "son équipe" : Julien Herry, Luca Rolli, francesco Civra Dano et en guest stars Lolo Dupré ou encore Roch Malnuit que je salue chalheureusement ici. J'avais beaucoup échangé avec Davide lors de l'écriture du Toponeige Mont-Blanc. J'ai beaucoup apprécié, lorsqu'en repérage du côté de la tour Ronde, il était venu me voir à Courmayeur pour me donner quelques infos toutes fraîches. Bravo pour toutes vos belles réalisations dont notamment la face est de l'aiguille Blanche de Peuterey. En fouillant sur le site de Davide, vous verrez les nombreuses réalisations dans le Mont-Blanc et pas des moindres : Pain-de-Sucre, col du Plan (nouvelle voie), aiguille des Pélerins (première), couloirs d'Helbronner, autour de la Verte, Goûter ouest, etc

Du fond du coeur, ce fut un plaisir de vous suivre à travers vos pages, sites ou blogs. Et bravo à tous, amis transalpins. Continuez à nous faire rêver !

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article